Pages Navigation Menu

Pertes brunes à la place des règles

Dans certains cas et circonstances particulières, les femmes peuvent avoir des pertes brunes à la place des règles normales. Que sont ces pertes brunes et pourquoi les femmes peuvent-elles en avoir à la place de leurs règles ?

Dans la plupart des cas, les pertes brunes ne sont que des restes de règles tardives. En fait, le canal vaginal est un système autonettoyant particulier. Chaque mois, il se débarrasse de l’endomètre épaissi à la fin du cycle menstruel dans le cas où il n’ya pas eu du tout de fécondation d’un ovule. Le corps de la femme expulse cette couche dans le flux menstruel : ce sont les règles. Au cas où la totalité de cette couche n’est pas éliminée par les règles, une partie en réside dans l’utérus jusqu’aux règles suivantes.

Quand les femmes ont des règles tardives ou des règles contenant de vieilles couches de cellules évacuées avec d’autres matières cellulaires sanguines, elles ont effectivement des pertes brunes à la place de leurs règles. Les pertes brunes ne sont rien d’autres que du “vieux sang” qui s’est oxydé et qui quitte l’utérus et/ou le vagin tardivement.

PERTES BRUNES à la place des règles

PERTES BRUNES à la place des règles

Des pertes brunes au lieu des règles peuvent être un symptôme de déséquilibre hormonal et/ou de dysfonctionnement hormonal que les femmes peuvent avoir en cas de syndrome ovarien polykystique (SOPK), d’endométriose, d’insuffisance ovarienne prématurée, d’hyperprolactinémie et parfois de contraception hormonale y compris à l’aide de pilules contraceptives.

Parfois, les pertes brunes à la place des règles peuvent être un symptôme de plusieurs problèmes de santé.

Pertes brunes à la place des règles : Causes possibles

Pertes brunes à la place des règles – Saignement d’implantation

Des pertes brunes pourraient être un signe précoce de grossesse appelé “saignement d’implantation”. A près la fécondation, l’ovule fécondé ou zygote se déplace dans une trompe de Fallope vers l’utérus. Pendant ce voyage, la division cellulaire commence et le zygote devient un embryon. L’embryon s’enfouit dans la paroi de l’utérus (appelée “endomètre”) ce qui entraîne des pertes brunes au lieu des règles. Vous pouvez facilement distinguer le saignement d’implantation et les règles car il est de loin plus léger que dans des règles normales et ne dure pas plus de deux jours. Le saignement d’implantation se produit 6 à 12 jours après la fécondation. Si vous avez surveillé régulièrement le moment de votre ovulation, vous saurez que le saignement d’implantation se produira une semaine avant la date attendue de vos règles. Ce sera le premier signe de grossesse.

SAIGNEMENT D’IMPLANTATION Apprenez-en davantage sur le SAIGNEMENT D’IMPLANTATION

Pertes brunes à la place des règles – Règles en RETARD

Dans beaucoup de cas, des pertes brunes au lieu des règles peuvent se produire lors de règles tardives : en fait, le corps de la femme expulse une ‘vieille” couche interne d’utérus oxydée comme règles tardives. Vous pourrez ne les avoir que deux jours après quoi vous aurez vos règles normales. Parfois, vous pourrez avoir ces pertes brunes pendant un jour ou deux, puis plus rien, et par après vos règles normales.

Apprenez-en davantage sur les RÈGLES en RETARD

Pertes brunes à la place des règles – Pilules contraceptives

Les pilules contraceptives sont le moyen de contraception le plus populaire et est utilisé par les filles et les femmes dans de nombreux pays. Dans bien des cas, les pilules contraceptives sont utilisées non pas pour la contraception mais comme traitement de l’acné, de l’irrégularité des cycles menstruels, de kystes ovariens, etc.

Les pilules contraceptives sont des formes synthétiques des hormones œstrogènes et progestérone et sont prises par les femmes pour éviter une grossesse. Ces hormones agissent en inhibant les hormones cycliques naturelles. La grossesse est empêchée par une combinaison de facteurs. Les pilules contraceptives empêchent généralement le corps de libérer un ovule par les ovaires. Elles empêchent l’ovulation en maintenant constants certains niveaux hormonaux. Sans un pic d’œstrogènes, l’ovaire ne reçoit pas le signal de libérer un ovule ce qui supprime la possibilité d’une fécondation et d’une grossesse. Les hormones dans les pilules contraceptives empêchent la grossesse en inhibant la glande pituitaire ce qui stoppe le développement et la libération d’un ovule (ovulation) dans un ovaire. Elles modifient aussi le mucus cervical (du col de l’utérus) ce qui rend difficile pour les spermatozoïdes de trouver un ovule. Les pilules contraceptives peuvent aussi empêcher une grossesse en rendant la paroi interne de la matrice inhospitalière pour l’implantation. C’est la composante progestine dans les pilules qui empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule qui modifient la couche de la paroi interne de l’utérus.

Comme les pilules contraceptives empêchent toujours l’action des hormones féminines, elles peuvent être responsables de pertes brunes à la place des règles (effet secondaire rare).

Apprenez-en davantage sur les PILULES CONTRACEPTIVES

Pertes brunes à la place des règles – Maladie inflammatoire pelvienne (MIP)

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP) est une infection grave de l’appareil génital supérieur c’est-à-dire les organes reproducteurs de la femme : utérus, trompes de Fallope et ovaires. La MIP peut être transmise sexuellement ou se produire naturellement. Dans la plupart des cas, la MIP est causée par des bactéries souvent du même type que celles qui sont responsables de plusieurs maladies sexuellement transmissibles comme la gonorrhée et la chlamydia. Dans certains cas, la MIP se développe à partir de bactéries qui ont voyagé par le vagin et le col de l’utérus le long d’un stérilet.

La MIP peut affecter l’utérus, les trompes de Fallope et/ou les ovaires. Elle peut entraîner des adhérences pelviennes et des tissus cicatriciels entre les organes internes ce qui cause des douleurs pelviennes chroniques et la possibilité d’une grossesse extra-utérine. La MIP peut être une cause de pertes brunes au lieu des règles ainsi que d’infertilité (en cas d’absence de traitement). En fait, la MIP est actuellement la première cause de l’infertilité féminine. En l’absence de traitement, la MIP peut conduire à une infection chronique et des pertes brunes chroniques au lieu des règles.

Apprenez-en davantage sur la Maladie Inflammatoire Pelvienne

Pertes brunes à la place des règles – Périménopause ou ménopause

La périmenopause est une période de transition dans la vie de la femme qui se produit naturellement avant la ménopause : c’est le moment où votre organisme commence sa transition vers la ménopause. La périménopause est l’étape de la vie reproductrice de la femme qui commence plusieurs années avant la ménopause lorsque les ovaires commencent progressivement à produire moins d’œstrogènes. Elle commence généralement chez les femmes dans la quarantaine mais peut déjà se manifester dans la trentaine.

La périménopause est une étape de transition de 2 à 11 ans avant l’arrêt définitif des règles. La périménopause arrive quand l’appareil reproducteur de la femme commence à décliner d’où une production d’hormones qui diminue (principalement les œstrogènes et la progestérone). La périménopause est l’intervalle pendant lequel l’organisme de la femme passe naturellement d’un régime de règles et d’ovulations mensuelles régulières à des cycles irréguliers, de l’anovulation et de l’infertilité permanente.

En général, des pertes brunes à la place des règles sont un symptôme courant du commencement de la périménopause. Au début de la périménopause, les femmes peuvent aussi avoir des symptômes de ménopause tels que bouffées de chaleur, suées nocturnes, sautes d’humeur, sécheresse vaginales, troubles du sommeil et beaucoup de confusion. Les symptômes de la périménopause y compris les pertes brunes surviennent lorsque le taux d’œstrogène chute pour mener à la ménopause.

Apprenez-en davantage sur la PÉRIMÉNOPAUSE et la MÉNOPAUSE

 

 


Matched Links from Women Info Sites / Google

Leave a Comment

Pin It on Pinterest

Share This