Pages Navigation Menu

Premier examen pelvien

Si vous avez déjà 21 ans ou plus et/ou si vous êtes sexuellement active, c’est le moment d’avoir votre premier examen pelvien. Premièrement, appelez votre médecin de famille ou un gynécologue pour prendre rendez-vous. C’est à vous de décoder du jour du rendez-vous car vous devez vous assurer que vous n’aurez pas vos règles ce jour-là car le sang peut affecter les résultats du frottis.

Si c’est pour vous la première fois, il serait peut-être utile de consulter quelqu’un qui a déjà subi cet examen et en qui vous avez confiance. Vous pouvez demander à des membres de votre famille en quoi consiste l’examen. Mère, sœur aînée, cousine, peuvent vous donner une information de première main. Vous pouvez aussi vous adresser à une amie qui a déjà connu cet examen, ou à une enseignante ou à une infirmière.

L’examen pelvien est l’occasion de vous informer sur votre système reproducteur. Avant de vous y rendre, vous pourriez préparer quelques questions à poser au médecin. Si vous avez des questions sur votre cycle menstruel, vos règles, votre expérience personnelle, sur la sexualité, la contraception, les maladies sexuellement transmissibles, etc., ce serait une bonne idée de les mettre par écrit pour ne pas en oublier. N’hésitez pas à interroger le médecin sur toute préoccupation que vous auriez à propos de votre santé reproductive.

Examen pelvien

Examen pelvien

Pour le jour de l’examen, ce serait une bonne idée de vous habiller de sorte qu’il soit facile de vous déshabiller et de vous rhabiller dans le cabinet médical. Si cela vous chante, vous pourriez même vous faire accompagner d’une amie. N’oubliez pas vos documents de santé et présentez-vous bien à l’avance.

Vous devrez probablement attendre que la cliente précédente ait terminé et, pendant ce temps, une infirmière vous prendra votre poids et votre tension et il y aura quelques formalités à remplir.

Vos parents devraient-ils être au courant ?

A partir de 21 ans, pour toutes les femmes, l’examen pelvien est une contribution important à leur maintien en bonne santé Cependant, si vous êtes déjà sexuellement active, cet examen devrait avoir lieu plus tôt. Mais certaines jeunes filles ne souhaiteraient pas que leurs parents soient au courant de cet examen de peur de leur révéler leur activité sexuelle. Bien qu’il soit important d’avoir une relation franche avec ses parents (et, ils seraient peut-être contents que vous vous préoccupiez ainsi de votre santé), dites-vous bien que leur permission n’est pas nécessaire pour l’examen pelvien. Vous avez le droit de prendre rendez-vous directement avec votre médecin de famille ou avec un hôpital en vue de cet examen. Rappelez-vous que tout ce que vous dites au médecin reste entre lui et vous. Toute information donnée à un médecin est strictement confidentielle.

Que vous demandera le médecin lors de l’examen pelvien ?

D’habitude, le médecin vous interrogera sur votre santé en général et plus particulièrement sur votre santé reproductive, ce qui inclut votre cycle menstruel, vos règles, votre activité sexuelle, vos pertes, votre contraception et troubles éventuels.

Cycle menstruel – si vous avez des cycles irréguliers, des pertes, une douleur, un saignement inhabituel, ne manquez pas de le signaler au médecin. Il pourrait aussi vous demander la date du début de vos dernières règles, combien de temps elles durent d’habitude et quand vous avez eu vos premières règles. Si vous tenez un calendrier menstruel, apportez-le et montrez-le au médecin.

Activités sexuelles – votre médecin vous demandera si vous avez déjà eu un rapport sexuel et pourrait vous poser des questions sur votre vie sexuelle. Répondez sincèrement. Rappelez-vous que, sauf dans certains cas exceptionnels (si vous avez été violée ou si le médecin pense que vous courrez un danger, par exemple), ce dont vous parlez avec votre médecin reste entre vous deux. Votre médecin ne parlera pas à vos parents de cet examen ni de ce dont vous avez parlé.

Pertes, douleurs ou autres problèmes – on pourra vous demander si vous avez eu des pertes vaginales inhabituelles, une douleur ou autres symptômes qui pourraient être signes d’infection ou d’autres problèmes. Vous devrez aussi prévenir votre médecin si vous pensez que vous pourriez être enceinte.

Contraception – si vous utilisez un moyen de contraception, si vous avez des questions à propos de la contraception ou si vous avez une préoccupation quelconque sur le moyen que vous utilisez, n’hésitez pas à en parler au médecin.

Examen pelvien

Examen pelvien

Pendant l’examen pelvien

Après les questions et réponses ou peut-être en même temps, le médecin fera un check-up qui pourrait inclure un examen mammaire.

Si vous n’en avez jamais subi auparavant, vous pourriez vous sentir un peu gênée. Ne le soyez pas. L’examen mammaire est très important car il peut détecter des nodosités ou tout changement dans vos seins qui peuvent aider le médecin à identifier précocement tout problème potentiel. Lors de cet examen, le médecin vous palpera les seins à la recherche de toute forme ou structure qui pourrait sembler inhabituelle.

Si vous avez récemment remarqué quelque changement que ce soit ou ne douleur dans vos seins, c’est le moment d’en parler au médecin.
L’examen pelvien proprement dit peut être un peu embarrassant, surtout la première fois. C’est bien normal mais rappelez-vous que le médecin est un professionnel qui pratique notamment des frottis à longueur de journée et il n’y a aucune crainte à avoir.

Si vous voulez, quelqu’un peut rester près de vous durant l’examen : une parente ou une amie qui restera à vos côtés tout au long de l’examen. Ou bien, si ça peut mieux vous rassurer, vous pouvez demander qu’une autre personne du service médical soit présente dans la pièce. C’est à vous de décider ; dites simplement au médecin ce que vous préférez.

Peur du premier examen pelvien ? Que faire ?

Parlez-en à quelqu’un en qui vous avez confiance et qui l’a déjà subi. Vous pouvez demander à une parente en quoi cela consiste ? Mère, tante, sœur plus âgée, cousine peuvent vous donner une information de première main sur ce qui vous attend. Vous pouvez aussi en parler à une amie ou une infirmière scolaire.

Etudiez. L’examen pelvien est comme tout examen, si vous voulez le réussir les doigts dans le nez, étudiez ! Il existe des tas de brochures, sites internet et autres sources d’information disponibles qui vous donneront une idée de ce à quoi vous pouvez vous attendre. Tout savoir à l’avance sur cet examen, c’est la meilleure façon d’y aller l’esprit tranquille.

Si vous êtes nerveuse, parlez-en au praticien ou à la praticienne. Si c’est la première fois, le médecin sait que cela peut faire peur. Dites-lui que vous vous sentez mal à l’aise. Demandez-lui de vous expliquer en détail comment cela va se passer. Le personnel médical peut vous accompagner pas-à-pas tout au long de l’examen de sorte qu’il n’y ait pas de surprise.
Et si vous êtes quand même toujours stressée… Détendez-vous et dites-vous que cela doit se faire et que ce ne sera pas long. Commencez par une discussion avec le médecin à propos de vos angoisses. Même si vous savez exactement comment cela va se passer, il est normal d’être stressée. Une fois que vous y serez, il y a beaucoup de chance que ce sera moins stressant que vous ne le pensiez. Et, si rien de tout cela ne marche, dites-vous que ce n’est qu’un court moment difficile à passer et que la prochaine fois, ce sera beaucoup plus facile.

Leave a Comment