Pages Navigation Menu

Réduire le risque de cancer

Au cours des dernières décennies, les cas de cancer ont augmenté. Cela peut être expliqué par l’amélioration des techniques de diagnostic, mais cela pourrait aussi être expliqué par d’autres facteurs tels qu’une alimentation malsaine, de mauvaises habitudes, les produits chimiques, etc. La question est de savoir comment réduire le risque de cancer et c’est possible pour les individus ?

Le cancer en un coup d’œil

  • Le cancer est une croissance anormale des cellules : au lieu du remplacement normal des cellules (remplacement des vieilles cellules qui meurent), le processus se passe mal et le corps développe et multiplie les cellules cancéreuses ;
  • Le cancer n’est pas qu’une maladie, mais de nombreuses maladies : il existe plus de 100 types différents de cancer, dont le cancer du sein, le cancer de la peau, le cancer du poumon, le cancer du côlon, le cancer de la prostate et le lymphome ;
  • Les cellules cancéreuses peuvent envahir les tissus voisins et se propager à d’autres parties du corps en endommageant les organes vitaux ;
  • La propagation du cancer d’une partie du corps à l’autre est appelée métastase ;
  • Le cancer est l’une des principales causes de décès dans le monde ;
  • Le nombre de nouveaux cas de cancer passera à 22 millions au cours des deux prochaines décennies.

Réduire le risque de cancer : nouvelles approches

Il a déjà été noté que certains aliments peuvent déclencher le développement du cancer. En même temps, des centaines d’expériences scientifiques confirment l’existence de nutriments et d’aliments anticancéreux. Selon les experts de la santé, un régime anticancéreux et certains aliments sains peuvent prévenir le développement du cancer. C’est une excellente occasion pour chaque personne de réduire le risque de cancer en consommant des aliments adéquats et en prenant des habitudes alimentaires saines.

Les composants les plus importants des aliments anticancéreux sont les antioxydants et les phytonutriments anticancéreux. Les antioxydants sont capables de protéger les cellules du corps contre les radicaux libres, les molécules d’oxygène nuisibles supposées endommager les cellules et qui entraînent le développement du cancer. Dans le même temps, les antioxydants favorisent l’apoptose (“suicide” des cellules cancéreuses), empêchant la croissance et la propagation du cancer. En ce qui concerne les phytonutriments, ils protègent des dommages cellulaires et des mutations jouant ainsi un rôle très important dans la prévention du cancer en provoquant la mort des cellules cancéreuses (appelée «apoptose») et en réparant les dommages causés par différents facteurs de vulnérabilité.

Réduire le risque de cancer : les cinq meilleurs aliments anticancers

Ail
L’ail est une excellente source de vitamine B, de sélénium, de vitamine C, de manganèse, de calcium, de phosphore, de fer, de potassium et de cuivre. L’ail a une combinaison unique de soufre contenant des nutriments et des flavonoïdes ce qui est très important pour la santé. La principale propriété médicale dans l’ail est l’allicine qui a des fonctions antibactériennes, antivirales, antifongiques et antioxydantes. Les propriétés naturelles de l’ail sont capables d’arrêter la formation de substances cancérigènes, de réparer l’ADN et de tuer les cellules cancéreuses. Il est très important d’utiliser l’ail cru pressé ou haché (1 à 2 gousses par jour) pendant les 20 premières minutes et de préférence sur un estomac vide. Cela active les enzymes et libère les composés soufrés qui offrent le plus de protection. L’ail cuit perd une quantité importante de ses qualités utiles.

Réduire le risque de cancer

Réduire le risque de cancer

Brocoli
Le brocoli et autres légumes crucifères contiennent des composés phytochimiques (appelés «glucosinolates») qui produisent des enzymes protectrices. En même temps, ces légumes aident à garder le corps tout entier moins acide ce qui est crucial non seulement pour la lutte contre les cellules cancéreuses, mais aussi pour la prévention des récidives. Il est bien connu que les cellules cancéreuses aiment l’environnement acide et un régime alimentaire alcalin anticancéreux est fortement recommandé. Le brocoli est la meilleure source de sulforaphane, ce qui pourrait réduire le risque de cancer en neutralisant les substances nocives. Le brocoli est le plus protecteur contre les cancers de la bouche, de l’œsophage et de l’estomac. Selon des études récentes, le brocoli peut être particulièrement bénéfique contre les tumeurs sensibles aux hormones telles que le cancer du sein et le cancer utérin, puisque le brocoli élimine l’œstrogène en excès du corps.

Tomates
Les tomates sont l’arme potentielle contre plusieurs types de cancer. Le «lycopène» antioxydant de la tomate est efficace contre le cancer de la prostate, le cancer de l’estomac, le cancer du rectum, le cancer du col de l’utérus, le cancer du sein et le cancer de la bouche. En fait, les antioxydants de la tomate ciblent et neutralisent les radicaux libres cancérogènes et ralentissent la croissance des cellules cancéreuses. Il a été noté que les tomates cuites produisent encore plus de lycopène. La phytochimie de la tomate stimule le système immunitaire et peut arrêter la croissance des tumeurs en interférant avec la croissance cellulaire anormale.

Baies
Les baies, naturellement super riches en antioxydants, sont capables de lutter contre les radicaux libres responsables non seulement du vieillissement mais aussi du développement de plusieurs maladies graves, y compris le cancer. Les extraits de baies (en particulier les fraises et les framboises noires) aident à ralentir la croissance des cellules cancéreuses.

Épinards
L’épinard est un grand ennemi du cancer. L’épinard est plein de phytonutrients anticancéreux qui peuvent éliminer les radicaux libres dangereux du corps avant que les dégâts aient lieu. D’après les experts de la santé, les cancers de la bouche, de l’œsophage et de l’estomac peuvent être évités en mangeant régulièrement des épinards et autres légumes verts foncé. Le folate et les fibres peuvent réduire le risque de cancers en produisant de nouvelles cellules et en réparant l’ADN.


Matched Links from Women Info Sites / Google

Pin It on Pinterest

Share This