Pages Navigation Menu

Survie au cancer du sein et vitamine D

Au cours de la dernière décennie, plusieurs scientifiques ont mentionné que la vitamine D pouvait affecter la survie au cancer du sein. Des études récentes confirment que les niveaux de vitamine D pourraient affecter la survie au cancer du sein : les femmes ayant des niveaux plus élevés de vitamine D au moment du diagnostic avaient de meilleurs taux de survie globale.

Des scientifiques de la Californie ont analysé les données de près de 1 700 patientes atteintes de cancer du sein et ont constaté que les niveaux plus élevés de vitamine D au moment du diagnostic étaient associés à une meilleure survie globale : ce lien était plus fort chez les femmes préménopausées. Dans le même temps, les chercheurs ont noté une baisse des niveaux de vitamine D chez les femmes atteintes de tumeurs du sein avancées.

Des niveaux élevés de vitamine D peuvent réduire de moitié la mortalité liée au cancer du sein. Les métabolites de la vitamine D augmentent la communication entre les cellules en activant une protéine qui arrête la division cellulaire agressive. Tant que les récepteurs de la vitamine D sont présents, la croissance tumorale est empêchée et empêchée d’élargir son approvisionnement en sang. Les récepteurs de la vitamine D ne sont pas perdus avant qu’une tumeur soit très avancée. C’est la raison d’une meilleure survie chez les patientes dont les taux de vitamine D dans le sang sont élevés. (Prof. Cedric F. Garland de l’Université de Californie, San Diego School of Medicine).

Survie au cancer du sein et vitamine D

Survie au cancer du sein et vitamine D

Des scientifiques de New York ont effectué des études similaires et ils ont conclu que pour les femmes diagnostiquées avec le cancer du sein, les niveaux élevés de vitamine D dans le sang peuvent être liés à de meilleures chances de survivre et à des tumeurs ayant moins de caractéristiques mortelles. En fait, les taux de survie au cancer du sein étaient plus élevés chez les femmes ayant des taux normaux et élevés de vitamine D.

Des femmes diagnostiquées avec le cancer du sein ont été divisées en trois groupes (avec environ 520 participantes chacun), en fonction de leur taux sanguin de vitamine D. Il a été noté que les femmes atteintes de stade avancé du cancer du sein avaient de faibles niveaux de vitamine D. En outre, les niveaux de vitamine D les plus bas ont été notés chez les femmes qui n’étaient pas encore entrées en ménopause et avaient reçu un diagnostic de cancer triple négatif, ce qui tend à avoir des résultats pires que les autres types de cancers du sein.

Le suivi a été fait pendant sept ans : environ 100 femmes avec les plus faibles niveaux de vitamine D sont décédées, comparativement à 76 femmes avec le plus haut niveau de vitamine D.

Les femmes ayant les taux de vitamine D les plus élevés étaient 28% moins susceptibles de mourir d’une cause quelconque au cours de l’étude que les femmes ayant les plus faibles niveaux de vitamine D : effectivement le taux de survie du cancer du sein est corrélé avec les niveaux de vitamine D.

Song Yao, Ph.D

Song Yao, Ph.D

“Dans l’ensemble, nous avons constaté une réduction de 30% de la mortalité toutes causes confondues avec les niveaux de vitamine D au moment du diagnostic”. (Song Yao, Ph.D., Professeur agrégé d’oncologie, Département de prévention et de contrôle du cancer, Roswell Park Cancer Institute à Buffalo, New York).

Des suppléments de vitamine D peuvent-ils améliorer les résultats pour les femmes atteintes de cancer du sein ? Est-il possible d’augmenter les taux de survie du cancer du sein avec de la vitamine D ?

Survie au cancer du sein et vitamine D

Survie au cancer du sein et vitamine D

Selon les scientifiques, les femmes atteintes de cancer du sein qui prennent des suppléments de vitamine D pourraient avoir des chances plus élevées de survie et moins de chances de récidive.

Des niveaux élevés de vitamine D peuvent augmenter la survie du cancer du sein.

Lire aussi :


Matched Links from Women Info Sites / Google