Pages Navigation Menu

Candida vaginal

L’infection vaginale fongique (appelée « candida vaginale », « candidose vaginale » ou “mycose vaginale”) est causée par le champignon Candida albicans. Cette infection est fréquente chez les femmes. Selon des enquêtes, 3 femmes sur 4 souffriront de candida vaginal à un moment de leur vie. Le vagin sain contient toujours une certaine quantité de bactéries et de cellules de levure. Plusieurs facteurs comme le stress, les médicaments, les maladies hormonales et les infections peuvent modifier l’équilibre bactérien vaginal et provoquer l’activation des cellules de levure (multiplication et propagation). Le candida vaginal provoque une inflammation, une irritation, des démangeaisons et des pertes vaginales spécifiques (de type fromage blanc).

Parfois, l’infection vaginale fongique peut se propager par contacts oraux et génitaux ou pendant les rapports sexuels. Mais le candida vaginal n’est pas identifié comme une maladie sexuellement transmissible.

Candida vaginal : causes et facteurs de risque

Il a déjà été mentionné que l’infection vaginale fongique est déclenchée par le champignon Candida albicans qui existe dans le vagin en petites quantités. Dans un vagin sain, la bactérie Lactobacille crée un environnement normal spécial qui n’encourage pas la prolifération des levures, mais si le champignon devient dominant, c’est le début de la maladie. Le point important c’est pourquoi soudainement ce champignon devient dominant et provoque la maladie.

Candida vaginal

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent stimulé (activer) la multiplication de candida :

  • Grossesse,
  • Utilisation à long terme d’antibiotiques et de corticostéroïdes,
  • Contraception hormonale (principalement les pilules contraceptives) et les dispositifs contraceptifs,
  • Diabète (pas correctement traité),
  • Augmentation de la consommation de sucre,
  • Système immunitaire faible,
  • Perturbations hormonales,
  • Stress,
  • Troubles du sommeil et manque de sommeil.

Candida vaginal : symptômes

Le candida vaginal déclenche toujours plusieurs symptômes inquiétants, y compris les suivants :

  • Démangeaisons vaginales (démangeaisons souvent sévères),
  • Irritation du vagin et de la vulve,
  • Plaie vaginale ou douleur,
  • Pertes vaginales comme du fromage blanc, inodores, épaisses, blanches,
  • Sensations de brûlure vaginale,
  • Éruption vaginale,
  • Vagin gonflé,
  • Douleur et sensation de brûlure pendant la miction,
  • Inconfort ou douleur pendant les rapports sexuels.

Candida vaginal : diagnostic

Le candida vaginal peut être facilement identifié par un personnel médical qualifié. L’examen pelvien et les tests de laboratoire sont essentiels.

Candida vaginal : traitement

L’infection vaginale fongique peut être traitée médicalement ou avec certains remèdes naturels efficaces.

Le traitement pour chaque femme doit être fourni par un médecin qualifié. Il s’agit généralement d’un traitement de quelques jours avec des crèmes, onguents, comprimés ou suppositoires antifongiques.

Les médicaments antifongiques courants comprennent le butoconazole (Gynazole), le clotrimazole (Gyne-Lotrimin), le miconazole (Lotrimin), le monistat, le terconazole (Terazol) et le fluconazole (Diflucan).

Le suivi du traitement est très important pour prévenir la récurrence.

Candida vaginal : prévention

Évitez les vêtements trop serrés (pantalons, collants, leggings) ;

Portez toujours des sous-vêtements en coton et évitez les vêtements intimes synthétiques ;

Incluez du yogourt dans l’alimentation quotidienne ou prenez des suppléments de lactobacille ;

Évitez de porter des vêtements mouillés ;

Laver les sous-vêtements correctement dans de l’eau chaude (à haute température) ;

Excluez les douches vaginales ;

Évitez les déodorants parfumés féminins ou les tampons parfumés ou les serviettes menstruelles odorantes.


Liens assortis des Femmes Info / Google