Pages Navigation Menu

Endométriose et pertes brunes

L’endométriose affecte généralement la santé des femmes pendant la période de reproduction. C’est le deuxième trouble gynécologique le plus fréquent chez les femmes. L’endométriose se produit lorsque l’endomètre (muqueuse utérine interne) commence à se développer dans d’autres organes en dehors de l’utérus : lorsque le tissu endométrial s’implante dans d’autres zones du corps en dehors de l’utérus. Les cellules endométriales sont les mêmes cellules qui sont excrétées chaque mois lors des menstruations mensuelles régulières. Les cellules de l’endométriose se fixent aux tissus en dehors de l’utérus et sont appelées « implants de l’endométriose ». Les implants endométriaux sont bénins (non cancéreux). Des implants endométriaux anormaux se trouvent couramment sur les ovaires, les surfaces externes de l’utérus ou des intestins, sur les trompes de Fallope, sur les ligaments soutenant l’utérus, entre l’utérus et l’intestin et sur la paroi superficielle de la cavité pelvienne. Ils peuvent également être trouvés dans le vagin, le col utérin et la vessie (moins fréquemment). Rarement, les implants d’endométriose peuvent être trouvés dans des zones plus éloignées de la région pelvienne : sur le foie, dans les anciennes cicatrices de chirurgie, dans ou autour du poumon, dans les reins ou le cerveau. Les implants / lésions de l’endométriose répondent généralement au cycle hormonal et libèrent du sang tous les mois pendant les menstruations, provoquant plusieurs symptômes dont l’inconfort, la douleur, les écoulements bruns, la stérilité, etc.

Dans la plupart des cas, les pertes vaginales brunes sont associées aux menstruations, au sang menstruel ancien (oxydé) et aux tissus endométriaux. Un écoulement brun peut apparaître lorsque le sang menstruel a pris plus de temps que d’habitude pour quitter les organes reproducteurs (utérus, col utérin et vagin). Les pertes vaginales brunes peuvent aussi être simplement un auto-nettoyage vaginal naturel. Mais des pertes brunes associées à une douleur pelvienne (légère ou sévère) peuvent être un symptôme typique de l’endométriose.

Endométriose, pertes brunes et crampes

Dans de nombreux cas, les femmes atteintes d’endométriose ne présentent aucun symptôme. Mais dans la plupart des cas, les pertes de l’endométriose associés à des crampes pelviennes sont fréquentes et typiques. Un écoulement vaginal brun peut apparaître avant ou après les règles : dans tous les cas, il est corrélé aux fluctuations hormonales et à l’excrétion de l’endomètre. La douleur pelvienne survient généralement pendant ou juste avant la menstruation et diminue après les règles. Certaines femmes ressentent des douleurs ou des crampes pendant / après les rapports sexuels, les selles et / ou la miction.

Endométriose

Les sécrétions endométriales et les crampes peuvent varier d’un mois à l’autre et varient considérablement d’une femme à l’autre. Certaines femmes ressentent une aggravation progressive des symptômes, tandis que d’autres peuvent avoir une résolution de la douleur sans traitement. Comme les causes principales de l’endométriose ne sont pas connues, la gravité des symptômes ne peut pas être clairement expliquée.

La gravité de l’écoulement vaginal brun de l’endométriose et des crampes pelviennes chez les femmes dépend en partie de l’endroit où se trouvent les lésions de l’endométriose.

Endométriose, pertes brunes et autres symptômes

Les symptômes de l’endométriose peuvent varier considérablement d’une femme à l’autre : certaines femmes souffrent de plusieurs symptômes perturbateurs (légers, modérés ou graves) et certaines femmes ne remarquent que des écoulements vaginaux bruns avant et après les règles.

Certaines femmes ne sont pas affectées par l’endométriose (surtout aux stades précoces). D’autres pourraient souffrir de douleurs et d’inconfort graves. Selon les experts de la santé, les symptômes de l’endométriose semblent s’aggraver avec le temps, bien que des cycles de rémission et de récurrence soient observés dans certains cas.

Les implants ectopiques de l’endométriose (tissu endométrial atypique) répondent aux fluctuations hormonales mensuelles de la même manière que la muqueuse interne de l’utérus. Chaque mois, les tissus s’accumulent, se décomposent et s’évacuent. Chez les femmes en bonne santé pendant la période menstruelle, le tissu et le sang détachés peuvent sortir par le col et le vagin. Au cours de l’endométriose, le saignement des implants ectopiques de l’endomètre est piégé dans la cavité pelvienne ou dans la vessie ou autour des intestins. Cela entraîne une hémorragie interne, une inflammation, la formation de tissu cicatriciel et la formation de kystes contenant du sang. Les lésions d’endométriose peuvent se propager à de nouvelles zones. Après chaque menstruation suivante, ces implants d’endométriose se dilatent et causent plus de douleur et plus de sécrétions brunes.

Les symptômes typiques de l’endométriose sont les suivants :

  • menstruations douloureuses,
  • douleur pelvienne irrégulière,
  • maux de dos constants,
  • ovulation douloureuse,
  • douleur pendant ou après un rapport sexuel (dyspareunie),
  • infertilité féminine,
  • dysfonctionnements menstruels (saignements abondants ou irréguliers),
  • syndrome prémenstruel,
  • troubles intestinaux,
  • constipation et / ou diarrhée,
  • abdomen enflé,
  • douleur lors de la miction (sensation de brûlure rarement),
  • mauvaise humeur, sautes d’humeur ou dépression,
  • troubles du sommeil (insomnie),
  • fatigue constante.

Il convient de mentionner que le degré des symptômes et la combinaison des symptômes ne sont pas toujours en corrélation avec la gravité de la maladie. Souvent les symptômes visibles dépendent de l’emplacement des implants d’endométriose.


Liens assortis des Femmes Info / Google