Pages Navigation Menu

Timbre contraceptif

Le timbre contraceptif (« patch ») est un type de contraception hormonale qui contient deux hormones (œstrogène et progestérone / prédestines). Les timbres contraceptifs ont été inventés en 2002 par Ortho-McNeil Pharmaceutical. Comme la plupart des méthodes de contraception hormonale, ce dispositif contraceptif est également très efficace. Le mode d’action contraceptive est très similaire aux pilules contraceptives (pilules contraceptives orales combinées). Le timbre contraceptif ressemble à un petit pansement en plastique carré qui doit être appliqué sur la peau et remplacé une fois par semaine. Chaque patch a un côté collant qui peut être attaché à la peau. Cet appareil contraceptif est une méthode de contraception assez efficace – moins de 1% des utilisatrices tombent enceintes tout en l’ayant sur la peau.

Au lieu d’utiliser des pilules anticonceptionnelles qui nécessitent une attention et une discipline permanentes, de nombreuses femmes préfèrent les patchs contraceptifs qui peuvent être appliqués sur la peau en assurant la sécrétion continue (progressive) de deux hormones et en les libérant dans le corps. Les femmes peuvent facilement appliquer des patchs contraceptifs (Ortho Evra, Xulane) sur différentes parties du corps, y compris les fesses, le ventre, la poitrine (pas les seins) et la partie externe du bras. Les patchs ne doivent jamais être appliqués sur les crèmes, le maquillage, la poudre ou tout autre produit cosmétique. Ils ne doivent pas être appliqués sur une peau rouge ou irritée ou coupée.

Timbre contraceptif : efficacité

L’efficacité de ce type de contraception dépend de la façon dont il a été utilisé : le taux d’échec est inférieur à 1% lorsque les patchs sont correctement appliqués et le taux d’échec peut atteindre 9% lorsque les femmes ne suivent pas les instructions appropriées (patch oublié ou patch mal appliqué). La meilleure efficacité peut être obtenue lorsque le patch est changé au même moment le même jour chaque semaine. Selon les pharmaciens producteurs, le patch contraceptif Ortho Evra est efficace à 99% lorsqu’il est utilisé correctement. Les femmes en surpoids et obèses pourraient avoir moins d’efficacité. Une efficacité réduite a été notée chez les femmes de plus de 90 kg.

Certains médicaments comme la rifampicine (antituberculeux) et les suppléments (millepertuis) peuvent interférer avec les timbres contraceptifs et les rendre moins efficaces.

Timbre contraceptif : mode d’action

Timbre contraceptif

Les hormones provenant des patchs contraceptifs sont absorbées dans la circulation sanguine par la peau : elles assurent le contrôle des naissances en bloquant l’ovulation (en empêchant les ovaires de se libérer). Les mêmes hormones sont responsables de l’épaississement de la glaire cervicale (formant un bouchon dans le col de l’utérus) et de l’amincissement de la muqueuse interne de l’utérus qui crée des obstacles au passage des spermatozoïdes dans le col et rend impossible la fécondation et l’implantation.

L’effet contraceptif complet peut être atteint après une semaine de début de l’utilisation. Le timbre contraceptif ne peut être efficace que pendant une semaine : il doit être remplacé le même jour de la semaine pendant 3 semaines d’affilée. Au total, il devrait être appliqué une fois par semaine pendant 3 semaines et au cours de la quatrième semaine, les femmes devraient connaître des règles normales (sans dispositif contraceptif).

Timbre contraceptif : avantages

  • Haute efficacité jusqu’à 99%,
  • Facile à utiliser sans aucun fournisseur de services médicaux : il est petit et discret,
  • Rend les règles plus légères et plus régulières,
  • Peut soulager la tension prémenstruelle et prévenir le syndrome prémenstruel,
  • Réduit ou élimine les crampes menstruelles et l’acné.

Timbre contraceptif : inconvénients

  • Nécessite une prescription spéciale de professionnels de la santé,
  • Ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles,
  • Les femmes pourraient éprouver une irritation cutanée locale,
  • Certains effets secondaires peuvent être dérangeants (saignements entre les règles, nausées, sensibilité des seins).

Timbre contraceptif : comment l’utiliser

D’abord, vous avez besoin d’une prescription de votre médecin. Une fois que vous l’avez acheté, ouvrez le patch et appliquez-le sur une peau propre et sèche, sur le ventre, le haut du bras, le haut du dos, les épaules ou les fesses. Pressez le patch contre votre peau pendant 10 secondes en utilisant la paume de votre main.

Le moment idéal pour commencer le patch contraceptif est le premier jour de votre cycle menstruel (premiers jours des règles). Vous serez protégée contre les grossesses non désirées dès le premier jour d’application du patch.

Un patch contraceptif doit être retiré et changé chaque semaine pendant 3 semaines. Le patch doit être retiré le même jour la semaine suivante et un nouveau doit être immédiatement appliqué sur la peau. Au cours de la 4e semaine, prenez une pause : c’est une période normale pour les règles normales. Puis, recommencez la semaine suivante.

Il est recommandé de changer le lieu d’application du patch à chaque fois : cela aidera à éviter l’irritation de la peau ou toute réaction cutanée. Il est également conseillé de vérifier régulièrement le patch juste pour s’assurer que le patch n’est pas tombé. Si le dispositif contraceptif (timbre transdermique) est arrêté depuis moins de 48 heures, le réappliquer le plus tôt possible (s’il est encore collant) ou en utiliser un nouveau. Vous serez toujours protégée. Si vous avez raté votre patch pendant 48 heures ou plus, commencez simplement un nouveau paquet (nouveau cycle de patch) en appliquant un nouveau patch dès que possible. Pendant les jours perdus, vous aurez besoin d’une protection supplémentaire (de préférence des préservatifs).

Timbre contraceptif : effets secondaires

  • Inconfort ou sensibilité des seins,
  • Irritation cutanée ou allergie,
  • Maux de tête et nausées,
  • Gain de poids,
  • Changements d’humeur,
  • Saignement ou taches entre les règles.

Timbre contraceptif : contre-indications

  • La grossesse et l’allaitement,
  • Les femmes atteintes de thrombose (caillots sanguins),
  • Les femmes ayant des antécédents de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral,
  • Fumeuses après 35 ans
  • Femmes atteintes d’un cancer ou ayant des antécédents de cancer,
  • Les femmes ayant des problèmes de foie ou de vésicule biliaire.

Liens assortis des Femmes Info / Google