Pages Navigation Menu

Cinq causes principales des odeurs vaginales

Certaines femmes ressentent souvent une odeur vaginale désagréable et cela peut perturber la vie sociale ainsi que les relations intimes. Tandis que les femmes se sentent mal à l’aise, les hommes restent distants. Les femmes en bonne santé ont généralement une odeur vaginale personnelle très spécifique, qui est tout à fait normale et naturelle. Les odeurs vaginales peuvent changer légèrement en fonction des jours du cycle menstruel ou des régimes alimentaires spécifiques. Mais une forte odeur vaginale est un symptôme de mauvaise hygiène ou d’infections vaginales ou même de cancer. Les 5 principales causes d’odeurs vaginales sont décrites ci-dessous.

Cinq causes principales des odeurs vaginales : mauvaise hygiène

Selon les experts de la santé, une mauvaise hygiène est l’une des causes les plus fréquentes de l’odeur vaginale. Le vagin est une zone du corps assez chaude et humide qui peut attirer différentes infections et peut également déclencher une prolifération de bactéries. Il est important de suivre des règles simples d’hygiène intime :

  • Bain quotidien ou douche,
  • Changement régulier de sous-vêtements (1-2 fois par jour),
  • Garder la zone vaginale toujours sèche,
  • Changement régulier des serviettes hygiéniques ou des tampons (toutes les 3-4 heures),
  • Éviter les pantalons et les sous-vêtements synthétiques ou serrés,
  • Contacts sexuels protégés (éviter les infections sexuellement transmissibles).

Cinq causes principales des odeurs vaginales

Outre l’hygiène personnelle, il existe quelques facteurs qui peuvent également déclencher une odeur vaginale. Ces causes d’odeurs vaginales peuvent être facilement évitées :

  • Transpiration intense,
  • Allergie aux préservatifs ou à d’autres types de contraception vaginale,
  • Douches vaginales habituelles,
  • Tampons vaginaux oubliés.

Pour la plupart des femmes, la transpiration est normale surtout pendant les exercices physiques intensifs. C’est le moyen de se débarrasser des déchets du corps et de refroidir le corps entier. La zone du bikini féminin est généralement chaude et peut commencer à transpirer facilement pendant le stress, les exercices, l’obésité, la grossesse, le temps chaud, etc. un vagin moite peut être très désagréable et inconfortable. La transpiration intime intensive peut provoquer une odeur désagréable (semblable à l’ammoniac). Une bonne hygiène personnelle peut être une solution.

Certaines femmes pourraient avoir une allergie aux préservatifs ou à d’autres moyens de contraception vaginale. L’allergie locale pourrait déclencher une irritation, une sécrétion et un bon environnement pour la prolifération des bactéries. Une fois que vous avez noté une mauvaise odeur après l’utilisation de toute contraception vaginale, il serait recommandé de changer le type de contraception.

Certaines femmes ont l’habitude d’effectuer des douches vaginales sans aucune raison objective. Des douches vaginales excessives pourraient jouer avec le niveau de pH vaginal normal et cela pourrait aussi provoquer une prolifération des bactéries vaginales. Il est bien connu que la prolifération de certaines bactéries peut causer une odeur vaginale nauséabonde.

Les tampons oubliés peuvent également causer une odeur vaginale très désagréable. C’est le résultat de l’accumulation de vieux sang menstruel, de l’humidité excessive et des bactéries attirées.

Cinq causes principales des odeurs vaginales : vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est la cause la plus fréquente d’odeur vaginale de poisson. La vaginose bactérienne est un déséquilibre des bactéries vaginales inoffensives. Au cours de la vaginose bactérienne, certaines bactéries se multiplient trop (modification de l’environnement vaginal normal). En fait, la vaginose bactérienne n’est pas attrapée par l’infection, mais c’est juste une prolifération soudaine de certaines bactéries vaginales qui vivent naturellement dans un vagin en bonne santé : juste un déséquilibre bactérien vaginal. Quand cela arrive, les femmes peuvent ressentir des pertes vaginales intensives avec une odeur de poisson spécifique.

Cinq causes principales des odeurs vaginales : mycose

La mycose vaginale est une infection fongique assez commune provoquée par Candida albicans. Selon des experts de la santé, 3 femmes sur 4 souffrent d’une mycose vaginale au cours de leur vie. La mycose vaginale peut apparaître pendant la grossesse, le stress, le diabète mal contrôlé, le système immunitaire affaibli, la dépendance au sucre ainsi qu’après l’utilisation d’antibiotiques ou après une douche vaginale intensive. La mycose vaginale peut être très dérangeante en raison de symptômes typiques tels que des démangeaisons vaginales intensives, des pertes vaginales comme du fromage blanc, une odeur vaginale de levure (de pain ou de bière), une irritation et un gonflement.

Cinq causes principales des odeurs vaginales : trichomonas

La trichomonase peut également déclencher une odeur vaginale spécifique. La trichomonase est une infection sexuellement transmissible fréquente qui affecte les femmes sexuellement actives. Les symptômes typiques de la trichomonase surviennent généralement 5 à 28 jours après l’exposition (après contacts sexuels non protégés). Les femmes qui souffrent de trichomonase peuvent ressentir non seulement une odeur vaginale de poisson, mais aussi des pertes vaginales jaunâtres, une irritation de la vulve, des mictions fréquentes et douloureuses, un « col comme une fraise » et des douleurs dans le bas ventre.

Cinq causes principales des odeurs vaginales : cancer du col de l’utérus

Malheureusement, une odeur vaginale peut apparaître en cas de cancer du col de l’utérus. Les cellules cervicales cancéreuses ont une odeur très spécifique. Selon les experts de la santé, le VPH (papillomavirus humain) est la principale cause du cancer du col de l’utérus.

Les stades précoces du cancer du col n’entraînent habituellement pas de symptômes. Lorsque le cancer se développe, les femmes peuvent présenter des saignements vaginaux anormaux entre les règles (après une douche vaginale, un examen pelvien et des rapports sexuels), une augmentation des pertes vaginales, des douleurs pelviennes et des douleurs pendant les rapports sexuels.


Liens assortis des Femmes Info / Google