Pages Navigation Menu

Contraception masculine : par la chaleur

Il n’y a de nos jours que deux options de contraception masculine : les condoms ou la vasectomie. Evidemment, une telle limitation de choix ne peut satisfaire tous les besoins d’un homme moderne, lequel s’intéresse et s’implique de plus en plus dans les problèmes de contrôle des naissances et de planning familial. Bien qu’il n’y ait que trop peu d’informations sur le développement de nouveaux contraceptifs pour les hommes, des alternatives existent.
La chaleur est une des méthodes alternatives de contraception qui ne peut être utilisée que par l’homme. C’est le but de cet article de mettre en lumière les principaux aspects de cette méthode gratuite, complètement réversible mais encore controversée et peu étudiée de contraception masculine.

Histoire de la contraception par la chaleur

L’utilisation de la chaleur comme méthode qui procure une infertilité temporaire masculine est connue depuis des temps très anciens mais n’a reçu l’attention de la communauté scientifique qu’au siècle dernier. Les docteurs Robinson, Steinberger et Watanabe ont étudié le concept de la contraception par la chaleur dans les années 1950 et ils en ont même donné des preuves d’efficacité.

Il est intéressant de noter que c’est une femme, le médecin suisse Martha Vögeli qui est considérée comme la plus ardente promotrice de cette méthode et qui a beaucoup travaillé à la recherche du rôle de la chaleur dans la stérilisation masculine et à la popularisation de cette méthode alternative de contrôle des naissances pour les hommes.

Fondement scientifique de la contraception par la chaleur

Contraception par la chaleur

La science nous donne une explication claire et définitive de la façon dont la chaleur influence la capacité d’un homme de faire un enfant. Le fait est que pour produire assez de spermatozoïdes viables (au moins 10 à 12 millions), les testicules (c’est-à-dire “l’usine de production des spermatozoïdes”) doivent être plusieurs degrés plus bas en température que le reste du corps. C’est pourquoi ils sont logés dans le scrotum lequel a des mécanismes spéciaux qui assurent aux testicules un environnement plus froid.

De plus, les statistiques scientifiques disent que d’élever la température du corps au-dessus de 42 degrés Celsius déclenche certains processus qui handicapent les cellules. On appelle cela le Facteur de Choc Thermique (HSF). Puisque la température des testicules est toujours plus basse il suffit de 35°C pour faire jouer le HSF et désactiver les spermatozoïdes. Donc, la contraception par la chaleur a pour but d’augmenter la température des testicules à 35°C ou plus ce qui diminue de façon drastique la quantité et la mobilité des spermatozoïdes.

Techniques de contraception par la chaleur

Une fois défini le but de la contraception par la chaleur, les chercheurs se trouvent devant un autre défi : comment augmenter la température des testicules ? Eh bien c’est ici que les gens ont montré leur potentiel créatif. Différentes techniques se sont développées avec l’évolution de la technologie.

C’est d’abord le Dr Vögeli qui conseillait à ses patients masculins de prendre des bains très chauds (vers 47°C) pendant 45 minutes quotidiennement pendant trois semaines. Ce régime connu comme la méthode de la chaleur humide était supposé assurer jusqu’à 6 mois d’infertilité masculine.

Plus tard on imaginé les suspensoirs aux USA. La technique recommandait aux hommes de porter des sous-vêtements spéciaux conçus pour maintenir les testicules près du canal inguinal de sorte qu’ils étaient réchauffés par le corps lui-même. Il est intéressant de noter que les suspensoirs devaient être portés pendant les heures de veille pour assurer un taux de contraception suffisant.
Finalement, on a développé une méthode utilisant les ultrasons pour chauffer les testicules. Bien que cette méthode ait certains avantages (deux séances à 48 h d’intervalle suffisent pour provoquer une infertilité de 10 mois), elle a un inconvénient important : il est difficile de trouver un centre médical utilisant les ultrasons dans un but de contraception.

Taux de réussite

Bien qu’il y ait décidément trop peu de données officielles sur l’efficacité de l’utilisation de la chaleur comme méthode de contraception masculine, certains chiffres existent. Par exemple, des essais menés dans les années 1990 ont montré que l’utilisation de suspensoirs fournissent une réduction de la quantité de spermatozoïdes jusqu’à 3 millions par ml. C’est un résultat très prometteur puisque l’infertilité masculine est généralement diagnostiquée lorsque le nombre de spermatozoïdes tombe à 10 ou 20 millions/ml ou moins.

Effets secondaires potentiels et réversibilité de la contraception par la chaleur

Un des avantages incontestables de la contraception par la chaleur c’est sa réversibilité complète. On prétend qu’un homme retrouve sa capacité de faire un enfant dans les 2 à 6 mois qui suivent l’arrêt de la contraception par la chaleur.
D’un autre côté, la science actuelle manque de données prouvées sur la sécurité de cette méthode. Bien qu’il n’y ait pas eu beaucoup de participants aux expériences du Dr Vögeli qui aient signalé de changements sur leur libido ou leur condition physique ou mentale, la question de la sécurité de la méthode reste posée.

Il semble que la question la plus importante surgit lorsque l’on parle des conséquences éventuelles de l’utilisation de la méthode sur la santé des futurs enfants. Puisque la chaleur peut perturber l’assemblage de l’AND dans la formation du sperme, les scientifiques ne peuvent pas répondre de façon définitive l’existence ou non d’un risque accru de fausse couche ou de malformations du bébé conçu avec un homme qui utilisait la chaleur comme méthode de contraception.

contraception masculine

contraception masculine

La question reste posée

Chauffer ou ne pas chauffer ? Telle est la question qui reste sans réponse quand on parle de la contraception par la chaleur. Bien que cette technique soit gratuite et complètement réversible, elle n’a pas encore été assez bien étudiée pour affirmer qu’elle est une méthode sûre et efficace de contraception pour les hommes.

(Information empruntée à PillWatch.com – http://www.pillwatch.com/info/heat-method-of-male-contraception.html)


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment