Pages Navigation Menu

Contraception naturelle

Il y a plusieurs méthodes de contraception naturelle notamment :

  • Le Coït interrompu – Méthode du retrait (Le coitus interruptus);
  • La méthode rythmique
  • La méthode de la température corporelle basale
  • La méthode du mucus cervical
  • Le test ELISA

Contraception naturelle – Le coitus interruptus (méthode du retrait)

C’est une pratique très ancienne qui consiste à retirer le pénis du vagin juste avant l’éjaculation. Les avantages sont que la méthode est sans danger, simple, gratuite et largement acceptée. Mais le désavantage est qu’elle dépend de la seule décision du partenaire masculin. Elle contrarie le plaisir sexuel et, si elle est appliquée de façon habituelle, elle peut être cause de névrose dans le couple. Quant à son efficacité, le taux de grossesses est de 35% par femme par an. Les ratés sont dus à une fuite de sperme juste avant l’éjaculation. Cette méthode dépend donc du moment précis du retrait, ce qui est une difficulté. Même si le couple y arrive la plupart du temps, il suffit que cela rate une fois.

Contraception naturelle – La méthode rythmique

Cette méthode est basée sur l’observation que l’ovulation chez les femmes a lieu 2 semaines avant les règles. Maintenant, sachant que le cycle menstruel de la femme n’est pas parfaitement régulier, le calcul de la période sûre se fait sur base de la durée moyenne des 1é cycles antérieurs. Prenez d’abord note de la longueur des cycles les plus courts et les plus longs sur la période de 12 mois. Le premier jour fertile sera de 18 jours en moins du cycle le plus court. Le dernier jour fertile sera de 11 jours en moins du cycle le plus long.

Par exemple :

Si le cycle le plus court est de 25 jours, le premier jour fertile sera le 7ème (25-18).

Si le cycle le plus long est de 32 jours, le dernier jour fertile sera le 21ème (32-11).

Donc, il devrait y avoir abstinence pendant 2 semaines, du 7ème au 21ème jour.

Cette méthode est basée sur les observations d’Ogino au Japon en 1930 et de Knaus en Autriche en 1933. Il faut avoir à l’esprit que cette méthode est assez imprécise.

Contraception naturelle – La méthode de la température corporelle basale

La méthode de la température basale consiste à détecter le moment de l’ovulation par l’observation d’un changement de température corporelle de 0.05°C lors de la phase lutéale qui suit l’ovulation. La femme doit s’abstenir de rapports pendant la première moitié du cycle menstruel et jusqu’à trois jours où la température a été supérieure de 0.05°C. Etablir et interpréter le graphique des températures demande beaucoup d’attention et par conséquent les risques d’échec sont très grands.

La méthode de la température corporelle basale

Contraception naturelle – La méthode du mucus cervical

La méthode du mucus cervical

Cette méthode est basée sur l’observation de changements dans la consistance et l’abondance du mucus cervical en relation avec l’ovulation. La femme peut reconnaître ses “jours secs” et ses “jours humides” en tâtant le mucus du col de l’utérus en introduisant ses doigts dans son vagin. Les jours humides sont les jours fertiles. Le nombre de jours humides est d’environ 19 sur un cycle de 28 jours. Les jours humides commencent avec un mucus cervical blanc et collant pendant 2 à 3 jours après une période de 2 à 3 jours secs qui suivent les règles. Les jours de mucus blanc et collant sont suivis par 3 à 5 jours de mucus clair et glissant (il peut s’étirer entre deux doigts). Le dernier jour est le” jour de pointe”. Après ce jour de pointe, il ya du mucus collant pendant 3 jours. C’est la fin de la période fertile. Toutes les femmes ne sont pas capables d’observer et d’interpréter ces symptômes ce qui fait que le taux de grossesses atteint jusqu’à 22% par femme par an.

Contraception naturelle – Le test ELISA (Techniques immuno-enzymatiques)

Ce test utilise deux anticorps monoclonaux pour détecter un changement de couleur de l’urine. L’urine est testée à partir du 12ème jour du cycle pendant 5 à 9 jours. Le changement de couleur correspond à une élévation du taux d’hormone lutéique avant l’ovulation. Cela permet à la femme de déterminer le moment de son ovulation.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment