Pages Navigation Menu

Démangeaisons génitales

Les démangeaisons génitales sont un problème de santé irritant qui peut toucher presque toutes les femmes durant leur vie. Les démangeaisons génitales peuvent perturber votre vie quotidienne et votre sommeil : c’est un état inconfortable et douloureux qui survient souvent en raison d’infections, de substances irritantes, d’allergies, de maladies de peau, de stress, de troubles hormonaux ou même de cancer.

Dans la plupart des cas, les démangeaisons génitales ne sont pas un problème grave et peuvent être le résultat d’une réaction cutanée allergique ou chimique. Parfois, les démangeaisons génitales sont juste un symptôme commun de plusieurs maladies. Les démangeaisons génitales peuvent être arrêtées seulement après un traitement adéquat et une visite chez le médecin est nécessaire : votre gynécologue peut déterminer la cause de vos démangeaisons génitales en faisant plusieurs tests de laboratoire. Dans la plupart des cas, le traitement est facile mais parfois un traitement plus intensif peut être nécessaire.

Démangeaisons génitales : causes

Mycose

Selon les experts de la santé, environ 50% des femmes attrapent une infection vaginale à fongique à un moment de leur vie : elle est déclenché par une Candida albicans. Normalement, ce champignon existe naturellement sans problème dans le vagin. La mycose survient souvent après avoir pris un traitement aux ‘antibiotiques ou pendant des dysfonctionnements hormonaux. La prolifération du champignon dans le vagin peut entraîner des symptômes désagréables (démangeaisons génitales, pertes comme du fromage blanc, sensation de brûlure).

Diabète

Les démangeaisons génitales peuvent être un signe de diabète. Pendant le diabète, une augmentation des niveaux de sucre pourrait favoriser une croissance intensive de l’infection fongique. Parfois, les démangeaisons génitales peuvent être un signe d’augmentation du taux de sucre dans le sang.

Maladies sexuellement transmissibles

Plusieurs infections transmissibles sexuellement (chlamydia, verrues génitales, gonorrhée, herpès génital et trichomonase) peuvent provoquer des démangeaisons génitales après un rapport sexuel non protégé. Les symptômes les plus typiques des maladies sexuellement transmissibles sont les suivants :

Démangeaisons génitales

  • Pertes vaginales intenses (vertes, jaunes, verdâtres, grises) ;
  • Douleur vaginale ou sensation de brûlure ;
  • Démangeaisons vaginales ;
  • Odeur vaginale (odeur nauséabonde ou odeur de poisson) ;
  • Sensation de brûlure et douleur lors de mictions fréquentes ;
  • Plaies vaginales, irritation ou ampoules ;
  • Douleur pelvienne ou abdominale ;
  • Fièvre.

Vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est une cause assez commune de démangeaisons génitales : cette condition est déclenchée par un déséquilibre entre les bactéries naturelles dans le vagin. Le symptôme le plus commun de la vaginose bactérienne est l’odeur vaginale continuelle de poisson combinée avec de fines pertes blanches grisâtres. Les démangeaisons génitales provoquées par une vaginose bactérienne peuvent généralement être facilement traitées par un traitement antibiotique oral de courte durée ou par des applications locales d’antibiotiques ou par des remèdes naturels contre la vaginose bactérienne.

Ménopause

Les femmes ménopausées sont à risque de démangeaisons vaginales en raison de la baisse naturelle des taux d’œstrogènes qui entraîne une atrophie vaginale : amincissement de la muqueuse pouvant entraîner une sécheresse excessive. Il est bien connu que la sécheresse vaginale peut provoquer des démangeaisons et des irritations. Dans le même temps, des niveaux d’œstrogènes réduits pourraient causer des douleurs vaginales et des sensations de brûlure.

Stress

Selon les experts de la santé, le stress physique et émotionnel peut déclencher des démangeaisons vaginales / génitales et des irritations. Les scientifiques l’expliquent par un système immunitaire affaibli pendant le stress. Il est bien connu que le système immunitaire affaibli «ouvre les portes» aux infections.

Substances irritantes

Les contacts vaginaux avec des produits chimiques irritants peuvent causer des démangeaisons génitales (réaction allergique). Les substances irritantes peuvent être très différentes : savon, contraception vaginale, sprays féminins, sous-vêtements synthétiques, détergents, etc. Les produits chimiques irritants déclenchent l’inflammation et la douleur.

Maladies de peau

Plusieurs maladies de la peau (eczéma, psoriasis, lichen simplex chronicus, gale, poux du pubis) peuvent être responsables de démangeaisons et d’inflammations génitales. La plupart des maladies de peau affectent aussi d’autres parties du corps, pas seulement les parties génitales. Les tests de laboratoire peuvent facilement identifier chaque maladie de la peau.

Cancer

Le cancer est une cause rare de démangeaisons vaginales ou génitales : les deux peuvent être un symptôme de cancer de la vulve. Ce type de cancer se développe dans la vulve et pourrait être découvert sur les lèvres internes et externes du vagin, le clitoris et l’ouverture du vagin. Dans la plupart des cas, le cancer de la vulve, outre les démangeaisons, peut aussi être responsable de saignements anormaux, de douleurs vaginales et de pertes brunes.

Démangeaisons génitales : prévention

  • Essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière après la miction et la défécation : cela empêchera les bactéries d’entrer dans le vagin ;
  • Éviter les substances chimiques (savons parfumés, sprays, douches vaginales, parfum vaginal) tout en ayant des procédures d’hygiène vaginale de routine ;
  • Gardez la zone génitale toujours sèche : l’humidité génitale «invite» les infections ;
  • Évitez les produits d’hygiène menstruels chimiques et parfumés : essayez de choisir des protège-slips, des serviettes hygiéniques et des tampons en coton.
  • Évitez les sous-vêtements synthétiques et les vêtements qui peuvent déclencher une irritation ;
  • Portez des vêtements amples pour assurer une bonne ventilation génitale ;
  • Évitez les vêtements mouillés pendant de longues périodes (après la baignade ou le bain) ;
  • Évitez toujours les contacts sexuels non protégés qui préviendront toutes les infections sexuellement transmissibles possibles.
  • Faites faire régulièrement des frottis et des contrôles de glycémie.

Liens assortis des Femmes Info / Google