Pages Navigation Menu

Éruption vaginale

Éruption vaginale est en réalité l’apparition de boutons ou d’ampoules vaginales rouges, démangeants et douloureux. L’éruption vaginale est la condition la plus dérangeante et embarrassante qui peut créer plusieurs problèmes psychologiques et médicaux. Généralement, l’éruption génitale est provoquée par des infections sexuellement transmissibles telles que l’herpès génital, la syphilis et le virus du papillome humain (VPH). Mais parfois, elle apparaît suite à une allergie, une dermatite ou un contact avec des produits chimiques.

Le traitement des éruptions cutanées vaginales doit être organisé dès que possible. Une éruption génitale non traitée peut entraîner des complications graves, notamment l’infertilité, une infection cutanée secondaire, une syphilis secondaire ou tertiaire et la propagation de l’infection aux membres de la famille et aux partenaires sexuels. Parfois, les éruptions génitales peuvent être accompagnées de conditions graves pouvant mettre la vie en danger. C’est pourquoi la cause principale doit être identifiée et un traitement adéquat doit être apporté.

Éruption vaginale : causes

Les principales causes des boutons et des cloques vaginaux peuvent être infectieuses ou non infectieuses. La plupart des infections sont transmises sexuellement. Voici les principales infections pouvant causer différents types d’éruptions cutanées vaginales :

Éruption vaginale

  • L’herpès génital,
  • Le virus du papillome humain (VPH),
  • La syphilis,
  • Granulome inguinal,
  • Verrues génitales,
  • Le molluscum contagiosum,
  • Les poux du pubis,
  • La gale,
  • a mycose.

Parfois, des maladies non infectieuses et des substances spécifiques peuvent provoquer une convulsion vaginale :

  • réactions allergiques,
  • dermatite atopique ou eczéma,
  • lichen simplex chronique,
  • psoriasis,
  • dermatite de contact,
  • irritants chimiques (savons, produits d’hygiène, parfums, lubrifiants, douches, crèmes intimes).

Éruption vaginale accompagnée d’autres symptômes

Dans la plupart des cas, les éruptions cutanées vaginales ne sont que le symptôme de maladies graves. C’est pourquoi il est très important d’identifier les symptômes accompagnants qui peuvent être différents en fonction de la cause principale de la maladie. L’évaluation des symptômes supplémentaires pourrait aider au diagnostic et au traitement à temps.

Les symptômes associés sont les suivants :

  • pertes vaginales spécifiques (vert ou jaune ou brun ou blanc),
  • odeur nauséabonde vaginale,
  • démangeaisons vaginales et / ou génitales,
  • éruption similaire sur les mains et les pieds,
  • sensation de brûlure vaginale,
  • douleur pelvienne ou douleur dans le bas-ventre,
  • miction douloureuse (parfois avec sensation de brûlure),
  • ganglions lymphatiques gonflés,
  • fièvre et faiblesse,
  • ulcérations sur la vulve.

Dans les cas où une éruption vaginale est associée à une forte fièvre et à une douleur abdominale grave, une urgence médicale est nécessaire : il peut s’agir d’un problème de santé mettant la vie en danger.

Éruption vaginale : diagnostic

Le diagnostic médical comprend un interrogatoire détaillé, une observation du corps, un examen pelvien et plusieurs tests de laboratoire, notamment des tests bactériologiques et immunologiques.

Éruption vaginale : traitement

Le module de traitement des éruptions cutanées intimes doit être décidé par un médecin qualifié et peut inclure des antibiotiques, des crèmes locales, des onguents topiques et des suppositoires vaginaux.

Certains experts recommandent également des remèdes naturels (surtout si le client souffre de réactions allergiques) :

  • application de glace sur les zones touchées (quelques fois par jour pendant 10 à 15 minutes) ;
  • applications d’huile d’ail ou de fines herbes fraîches saupoudrées sur la zone touchée (1 à 2 fois par jour) ;
  • application de petits sacs de thé noir humide congelés sur les zones à éruption cutanée (plusieurs fois par jour pendant 10 à 13 minutes) ;
  • applications de bicarbonate de soude (1 à 2 fois par jour pendant 10 à 15 minutes) ;
  • application locale d’extraits d’Aloe Vera frais ou de gel naturel d’Aloe Vera.

Liens assortis des Femmes Info / Google