Pages Navigation Menu

La gonadotrophine chorionique humaine

La gonadotrophine chorionique humaine (hCG) est une hormone produite pendant le début de la grossesse. Cette production de hCG joue un rôle critique dans l’évolution de la grossesse. Elle est responsable :
– de la prévention de la désintégration du corpus luteum
– de la production de progestérone par le corpus luteum
– du développement de l’endomètre pendant le premier trimestre de la grossesse
– de la stimulation et du développement des gonades fœtales et de la synthèse d’androgène par les testicules du fœtus
– de la stimulation de la sécrétion d’œstrogène et du développement du placenta.

Toutes les fonctions décrites ci-dessus sont absolument cruciales pour le déroulement normal de la grossesse.

L’hCG a d’autres fonctions :

  • Elle affecte la tolérance immunitaire de la grossesse
  • Elle est un marqueur de tumeur cliniquement important dans la maladie trophoblastique gestationnelle.

hCG

Chez les femmes en bonne santé qui ne sont pas enceintes, les niveaux de hCG sont normalement indétectables. Au début de la grossesse, le niveau d’hCG dans le sang double tous les deux ou trois jours. Les grossesses extra-utérines ont généralement une période de doublement plus longue. Celles qui ont une grossesse défaillante ont aussi fréquemment une plus longue période de doublement et peuvent même voir leur concentration en hCG chuter. Dans la plupart des cas, la chute rapide de hCG est corrélée avec une fausse couche et le taux de hCG tombe rapidement après la fausse couche. Si le taux de hCG ne retombe pas sous le seuil de détection, cela pourrait indiquer que des tissus produisant de l’hCG doivent encore être évacués (grossesse molaire ou tumeurs trophoblastiques).

L’hCG est aussi utilisée pour surveiller le traitement chez des patientes atteintes de maladie trophoblastique et pour dépister un retour de la maladie après l’achèvement du traitement. Pendant la thérapie, un niveau de l’hCG qui diminue signifie que le cancer répond au traitement tandis qu’un niveau d’hCG qui augmente signifie que le cancer ne répond pas au traitement. Un niveau accru d’hCG après le traitement peut indiquer une rechute dans la maladie.

La plupart des tests de grossesse à faire soi-même sont basés sur le niveau d’hCG. Les tests sanguins pratiqués par les laboratoires mesurent également la concentration d’hCG. Un haut niveau d’hCG indique une grossesse. Vous devriez maintenant connaître les causes de résultats faussement positifs.

Parfois l’augmentation du niveau d’hCG dans le sang peut déjà être détectée 8 jours après la conception, mais dans la plupart des cas elle n’est détectée que vers le 11ème jour.

Pendant l’évolution de la grossesse, les niveaux d’hCG peut monter ou descendre avec en moyenne un doublement toutes les 30 à 31 heures jusqu’à atteindre son maximum d’habitude vers la 9ème ou 10ème semaine de grossesse normale. Le niveau d’hCG décroît ensuite légèrement jusqu’à la 16ème semaine et reste alors pratiquement constant jusqu’à l’accouchement.

Niveaux d’hCG pendant la grossesse

À partir de la conception À partir des dernières règles  mIU/ML — IU/L
                 7 jours 3 semaines 0 to 5
               14 jours 28 jours 3 to 426
               21 jours 35 jours 18 to 7,340
             28 jours 42 jours 1,080 to 56,500
             35-42 jours 49 – 56 jours 7,650 to 229,000
            43-64 jours 57 – 78 jours 25,700 to 288,000
            57-78 jours 79 – 100 jours 13,300 to 253,000
        17 – 24 semaines 2nd trimestre 4060 to 65,400
25 semaines jusqu’au terme 3ème trimestre 3640 to 117,000
Plusieurs heures après l’accouchement < 5

Les causes de faibles niveaux d’hCG

  • Erreurs de calculs (un faible niveau d’hCG peut signifier que la date de conception a été mal calculée) ;
  • Une grossesse extra-utérine (un faible niveau d’hCG peut être le signal d’une grossesse ectopique) ;
  • Une fausse couche ou un risque de fausse couche (très souvent, il y a une corrélation entre la fausse couche et le faible niveau d’hCG)
  • Certaines femmes ont un faible niveau d’hCG sans aucun problème pendant le déroulement de la grossesse (pas souvent).

Les causes de niveaux élevés d’hCG

  • Erreurs de calculs (un niveau d’hCG élevé peut signifier que la date de conception a été mal calculée) ;
  • Une grossesse multiple (jumeaux, triplés) ;
  • Une grossesse molaire (quand les tissus qui doivent normalement devenir un fœtus croissent à l’intérieur de l’utérus pour y former une masse appelée “mole”.

Le rôle de l’hCG dans d’autres situations

Marqueur de tumeur
La sous-unité β de la gonadotrophine chorionique humaine est aussi sécrétée par certains cancers notamment séminome, choriocarcinome, tumeurs des cellules germinales, formation molaire hydatiforme, tératome avec éléments de choriocarcinome (c’est très rare) et tumeur des cellules de Langerhans. C’est pourquoi un résultat positif chez un homme peut être un test de cancer des testicules.
La valeur normale pour un homme est de 0 à 5 IU/ml.

Fertilité
La gonadotrophine chorionique humaine est très utilisée pour stimuler la fertilité. C’est une méthode très courante pour induire une ovulation chez une femme qui n’en a pas. En présence d’un ou plusieurs follicules ovariens mûrs, l’ovulation peut être déclenchée par administration d’hCG.
L’hCG est aussi utilisée dans le domaine de la fertilisation in vitro (FIV). Les patientes qui subissent une FIV, en général reçoivent de l’hCG pour déclencher le processus d’ovulation mais on ne récupère les ovules que 36 heures après l’injection, c’est-à-dire quelques heures avant que les ovules ne soient libérés par l’ovaire.
Comme l’hCG est un promoteur du corpus luteum, l’administration d’hCG est utilisée dans certaines circonstances pour stimuler la production de progestérone.
Les grossesses qui surviennent après ce traitement médicamenteux sont sujettes à un risque plus élevé de jumeaux, triplés, etc.
Les femmes qui ont été traitées à l’hCG sont généralement plus susceptibles de faire des fausses couches.

Santé masculine
Parfois les hommes aussi ont besoin d’hCG. Des injections d’hCG sont utilisées pour stimuler les cellules de Leydig à synthétiser la testostérone. La testostérone intratesticulaire est nécessaire à la spermatogenèse par les cellules de Sertoli. On recourt typiquement à l’hCG chez les hommes en cas d’hypogonadisme et dans le traitement de l’infertilité.

Perte de poids
L’hCG incite l’hypothalamus à mobiliser la graisse stockée dans le sang pour qu’elle soit utilisée comme nutriment. On pense qu’elle rétablit le métabolisme, protège la bonne graisse de l’organisme et empêche les tissus musculaires de fondre (ce qui se produit dans des régimes sans utilisation de hCG).
En théorie, l’hormone hCG est supposée couper la faim et stimuler l’organisme à utiliser la graisse comme “carburant”.
La plupart des programmes diététiques restreint les utilisateurs à seulement 500 calories par jour consistant essentiellement en aliments organiques non traités et avec des injections de hCG ou des gouttes de sérum sous la langue.
Certains scientifiques ont constaté une absence d’effet de l’hCG sur la perte de poids.

VIH
Pendant les quelques premiers mois de la grossesse, la transmission du VIH-1 de la femme au fœtus est extrêmement rare. Il a été suggéré que c’est grâce à la concentration élevée de hCG et que la sous-unité bêta de cette protéine est active contre le VIH-1.

Contrindications de l’utilisation d’hCG

  • Problème cardiaque et hypertension ;
  • Dysfonctionnement rénal ;
  • Migraine ou épilepsie ;
  • L’hCG devrait être utilisé avec grande précaution chez les préadolescents pour réduire le risque de développement sexuel précoce ou d’inactivation de la glande pinéale (épiphyse) ;
  • Hypersensibilité à l’hCG médicale ;
  • Tumeur dépendant des androgènes, connue ou possible, comme un carcinome mammaire ou prostatique.
Les tests de grossesse à faire soi-même sont basés sur un principe très simple. Ils fonctionnent par la détection l’hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG) dans l’urine de la femme. Cette hormone est sécrétée par le placenta en cours de développement dès qu’un ovule fécondé s’est implanté dans la paroi interne de l’utérus. Si la femme est enceinte, la quantité d’hCG dans son organisme devrait être environ de 25 mIU 10 jours après l’ovulation, 50 mIU à 12 jours, 100 mIU à environ deux semaines. Grâce à leur grande sensibilité (20 mIU/ml) de détection de l’hCG, les deux tests AimStrip peuvent déjà vers 6 à 8 jours après l’ovulation quoique la plupart des femmes ne voient leur test donner un résultat positif qu’après 9 ou 10 jours.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment