Pages Navigation Menu

Infertilité : histoire d’une réussite (10)

David M., 33 ans, produit des cerises et des noix sur sa ferme de 40 hectares dans la fertile Central Valley en Californie. En parlant avec David, il paraît évident qu’il est très fier de la ferme qu’il a reprise de son père. “Une partie de ces terres appartient à notre famille depuis plus de cent ans”, nous explique David. Et pourtant, tout fier qu’il soit de son héritage, il y a quelque chose dont il est encore plus fier : sa nouvelle fille, Brooklyn. D’avoir une fille est un accomplissement qui aurait presque pu ne jamais se produire.

C’est parce que David est né avec un problème appelé cryptorchidie c’est-à-dire le fait que ses testicules ne sont pas descendus normalement dans le scrotum. C’est une anomalie très courante chez les garçons et qui affecte 30% de ceux qui sont nés prématurés et environ 4% de ceux qui sont nés à terme.

Histoire de la réussite de David M.

Histoire de la réussite de David M.

Pour corriger ce problème, David subit trois opérations au cours de son enfance. Malgré ces interventions, seul un de ses testicules est descendu. Mais après la dernière opération, David ne s’inquiéta jamais pour cela.

“Tout fonctionnait très bien, donc je n’ya I vraiment jamais pensé”, déclare David. Cela, jusqu’à ce qu’il rencontre Lisa et décide de l’épouser.

Histoire de la réussite de David M.

“Nous avions une vingtaine d’années et fonder une famille était très important pour Lisa. C’est elle qui m’a suggéré de faire un comptage de spermatozoïdes”, dit David. “J’allai chez un urologue local et passai le test trois fois. Chaque fois le résultat était de zéro spermatozoïde. Ce fut une catastrophe d’apprendre cette nouvelle un mois avant notre mariage”.

Son urologue n’avait pas d’autre conseil à donner que de suggérer qu’ils envisagent d’adopter un enfant. “Pour nous, l’adoption était hors de question. Il a fallu du temps pour que je me décide à avoir un enfant mais une fois la décision prise je savais que je voulais mon propre enfant”, die David.

Heureusement, Lisa n’abandonna pas. Elle alla chez le Dr. Peter Hickox, un gynéco spécialiste de la fertilité à Lodi, California. C’est alors que le Dr. Hickox l’envoya chez le Dr. Paul Turek à The Turek Clinic à San Francisco.

Le Dr. Turek, ancien professeur, président doué de l’University of California San Francisco et fondateur de The Turek Clinic, était le pionnier d’une technique appelée “FNA Sperm Mapping” qui permet de découvrir des poches de spermatozoïdes viables dans les testicules. Ces spermatozoïdes peuvent être extraits par une intervention très peu invasive et être utilisés pour une FIV par l’injection d’un spermatozoïde dans un ovule.

“Nous pûmes trouver de multiples poches de spermatozoïdes viables dans les testicules de David”, dit le Dr. Turek. “Je n’avais aucun doute que nous serions capable de les récupérer et que Lisa pourrait se prêter à une FIV.”
En fait, le Dr. Turek put récupérer plusieurs fioles de sperme chez David, dont la plupart sont encore congelées pour un usage futur.

Infertilité : histoire d’une réussite

“La récupération de l’ovule fut difficile pour Lisa, mais maintenant nous avons une belle petite fille en parfaite santé et plusieurs embryons congelés de sorte que nous pouvons avoir un autre enfant quand nous y serons prêts”, dit David.

“Le travail à la ferme est harassant, mais il en vaut la peine”, dit David. Tout le processus vécu par David et Lisa pour avoir leur propre enfant n’a pas été facile non plus mais tous deux sont définitivement d’accord que cela valait bien tous ces efforts.

(D’après //www.theturekclinic.com/male-fertility-success-stories.html)


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment