Pages Navigation Menu

Kyste de Bartholin

Le kyste de Bartholin (le kyste de la glande de Bartholin) est une grosseur pleine de liquide qui se développe à cause d’un blocage d’une des glandes de Bartholin. Les glandes de Bartholin sont des petites glandes qui se trouvent de chaque côté de l’ouverture du vagin. Elles si petites qu’on ne peut pas les voir ou les sentir lorsqu’elles sont normales. Les kystes et/ou abcès des glandes de Bartholin apparaissent généralement chez les femmes en âge de se reproduire (20-45 ans). La taille du kyste peut être petite (0.5-3 cm) ou grande jusqu’à 5-10 cm de diamètre. Les glandes de Bartholin servent à humidifier la région de la vulve.

Kyste de Bartholin : les causes

Un kyste de Bartholin se développe quand le conduit de sortie de la glande de Bartholin se bouche pour une raison quelconque : infection, blessure ou inflammation chronique. Le fluide produit par ces glandes s’accumule alors en provoquant un gonflement de la glande et finit par former un kyste. Dans la plupart des cas, le kyste de Bartholin ne se développe que d’un seul côté.

Kyste de Bartholin

Un abcès se produit lorsque le kyste de Bartholin s’infecte. Des maladies sexuellement transmissibles peuvent être causes d’infection du kyste de Bartholin (chlamydia, gonorrhée et autres bactéries). Le kyste peut former un abcès qui grandira pendant plusieurs jours et sera très douloureux.

Très rarement ce kyste est dû à un cancer, ce qui ne se produit généralement que chez les femmes de plus de 40 ans. Dans la plupart des cas, la cause du kyste de Bartholin est inconnue.

Kyste de Bartholin : les symptômes

Un kyste des glandes de Bartholin non-infecté provoque un gonflement et/ou une rougeur des lèvres d’un côté (près de l’entrée du vagin), une grosseur indolore d’un côté de la région de la vulve. Ce kyste n’est généralement pas très douloureux mais un gros kyste peut l’être juste du fait de sa taille.

Un kyste de la glande de Bartholin infecté (abcès) provoque une douleur notable en plus du gonflement et de la rougeur. La zone gonflée est particulièrement sensible. Le fait de marcher ou de s’asseoir peut devenir douloureux et toute activité sexuelle augmente la douleur. Les femmes atteintes d’un kyste de Bartholin n’ont généralement pas de fièvre mais cela peut arriver. Il peut y avoir des pertes vaginales particulièrement lorsque l’infection est causée par une maladie sexuellement transmissible.

Kyste de Bartholin : les remèdes domestiques

Le traitement principal du kyste de Bartholin c’est un bon drainage. Le traitement à la maison du kyste et de l’abcès de Bartholin consiste notamment en bains de siège favorisant le drainage. Des bassines spéciales pour bain de siège existent mais la méthode la plus simple c’est de s’asseoir dans la baignoire dans quelques cm d’eau chaude. L’eau doit être très chaude sans être brûlante. Ces bains doivent être répétés 3 à 4 fois par jour pendant 10 à 15 minutes. Très souvent il n’en faut pas plus pour traiter le kyste de Bartholin. En cas d’abcès, un drainage spécial doit être pratiqué par le gynécologue.

Les kystes de Bartholin récurrents peuvent être traités par antibiotiques et bains de siège. Si cela suffit pour supprimer l’infection, le traitement chirurgical (appelé “marsupialisation”) peut être évité.

Kyste de Bartholin : la prévention

La principale prévention consiste à avoir des rapports sexuels protégés puisque les infections sexuellement transmissibles (chlamydia, gonorrhée, etc.) sont la cause principale des kystes de Bartholin.

Kyste de Bartholin

Ablation chirurgicale du kyste de Bartholin

Ablation chirurgicale du kyste de Bartholin

 


Liens assortis des Femmes Info / Google


One Comment

  1. Bonjour, juste pour vous faire partager mon expérience car la clinique a été un peu différente dans mon cas. Je viens d’avoir un abcès de la glande de Bartholin. Mon premier symptôme a été une très forte fièvre persistante (40° qui ne descendait qu’à 39° avec une prise d’1g de paracétamol et remontait en 4h). Dans la nuit qui a suivi, le gonflement de la lèvre est apparu. Le lendemain une échographie a révélé une collection liquidienne et le traitement a été chirurgical.
    J’avais effectivement conjointement une déstabilisation de la flore vaginale depuis 15 jours (un excès de Gardnerella) mais en cours de traitement par ovules de métronidazole. Voilà je me permets de partager cela avec vous car mon cas est un peu atypique. D’ailleurs le médecin a été surpris de trouver si tôt à l’échographie une collection qui s’était accumulée dans une cavité de 8cm de long…

Leave a Comment