Pages Navigation Menu

Pertes noires : que signifieraient-elles ?

Les pertes vaginales noires peuvent être dérangeantes. Certaines femmes ont des pertes noires ou brunes très courtes avant ou après les règles, ce qui ne devrait pas être un sujet de préoccupation. Mais parfois, l’écoulement noir pourrait être le signe précoce de plusieurs infections et maladies. Dans la plupart des cas, les pertes foncées se produisent en raison du vieux sang restant après la menstruation ou de l’implantation d’un embryon.

En général, les pertes vaginales sont un phénomène salutaire utile parce que c’est la façon dont le corps nettoie le vagin des cellules mortes et des bactéries. Dans de nombreux cas, les pertes noires signifient également le nettoyage vaginal : le corps se débarrasse du sang ancien (restes du dernier cycle menstruel ou restes de la muqueuse utérine rejetée). En général, le vagin sain émet des sécrétions normales qui le régulent et le maintiennent propre.

Dans les cas d’infections et de maladies vaginales, le vagin se débarrasse des vieux tissus saignants endommagés, des bactéries multipliées et des cellules mortes.

Si la sécrétion vaginale change brusquement de couleur, elle peut indiquer la présence d’infections vaginales, de maladies graves et même de cancer du col de l’utérus.

Pertes noires après des règles normales

Pertes noires : que signifieraient-elles ?

Des pertes noires ou brunes 1-2 jours avant des règles normales pourraient être juste l’utérus dégageant du vieux sang et de la muqueuse utérine. Il est également normal d’avoir des pertes foncées pendant quelques jours après les règles (l’ancien sang menstruel peut être la cause).

En cas d’irrégularités menstruelles, des sécrétions noires ou brunes ou rosées peuvent apparaître au hasard, ce qui pourrait être le signe de perturbations hormonales et d’un dysfonctionnement de la muqueuse utérine : cela signifie que des saignements sont survenus à un moment donné. Plus sombre est la couleur des pertes vaginales, plus ancien est le sang.

Pertes noires provoquées par l’implantation

Si des pertes vaginales ou des taches vaginales noires, brunes ou rosées surviennent 6 à 12 jours après la fécondation de l’ovule, cela pourrait être le signe d’une implantation embryonnaire (fixation) à la muqueuse utérine (paroi utérine). Comme la muqueuse utérine est remplie de vaisseaux sanguins, l’implantation elle-même pourrait déclencher un petit saignement local : à mesure que l’ovule fécondé s’enfouit, il peut causer des saignements. Ce type de pertes vaginales est appelé « saignement d’implantation » qui apparaît habituellement chez 30% de toutes les femmes enceintes.

Pertes noires causées par une fausse couche

La fausse couche est la complication la plus dangereuse et émotionnelle de la grossesse désirée. Les saignements abondants de caillots sont plus typiques des avortements spontanés, mais des stades très précoces de fausse couche peuvent déclencher des pertes vaginales rosâtres, brunes ou noires. A ce moment, il est encore possible de sauver la grossesse et des soins médicaux urgents sont recommandés.

Pertes noires provoquées par des corps étrangers dans le vagin

Un tampon ou un préservatif oublié ou tout autre objet étranger pourrait être la cause d’infections vaginales, d’une inflammation, d’un saignement ancien, d’un écoulement vaginal puant noir ou brunâtre. La complication rare la plus dangereuse pourrait être le syndrome de choc toxique.

Pertes noires en cas de maladie inflammatoire pelvienne

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP) est généralement déclenchée par des infections sexuellement transmissibles telles que la gonorrhée, la trichomonase, la chlamydia, etc. Habituellement, l’inflammation commence dans le vagin et se propage à l’utérus, aux trompes de Fallope et aux ovaires. Les symptômes typiques de MIP comprennent des pertes vaginales irrégulières noires ou brunes, des douleurs pelviennes, de la fièvre, des mictions douloureuses et une sensation de brûlure vaginale.

Pertes noires provoquées par un cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus est un cancer à propagation lente qui commence par un état précancéreux (appelé « dysplasie »). Le cancer du col de l’utérus non détecté peut se propager (métastaser) à d’autres organes. La détection précoce peut sauver des vies de femmes. Le seul signe précoce du cancer du col de l’utérus est un écoulement vaginal brun foncé ou noir avec une odeur nauséabonde.

Pertes noires en cas de menstrues bloquées

Parfois, l’hymen des filles couvre presque entièrement l’entrée du vagin. C’est une maladie rare appelée « règles retenues ». Les règles retenues se produisent lorsque le sang menstruel est piégé dans l’utérus / le vagin et ne peut pas sortir. Habituellement, cela arrive pendant les premières règles. Dans ce cas, les filles peuvent avoir des pertes foncées (sang ancien sortant de petits trous ouverts).

Pertes noires dues à une sténose cervicale

La sténose cervicale est également une affection rare qui survient chez les femmes plus âgées : il s’agit d’un rétrécissement du col de l’utérus qui peut ralentir l’écoulement du sang menstruel. En raison des obstacles cervicaux, le sang reste plus longtemps dans l’utérus et sort comme des pertes vaginales brunâtres ou noires.

Pertes noires : il est temps de consulter votre médecin

Les pertes vaginales noires ou brunes pendant la ménopause pourraient être le premier signe de cancer.

Dans la plupart des cas, l’écoulement noir de quelques jours n’est pas un sujet de préoccupation (surtout si cela s’est produit avant ou après un flux menstruel normal). Mais si vous souffrez de pertes vaginales irrégulières et inattendues combinées avec une odeur nauséabonde, une douleur pelvienne, de la fièvre, des étourdissements, des démangeaisons vaginales ou une sensation de brûlure, il vaut mieux consulter votre médecin.


Liens assortis des Femmes Info / Google