Pages Navigation Menu

Pertes vaginales noires

L’écoulement vaginal sain normal est un liquide composé de sécrétions provenant du col de l’utérus et du vagin. La décharge vaginale est un processus naturel de nettoyage qui maintient le vagin propre et sain. Les pertes vaginales aident à éliminer les cellules mortes et les bactéries. Dans le même temps, des pertes vaginales saines assurent l’environnement amical permettant aux spermatozoïdes de se déplacer dans le col de l’utérus. Au cours des différentes phases du cycle menstruel, la couleur, la texture et le volume des pertes vaginales peuvent être modifiés. Chaque femme sait que ses pertes vaginales normales et ses pertes quotidiennes peuvent lui donner des indices sur son état de santé général. Tout changement de couleur, de texture et d’odeur peut indiquer des infections vaginales, des perturbations hormonales, des complications de la grossesse et même le cancer. Parfois, les femmes peuvent avoir des pertes vaginales noires qui pourraient être le signe de plusieurs problèmes de santé. En général, l’écoulement vaginal noir est un signe de saignement ancien : plus la couleur est sombre, plus le sang est vieux.

Pertes vaginales noires connectées au cycle menstruel

Certaines femmes peuvent avoir des taches noires ou des pertes vaginales brunes avant ou après les règles normales (pendant quelques jours). Rien à craindre : il est très probable que l’utérus se débarrasse du sang et de la muqueuse utérine. Mais si les pertes noires subsistent pendant plus de quelques jours, il pourrait s’agir d’autre chose.

Pertes vaginales noires

Une décharge noire inattendue irrégulière pourrait être le résultat de plusieurs dysfonctionnements hormonaux dont le SOPK, le syndrome de Turner, le syndrome adrénogénital, etc.

Parfois les filles peuvent avoir des pertes noires causées par ce que l’on appelle les «règles conservées» : lorsque le sang menstruel est piégé dans l’utérus et ne peut pas sortir à cause de l’entrée entièrement ou partiellement couverte du vagin par l’hymen (situation anormale).

Prêtez une attention particulière à vos changements de pertes vaginales pendant le cycle menstruel : une fois que vous savez ce qui est normal pour vous, il sera plus facile de reconnaître les anomalies.

Pertes vaginales noires : implantation

Lors de l’implantation, l’ovule fécondé s’attache de lui-même à la muqueuse utérine, ce qui peut entraîner un léger saignement local. Plus tard, ce saignement sort du vagin comme une perte rose, brune ou noire (selon le temps qu’il lui a fallu pour sortir par le vagin). Habituellement, l’implantation a lieu entre 6 et 12 jours après la fécondation et une courte perte pendant cette période pourrait être le premier signe de grossesse.

Pertes vaginales noires : corps étrangers dans le vagin

Si vous avez des pertes noires combinées à une odeur nauséabonde désagréable, vous avez très probablement des objets étrangers dans le vagin (tampon oublié, morceaux de préservatif ou autres contraceptifs vaginaux ou autres objets). Les écoulements malodorants noirs peuvent être associés à de la fièvre ou à un TSS (syndrome de choc toxique), complication assez rare mais grave.

Pertes vaginales noires : cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus est un type de cancer qui se propage lentement. Les pertes vaginales noires pourraient être le premier signe de cancer du col de l’utérus. Une attention particulière devrait être accordée et une visite urgente à votre médecin serait recommandée. Un diagnostic précoce peut augmenter considérablement les chances de survie.

Pertes vaginales noires : fausse couche ou grossesse extra-utérine

Les pertes vaginales noires, brunes ou rosâtres sont toujours un sujet de préoccupation au cours du premier trimestre de la grossesse. Cela pourrait être considéré comme un symptôme menaçant de fausse couche possible. Si vous avez manqué vos règles et avez un test de grossesse positif suivi de pertes inhabituelles, mieux vaut consulter votre médecin pour la prévention des fausses couches.

Des pertes noires irrégulières et inattendues peuvent également être le signe d’une grossesse extra-utérine (surtout si elles sont associées à des règles absentes, à des douleurs abdominales et à des vertiges).

Pertes vaginales noires : maladie inflammatoire pelvienne

Des écoulements vaginaux noirs ou bruns irréguliers combinés à une odeur nauséabonde, des douleurs pelviennes, des mictions douloureuses, des relations sexuelles douloureuses et de la fièvre pourraient être des symptômes de la maladie inflammatoire pelvienne (MIP), le plus souvent causée par des infections sexuellement transmissibles comme la gonorrhée ou la chlamydia. Au cours de la maladie inflammatoire pelvienne, généralement l’inflammation se propage dans les trompes de Fallope, l’utérus et les ovaires.

Si vous avez eu des pertes vaginales noires ou brunes, évitez les douches vaginales qui masquent le problème et pourraient vous exposer à de graves problèmes, y compris des infections et le cancer.

Pertes vaginales noires : sténose cervicale

Certaines femmes (généralement après 40-45 ans) peuvent présenter des pertes vaginales noires ou brunes à cause d’une sténose cervicale : le rétrécissement du col de l’utérus, qui peut obstruer ou ralentir considérablement l’écoulement du sang menstruel.

Chaque fois que vous ressentez de gros changements dans la couleur, la texture ou l’odeur de vos pertes vaginales, cela peut être un signe d’infection ou d’autres anomalies. La meilleure solution est de consulter votre médecin pour des clarifications et un traitement à temps.

Pertes vaginales noires : quand consulter votre médecin ?

Les sécrétions vaginales noires pendant quelques jours pourraient être du vieux sang expulsé du corps.

Chaque fois que vous ressentez des écoulements noirs irréguliers et inattendus, vous devez en discuter avec votre médecin, surtout s’ils sont associés aux symptômes suivants:


Liens assortis des Femmes Info / Google