Pages Navigation Menu

Porter un soutien-gorge

Pourquoi porter un soutien-gorge ? Plus de 90% des américaines portent un soutien-gorge, beaucoup d’entre elles sans se demander pourquoi. Cet article parle des différentes raisons par lesquelles les femmes justifient leur port du soutien-gorge. Il est intéressant d’observer que le port du soutien-gorge n’est pas une nécessité pour le bien de leur poitrine ; elles le portent pour des raisons culturelles.

Une brève histoire des soutiens-gorge

Avant 1900, il y a peu d’exemples de vêtements que l’on puisse considérer comme des soutiens-gorge. Dans l’antiquité, il y a des mentions de bandes de tissu attachées sous les seins pour les soutenir et les révéler ou au contraire des bandes destinées à les aplatir.

Le corset de répandit à partir des années 1500 et sa fonction était de soulever et donner forme aux seins. Le soutien-gorge moderne avec ses deux bonnets séparés fut progressivement développé à partir du corset au début du 20ème siècle dans le but d’en faire un sous-vêtement plus confortable.

De nos jours, les soutiens-gorge ont “évolué” d’un simple sous-vêtement vers un vêtement réellement sexuel qui souligne la nature sexuelle des seins. Ce qui peut se constater à partir de la terminologie utilisée par la publicité pour des soutiens-gorge : attrayant, sexy, séduisant, ravissant, etc. Il n’est pas étonnant que des féministes aient symboliquement jeté leurs soutiens-gorge dans les années 1960. Même actuellement, se promener sans soutien-gorge est parfois associé à du féminisme.

Vous ou vos seins vous sentez-vous vraiment plus confortable avec ou sans soutien-gorge ?

Pourquoi porter un soutien-gorge ?

Cela dépendrait avant tout de la taille de la poitrine et, en second lieu, des habitudes de la femme. Les femmes qui ont des seins très gros et lourds ont généralement besoin d’un soutien-gorge comme support et elles se sentent inconfortables et ont mal si elles n’en mettent pas.

Les femmes qui ont des seins petits ou moyens, si elles ont l’habitude de porter un soutien-gorge, se sentiront probablement inconfortables sans soutien-gorge. Cependant, c’est davantage un problème psychologique et une question d’habitude : les femmes ont tendance à se sentir moches ou gênées sans soutien-gorge. En fait quand on a l’habitude de mettre un soutien-gorge sans y penser, il est possible que l’on ne remarque même plus le léger inconfort dû au soutien-gorge.
Quand vous y réfléchissez, est-ce que vous pouvez sentir cet inconfort, cette contrainte due au soutien-gorge ? Quand vous enlever votre soutien-gorge, ressentez-vous quelque chose d’analogue à un soulagement comme quand, au restaurant, vous le ventre bien plein et que vous relâchez un peu votre ceinture ? Pouvez-vous éventuellement notre de petites marques rouges sur votre peau après avoir enlevé votre soutien-gorge ? Si la réponse est oui à ces questions, c’est que vos seins veulent vous dire quelque chose !

Soutiens-gorge et risque de cancer du sein

Un lien a été établi entre le port de soutiens-gorge et le cancer du sein dans une étude menée par Sidney Ross Singer et Soma Grismaijer. Ils ont trouvé, par exemple, que les femmes qui portent un soutien-gorge 24h par jour ont un risque de cancer du sein multiplié par 113 par comparaison avec les femmes qui ne portent un soutien-gorge que 12h par jour ! Ils suggèrent que les soutiens-gorges exercent des pressions sur les seins et dans les régions environnantes qui inhibent la circulation de la lymphe ce qui fait que les toxines et autres déchets restent dans les seins au lieu d’être évacués.

Maintenant, cet effet pourrait simplement résulter du fait que la plupart des femmes portent une mauvaise taille de soutien-gorge, quelque part trop serrée. Personne n’a encore étudié la relation entre le cancer du sein et la plus ou moins bonne adaptation des soutiens-gorge. Quoi qu’il en soit, pour la santé de vos seins, il vaut mieux porter un soutien-gorge le moins souvent possible et, pour les occasions où vous devez en porter, veillez à ce qu’il soit bien ajusté.

Donc, devrais-je, oui ou non, porter un soutien-gorge ?

Le choix de porter ou non des soutiens-gorge vous appartient. Beaucoup de femmes sont très habituées à porter des soutiens-gorge et se sentent gênées en public si elles n’en ont pas. Certaines occasions sociales exigent que vous en portiez un.

Porte des soutiens-gorge ne va pas vous tuer ni « tuer » vos seins si vous suivez la recommandation simple de leurs donner du temps libre chaque fois que c’est possible, à la maison et pendant la nuit. Et, si vous portez un soutien-gorge, veillez toujours à ce qu’il soit parfaitement adapté. Il ne doit pas laisser de marques sous les seins, ni sur les épaules et ne doit pas vous serrer.

Voyez “comment déterminer la taille des soutiens-gorge”, « mauvaise taille des soutiens-gorge » et “styles de soutiens-gorge”.

Quelques alternatives aux soutiens-gorge

Il y a beaucoup d’alternatives autres que ne rien porter :

  • Les camisoles ne sont pas chères et il y en a une très grande variété dans les grands magasins avec différents tissus et différentes épaisseurs, de la soie au coton. Certaines ont des bretelles semblables à celles d’un un soutien-gorge avec des clips ajustables de sortes que les gens peuvent penser que vous portez un soutien-gorge, éventuellement en-dessous de la camisole. Vous pouvez trouver des camisoles fines et courtes pour l’été.
  • Des singlets d’hommes, aussi appelés A-shirts, des maillots de corps sans manches, etc. Ce sont des articles pas chers et confortables.
  • Un gilet comme d’un costume trois-pièces masculin, porté par dessus une blouse au travail de sorte que la forme des seins ni leurs mouvements ne soient visibles.
  • Des chemises avec pochettes au niveau des seins. Cette épaisseur supplémentaire aide à masquer.
  • De nouvelles alternatives sont notamment des “tops” avec double épaisseur à l’avant et simple épaisseur dans le dos.
  • Des tops très larges.
  • Les “tops-soutiens” offrent un bon support et une bonne forme grâce à une coupe soignée et du tissus “stretch” en coton/lycra.
  • Des justaucorps (de danseuse) fonctionnent comme alternatives aux soutiens-gorge. Le justaucorps à généralement une couche interne en forme de buste qui joue un rôle de soutien-gorge.
  • Ou bien ne portez simplement pas de sous-vêtement, en fonction du temps qu’il fait, de votre confiance en vous, de votre image de soi et du type de vêtement.
  • “NuBra” consiste en deux bonnets adhésifs que vous placez sur vos seins. Ils empêchent les tétons de se voir sous les vêtements, si c’est ça votre problème.
  • “Breast Rest” est un concept de confort et de soutien (une alternative aux soutiens-gorge) qui procure aux seins à la fois liberté et un léger soutien. Vous pouvez dormir avec sans confiner ni comprimer vos seins.
  • Quoique, techniquement, ce soit un soutien-gorge, “ZeeBraz” est un nouveau type intéressant, développé pour procurer à la femme une liberté de respirer et de bouger tout en permettant aux seins d’être soutenus dans leur position naturelle sans être entravés.
  • Nous avons eu un commentaire selon lequel un soutien-gorge “bandeau” est vraiment confortable sans ces bretelles qui s’enfoncent dans les épaules. C’est un soutien-gorge, oui, mais qui peut convenir à certaines femmes comme alternative aux soutiens-gorges ordinaires.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment