Pages Navigation Menu

Saignements du premier trimestre

Saignements du premier trimestre (saignements pendant les 3 premiers mois de la grossesse) pourrait être un symptôme de plusieurs conditions de santé. Les saignements vaginaux peuvent varier de taches légères à une hémorragie sévère avec des caillots et ils peuvent être très stressants pour les femmes en particulier dont la grossesse est désirée. Une des choses les plus effrayantes est d’avoir des saignements au cours du premier trimestre de la grossesse. Il a été noté que environ 20-30% de toutes les grossesses ont des saignements vaginaux dans les premiers stades de leur développement. Les situations suivantes peuvent être causes de saignement au premier trimestre :

  • Règles au cours de la grossesse (?),
  • Saignement d’implantation,
  • Saignements décidual,
  • Saignement en raison des changements du col utérin,
  • Fausse couche,
  • Grossesse extra-utérine ou tubaire,
  • Grossesse molaire.

Saignements du premier trimestre : Peut-il y avoir des règles pendant une grossesse?

En général des règles normales (pas courtes ! pas légères !) pendant la grossesse normale sont impossibles. Si quelqu’un vous a parlé de règles au cours de sa grossesse, il suffit d’écouter poliment et penser à un saignement décidual, un saignement d’implantation ou d’autres saignements menaçants qui pourraient se produire pendant la grossesse.

Saignements du premier trimestre : Saignement d’implantation

Le saignement d’implantation peut se produire n’importe quand à partir de 6-12 jours après la conception éventuelle. Beaucoup de femmes ont un saignement d’implantation : certaines auront des taches légères pendant quelques heures, tandis que d’autres peuvent avoir un peu de taches pendant deux jours. Cela se produit lorsque l’ovule fécondé se fixe à la muqueuse de l’utérus.

Saignements du premier trimestre : Saignement décidual

Le saignement décidual se produit généralement lorsque les fluctuations habituelles et la des taux d’hormones sont en quelque sorte perturbées et qu’une partie de la muqueuse utérine est amené à être rejetée périodiquement, même quand il y a un subsistante de la grossesse. Ces pertes semblables aux règles se produisent dans la première partie de la grossesse, avant que le placenta ait été complètement installé.

Saignements du premier trimestre : Modifications du col

Pendant la grossesse, il y a une augmentation de l’irrigation sanguine et du débit sanguin vers le col. Tous les contacts avec le col utérin (rapport sexuel, frottis) peuvent déclencher des saignements. Ce type de saignement n’est pas une source de préoccupation.

Saignements du premier trimestre : Infections du col

Certaines infections du col de l’utérus peuvent provoquer des saignements pendant le premier trimestre. Les principales causes de cervicite pourraient être une mycose et / ou les maladies sexuellement transmissibles (MST) telles que la chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase, la gardnerella ou l’herpès. Toute infection vaginale doit être traitée immédiatement.

Saignements du premier trimestre : Polypes sur le col

Des petits polypes inoffensifs peuvent également causer des saignements durant la grossesse. Ce sont des excroissances de tissus bénins qui doivent probablement leur existence à des niveaux d’œstrogène qui les ont fait grandir. Il est toujours préférable d’éliminer les polypes du col utérin dès que possible.

Saignements du premier trimestre

Saignements du premier trimestre : Fausse couche

Si le saignement se produit pendant le premier trimestre, alors il peut être le signe d’une fausse couche. Il est bien connu que près de 15 à 20% de toutes les grossesses finissent par une fausse couche dont la majorité se produit pendant le premier trimestre de la grossesse. Les symptômes typiques de fausse couche sont également de fortes crampes dans le bas-ventre et des tissus passant par le vagin.

Saignements du premier trimestre : Grossesse ectopique

La grossesse ectopique (tubaire) se produit lorsque l’ovule fécondé s’implante hors de l’utérus (la plupart du temps dans la trompe de Fallope). Outre le saignement, les femmes ayant une grossesse ectopique vont éprouver des crampes douloureuses dans le bas du ventre (généralement plus fortes que les crampes menstruelles), avoir une douleur aiguë dans la région abdominale, se sentir faibles et nauséeuses et ont de faibles niveaux de l’hormone hCG. La médecine moderne peut traiter la grossesse tubaire sans enlever la trompe de Fallope. La grossesse extra-utérine est potentiellement dangereuse mais elle ne se produit que dans environ 2% des grossesses.

Saignements du premier trimestre : Grossesse molaire

Le saignement est le symptôme le plus courant de la grossesse molaire : c’est une situation assez rare dans laquelle un tissu anormal pousse à l’intérieur de l’utérus après la fécondation au lieu d’un bébé. Ce tissu peut être cancéreux et peut se propager à d’autres parties du corps (on appelle cela également maladie trophoblastique gestationnelle). D’autres symptômes de la grossesse molaire comprennent des nausées, des vomissements, l’élargissement rapide de l’utérus, l’absence de son du cœur fœtal et des agglomérats ressemblant à des grappes de raisin sont vus dans l’utérus par échographie. Des taux d’hCG exceptionnellement élevés sont très typiques de la grossesse molaire.


Liens assortis des Femmes Info / Google