Pages Navigation Menu

Syndrome prémenstruel

Beaucoup de femmes sont affectées par le Syndrome prémenstruel (SPM) et cela devient parfois un problème familial. Le SPM est corrélé à une augmentation de concentration et/ou au déséquilibre de certaines hormones.

Qu’est-ce que le Syndrome prémenstruel (SPM) ?

Le SPM est un trouble caractérisé par un ensemble de modifications hormonales qui déclenchent des symptômes perturbants chez un nombre important de filles et de femmes jusqu’à deux semaines avant leurs règles. Le SPM est un ensemble de symptômes liés au cycle menstruel. Les symptômes du SPM surviennent une à deux semaines avant les règles.

Les symptômes disparaissent généralement dès que les règles commencent. Le SPM peut affecter les femmes à n’importe quel âge. Le SPM peut n’être qu’une gène mensuelle ou il peut être si sévère qu’il rend la vie quotidienne très pénible.

Certaines filles et femmes ont besoin d’un traitement médical pour modifications de l’humeur et du comportement importantes. La plupart des cas, le SPM disparaît avec les règles et deux semaines après la personne se sent en parfaite condition.

Le retour régulier des symptômes entre l’ovulation et les règles est une caractéristique typique du SPM.

Quels sont les symptômes du SPM ?

Le SPM comprend souvent à la fois des symptômes physiques et émotionnels. Les symptômes ordinaires sont les suivants :

Syndrome prémenstruel

  • Migraine
  • Sensation de ballonnement
  • Gain de poids
  • Gène dans les seins : gonflement, sensibilité, douleur
  • Trouble du sommeil
  • Crampes articulaires ou musculaires
  • Modification de l’appétit ou envies irrésistibles de certains aliments
  • Changements d’humeur
  • Gène dans le dos ou le bas-ventre
  • Irritabilité
  • Dépression
  • Agressivité
  • Anxiété, tension
  • Fatigue
  • Manque de concentration
  • Acné

Syndrome prémenstruel – Que faire ?

Si les symptômes sont importants, mieux vaut consulter le médecin pour un conseil ou un traitement éventuel.

Vous pouvez essayer la pilule contraceptive ; elle pourrait améliorer la situation. L’efficacité de la pilule ne se manifestera qu’après 1 à 3 mois ; soyez patiente. Vous pouvez aussi essayer des anti-prostaglandines (aspirine) après l’ovulation pendant 10 à 12 jours. Essayez aussi de vous consacrer à des choses plaisantes. Une bonne hygiène de vie est fortement recommandée (alimentation saine, ne pas fumer, pas trop de café, surveiller son poids, sport).

Le syndrome dysphorique prémenstruel (SDPM) est une forme sévère du SPM. Apprenez-en davantage sur le SDPM à la page suivante.

REMÈDES NATURELS pour Syndrome prémenstruel

Découvrez les remèdes naturels au SPM aux pages suivantes.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment