Pages Navigation Menu

Tabagisme et fonctions reproductrices des femmes

QUESTION – J’ai commencé à fumer au lycée (il y a déjà 5 ou 6 ans). Ma mère m’a dit que fumer est dangereux pour mon système reproducteur et que je pourrais avoir des problèmes dans ma vie future (dysfonctionnement menstruel, infertilité, etc.). Comment tabagisme peut-il nuire aux fonctions reproductrices des femmes ?

Tabagisme et fonctions reproductrices des femmes – RÉPONSE des experts

Si vous voulez rester en bonne santé, vous devez savoir comment prendre soin de votre santé féminine. En général, le système reproducteur des femmes est assez compliqué et plusieurs facteurs (y compris le tabagisme) peuvent induire des dysfonctionnements.

Plusieurs études scientifiques ont démontré que fumer peut endommager la fonction reproductrice des femmes : tabagisme peut provoquer des dysfonctionnements menstruels, fumer peut provoquer des problèmes de santé si vous prenez des pilules contraceptives, tabagisme peut réduire votre fertilité et fumer peut causer des accouchements prématurés et des bébés de poids trop faible à la naissance.

Fumer affecte les fonctions ovariennes et diminue le taux des hormones féminines qu’on appelle œstrogènes.

Si vous envisagez d’avoir une grossesse, fumer la cigarette peut compromettre votre fertilité en nuisant à vos fonctions ovulatoires et tubales, à la production d’ovules et à leur implantation.

Fumer peut rendre vos cycles menstruels irréguliers. Les femmes qui fument ont aussi une ménopause plus précoce avec un risque accru d’ostéoporose, de maladies cardiaques et autres problèmes de santé contre lesquels les œstrogènes jouent un rôle protecteur.

Les études ont montré que les femmes qui fument au moins 20 cigarettes par jour ont 4 fois plus souvent des cycles menstruels raccourcis (moins de 25 jours). Les femmes qui fument 10 cigarettes ou plus par jour avaient deux fois plus souvent des cycles menstruels irréguliers que celles qui ne fument pas. On a aussi constaté que les femmes qui fument ont des cycles anovulatoires plus fréquents (cycles sans ovulation) (D.Christensen, 1999).

Par comparaison avec les non fumeuses, celles qui fument ou qui ont fumé dans le passé ont un taux réduit de gonadotrophine, l’hormone qui stimule les fonctions ovariennes. Plus l’exposition au tabac a été importante, plus faible est la concentration dans le sérum de l’œstradiol, moins il y a d’ovocytes récupérés et moins il y a d’embryons (Van Voorhiset al, 1996).

Donc, si vous fumez, rappelez-vous que les femmes qui fument s’exposent aux risques de dysfonctionnements hormonaux, de cycles menstruels irréguliers, de fertilité diminuée (éventuellement infertilité) et autres risques pour la santé.

Vu la réduction des œstrogènes chez les femmes qui fument, elles pourront toujours avoir des problèmes menstruels et de fertilité, une ménopause précoce et à problèmes ainsi que de l’ostéoporose.

Le mieux est d’arrêter tout de suite de fumer ! La durée pendant laquelle vous avez fumé est aussi très importante. Plus longtemps vous aurez fumé, plus vous devrez vous attendre à avoir des problèmes dans votre fonction reproductrice.

ARRÊTER DE FUMER

Plus tôt vous commencerez à fumer, lus tôt vous pourrez avoir des problèmes de santé tels que :

Dysfonctionnements menstruels – Règles irrégulières ;

Diminution de la fertilité – Infertilité ;

Ménopause précoce – Ostéoporose ;

Problèmes cardiaques – Maladies cardiaques ;

Différents types de cancer ;

Vie raccourcie – Mort prématurée.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment