Pages Navigation Menu

Cancer du col

Qu’est-ce que le col de l’utérus ?

Le col de l’utérus fait partie du système reproducteur de la femme qui se situe dans le pelvis. C’est la partie inférieure, étroite de l’utérus (la matrice). Le col de l’utérus est une voie de passage :

  • Le col de l’utérus relie l’utérus au vagin. Pendant les règles, le sang menstruel s’écoule de l’utérus dans le vagin à travers le col. Et le vagin débouche sur l’extérieur du corps.
  • Le col de l’utérus fabrique du mucus. Dans le rapport sexuel, ce mucus aide les spermatozoïdes à passer du vagin dans l’utérus à travers le col.
  • Pendant la grossesse, le col est fermement resserré pour garder le bébé à l’intérieur de l’utérus. Pendant l’accouchement, le col se rouvre pour permettre le passage du bébé vers le vagin.

Qu’est-ce qu’un cancer ?

Le cancer commence dans des cellules, lesquelles sont les éléments constitutifs des tissus dont sont faits les organes du corps. Les cellules normales croissent et se divisent pour en former de nouvelles lorsque le corps en a besoin. Quand les cellules normales vieillissent ou sont endommagées, elles meurent et de nouvelles cellules prennent leur place.

Parfois, ce processus ne se déroule pas correctement. De nouvelles cellules se forment alors que le corps n’en n’a pas besoin et des cellules vieillies ou endommagées ne meurent pas comme elles le devraient. La croissance de cellules en excès forme une masse de tissu appelée tumeur. Les tumeurs sur le col de l’utérus peuvent être bénignes ou malignes. Les tumeurs bénignes ne sont pas un cancer. Elles ne sont pas aussi nuisibles que les tumeurs malignes qui elles donnent un cancer.

Les tumeurs bénignes (polypes, kystes ou verrues génitales) menacent rarement la vie et n’envahissent pas les tissus autour d’elles. Les tumeurs malignes (cancer du col) peuvent parfois être une menace pour la vie de la femme ; elles peuvent envahir des tissus avoisinants et se propager à d’autres parties du corps.

Le cancer du col de l’utérus commence dans des cellules de la surface du col. Avec le temps, ce cancer peut se développer en profondeur dans le col et dans les tissus avoisinants. Les cellules cancéreuses peuvent se répandre en se détachant de la tumeur (primaire) d’origine. . Elles entrent dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques qui connectent toutes les parties du corps. Les cellules cancéreuses peuvent alors se fixer sur d’autres tissus pour former de nouvelles tumeurs qui pourront attaquer ces autres tissus. Cette propagation du cancer est appelée métastase.

Cancer du col de l’utérus : facteurs de risque et causes

Quand on vous diagnostique un cancer, il est normal que vous vous demandiez ce qui a pu causer cette maladie. Les médecins ne peuvent pas toujours expliquer pourquoi une femme développe un cancer du col et une autre pas. Cependant, nous avons que certaines femmes qui ont des facteurs de risque peuvent avoir plus de probabilité de développer un cancer du col. Un facteur de risque est quelque chose qui augmente la probabilité d’attraper une certaine maladie. Les études ont révélé un certain nombre de facteurs de risque du cancer du col de l’utérus. Par exemple, l’infection par le papillomavirus humain est la cause principale de ce cancer. L’infection par ce virus et d’autres facteurs de risques peuvent s’allier pour accroître le risque encore davantage :

Infection par le papillomavirus humain (VPH)
Le VPH est un groupe de virus qui peut infecter le col de l’utérus. Une infection par VPH qui dure peut causer le cancer du col chez certaines femmes. Le VPH est la cause de presque tous les cancers du col. Les infections par VPH sont très courantes. Ces virus se transmettent de personne à personne par contact sexuel. La plupart des adultes sont infectés à un moment ou un autre mais le plus souvent ces infections se guérissent d’elles-mêmes. Certains types de VPH peuvent causer des modifications des cellules du col de l’utérus. Si ces modifications sont détectées assez tôt, le cancer du col peut être évité en enlevant ou tuant ces cellules avant qu’elles ne deviennent cancéreuses. Il existe un vaccin pour les filles et les jeunes femmes entre 9 et 26 ans qui protège contre deux types de VPH qui provoquent le cancer du col de l’utérus.

Manque de frottis réguliers
Le cancer du col est plus fréquent chez les femmes qui n’ont pas eu de frottis réguliers. Le frottis permet au médecin de détecter les cellules anormales. En les éliminant, on empêche le développement d’un cancer du col.

Tabagisme
Parmi les femmes infectées par le PVH, celles qui fument ont un risque légèrement accru de cancer du col de l’utérus.

Système immunitaire (les défenses du corps) affaibli
L’infection par le VIH (le virus qui cause le SIDA) ou l’usage de médicaments qui affaiblissent le système immunitaire augment le risque de cancer du col de l’utérus.

Antécédents sexuels
Les femmes qui ont eu de multiples partenaires sexuels ont un risque plus élevé de cancer du col de l’utérus. De même qu’une femme qui a des relations sexuelles avec un homme qui a lui-même eu de nombreuses partenaires peut aussi avoir plus de risque de développer ce cancer. Dans les deux cas, le risque est plus élevé à cause de la plus grande probabilité d’être infectée par le VPH.

Utilisation prolongée de pilules contraceptives
L’utilisation de pilules contraceptives pendant une longue période (5 ans ou plus) peut légèrement augmenter le risque de cancer du col de l’utérus chez les femmes infectées parle VPH. Cependant, le risque diminue dès que la femme arrête la pilule.

Avoir beaucoup d’enfants
Les études suggèrent que de donner naissance à de nombreux enfants (5 ou plus) peut légèrement augmenter le risque de cancer du col de l’utérus pour les femmes infectées par le VPH.

DES (diéthylstilbestrol)
Le DES peut augmenter le risque d’une forme rare de cancer du col de l’utérus chez les filles qui y ont été exposées avant leur naissance. Le DES était administré à certaines femmes enceintes aux USA entre 1940 et 1971, ce qui ne se fait plus actuellement.

D’avoir une infection par VPH ou autre facteur de risque ne signifie pas que la femme va faire un cancer du col de l’utérus. La plupart des femmes qui ont un facteur de risque ne développeront jamais de cancer du col.

Cancer du col de l’utérus : symptômes

Au début, le cancer du col de l’utérus ne provoque généralement pas de symptômes. A mesure que le cancer se développe, la femme peut avoir un ou plusieurs symptômes tels que :

Saignements vaginaux anormaux

  • Saignements qui se produisent entre les périodes de règles.
  • Saignements après un rapport sexuel, une douche vaginale ou un examen gynécologique.

    Cancer du col de l’utérus

  • Des règles plus abondantes et plus longues qu’auparavant.
  • Saignements après la ménopause.

Augmentation des pertes vaginales
Différent types

Douleurs

  • Douleurs pelviennes
  • Douleurs pendant les rapports sexuels

D’autres infections ou problèmes de santé peuvent provoquer les mêmes symptômes que ci-dessus. Seul un médecin peut dire ce qu’il en est. Une femme qui aurait l’un de ces symptômes devrait en parler à son médecin de sorte que les problèmes puissent être diagnostiqués le plus tôt possible.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment