Pages Navigation Menu

Facteurs de risque du cancer ovarien

Parfois, le cancer ovarien est appelé «tueur silencieux» parce que dans la plupart des cas le cancer de l’ovaire se développe sans aucun symptôme apparent. C’est la raison pour laquelle toute femme devrait connaître les facteurs de risque du cancer de l’ovaire et essayer de les éviter autant que possible. Si vous avez quelques facteurs de risque du cancer de l’ovaire, cela augmente vos chances de l’attraper. Mais il faut aussi mentionner qu’avoir des facteurs de risque ne signifie pas que la femme aura un cancer de l’ovaire.

La cause exacte du cancer de l’ovaire n’est pas connue, mais quelques facteurs peuvent vous soumettre à un plus grand risque.

Facteurs de risque du cancer ovarien : génétique

Des antécédents familiaux de cancer est un facteur de risque important, surtout si votre mère, fille ou sœur ont eu un cancer de l’ovaire. Les femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein, de l’utérus, du côlon ou du rectum peuvent aussi avoir un risque accru de cancer de l’ovaire. Il a été noté qu’environ 20-25% des femmes diagnostiquées avec un cancer de l’ovaire ont une tendance génétique à développer la maladie. Les mutations génétiques des gènes associés au cancer de l’ovaire ont été découvertes dans le gène du cancer du sein 1 (BRCA1) et le gène du cancer du sein 2 (BRCA2) : ces gènes sont responsables d’environ 10 à 15% de tous les cancers de l’ovaire. Étant donné que ces gènes sont liés à la fois au cancer du sein et de l’ovaire, les femmes qui ont eu un cancer du sein ont un risque accru de cancer de l’ovaire.

Selon les scientifiques, les femmes d’Europe orientale et les femmes d’origine juive ashkénaze sont plus à risque de porter les mutations BRCA1 et BRCA2.

Le troisième facteur génétique responsable du cancer de l’ovaire est HNPCC (Cancer colorectal héréditaire non polypeux) que l’on appelle « le syndrome de Lynch ». Principalement, ce gène provoque le cancer colorectal, mais les femmes avec HNPCC ont un risque environ 12% de développer au cours de leur vie un cancer de l’ovaire et un risque encore plus élevé (environ 40-60%) pour le développement du cancer de l’utérus.

Facteurs de risque du cancer ovarien : antécédents personnels de cancer

Les femmes qui ont eu un cancer du sein, de l’utérus, du côlon ou du rectum ont un risque plus élevé de développer un cancer de l’ovaire.

Facteurs de risque du cancer ovarien : âge

En général, toutes les femmes ont un risque de développer un cancer de l’ovaire, mais les experts médicaux ont noté que les taux de cancer de l’ovaire augmentent avec l’âge (après 55ans). Les taux de cancer de l’ovaire les plus élevés ont été diagnostiqués chez les femmes entre 55 et 65 ans.

Facteurs de risque du cancer ovarien : histoire reproductrice

Facteurs de risque du cancer ovarien

Les femmes qui n’ont jamais été enceintes sont plus susceptibles de développer un cancer de l’ovaire que les femmes qui ont été enceintes trois fois ou plus. Les femmes ayant eu leur premier enfant après 30 ans sont également à risque.

Une ménarche précoce (avant 12 ans) et une ménopause tardive (après 55 ans) sont également considérées comme des facteurs de risque du cancer de l’ovaire.

L’infertilité et plusieurs traitements pour l’infertilité peuvent augmenter vos risques de développement du cancer de l’ovaire.

Les chercheurs ont signalé des risques accrus de développement du cancer de l’ovaire chez les femmes atteintes d’endométriose. Des études suggèrent un lien entre l’endométriose de l’ovaire et le cancer des ovaires, peut-être lié à la mutation du gène ARID1A.

Facteurs de risque du cancer ovarien : thérapie hormonale

Des études récentes montrent que les femmes qui utilisent un THS (traitement hormonal substitutif) pendant la ménopause ont un risque accru de cancer de l’ovaire. Utiliser une combinaison d’œstrogène et de progestatif pendant 5 ans ou plus augmente significativement le risque de cancer de l’ovaire chez les femmes qui n’ont pas eu d’hystérectomie. Dix ans ou plus d’utilisation d’œstrogènes peut augmenter le risque de cancer de l’ovaire chez les femmes qui ont eu une hystérectomie pour des raisons médicales.

Certains experts suggèrent que les traitements hormonaux intensifs de la stérilité peuvent également augmenter les risques de développement du cancer de l’ovaire.

Facteurs de risque du cancer ovarien : obésité

Plusieurs études ont trouvé un lien étroit entre l’obésité et le cancer de l’ovaire : il a été noté que l’obésité était associée à 75-80% un risque accru de cancer de l’ovaire chez les femmes ménopausées (âgés de 50 à 70 ans).

Facteurs de risque du cancer ovarien : mode de vie

On a estimé qu’environ 20-22% des cancers de l’ovaire peuvent être attribuable au mode de vie :

Fumer : près de 2% des cas de cancer de l’ovaire peuvent être causés par le tabagisme ;

Obésité : le surpoids a été associé à 75-80% de risque accru de cancer de l’ovaire chez les femmes ménopausées (âgés de 50 à 70 ans) ;

Mode de vie passif (manque d’activités physiques) : les experts médicaux ont prouvé que des exercices physiques réguliers peuvent prévenir certaines formes de cancer de l’ovaire.


Liens assortis des Femmes Info / Google