Pages Navigation Menu

Cycle menstruel normal

Le cycle menstruel normal est essentiel à la santé de la femme, à la reproduction et à d’autres fonctions importantes telles que le comportement sexuel, l’apparence de la peau, les fluctuations hormonales, etc. Le cycle menstruel peut être différent d’une femme à l’autre et il peut changer à différentes périodes de la vie (puberté, reproduction, années de procréation, préménopause et ménopause). Le cycle menstruel peut varier en longueur, en durée, en régularité et en effets secondaires. Le plus important est la régularité. Beaucoup de femmes ont un cycle menstruel de 28 jours, mais tout cycle menstruel entre 23 et 35 jours doit également être considéré comme normal.

De la naissance à la puberté, les organes reproducteurs de la femme (ovaires, trompes de Fallope et utérus) se développent et atteignent leur maturité. Les ovaires se développent et emmagasinent des œufs, les trompes de Fallope et l’utérus se développent et deviennent matures (prêts à concevoir un bébé). Seuls les organes reproducteurs matures peuvent assurer des cycles menstruels normaux.

Cycle menstruel normal : hormones

Les hormones féminines régulent le cycle menstruel. Tous les mois, l’hypophyse produit des hormones lutéinisantes (LH) et des hormones folliculo-stimulantes (FSH) qui, à leur tour, stimulent les ovaires afin qu’ils produisent deux principales hormones féminines (œstrogène et progestérone). Ces hormones régulent tout le cycle menstruel. L’équilibre hormonal est crucial pour le cycle menstruel normal. Chaque cycle menstruel comporte trois phases : folliculaire, ovulatoire et lutéale.

Chaque mois, les hormones déclenchent la croissance de 15 à 20 ovules dans les ovaires (appelés « follicules »). Chaque follicule contient un ovule non développé. Pendant la phase folliculaire, un follicule dans un ovaire devient dominant et atteint sa pleine maturité (prêt pour l’ovulation). Le follicule généralement dominant supprime tous les autres follicules et cesse de croître. Le follicule dominant continue la production d’œstrogène jusqu’à la phase d’ovulation. L’augmentation de l’œstrogène déclenche une poussée maximale (pic) de LH qui provoque la libération d’un ovule mature par le follicule dominant.

À la naissance, les femmes ont environ un million d’ovules et il n’en reste plus que 300000 à 400000 à la puberté. Pendant la période de reproduction de la vie, seuls 300 à 400 ovules peuvent être ovulés, tandis que d’autres dégénèrent pendant la grossesse, lors de l’utilisation de la pilule contraceptive ou de toute autre méthode de contraception hormonale.

Cycle menstruel normal

La phase ovulatoire commence au milieu du cycle menstruel (du 13e au 16e jour du cycle). Le jour de l’ovulation peut varier d’un cycle à l’autre. Pendant la phase d’ovulation, le follicule dominant libère l’ovule mature prêt à être fécondé. La phase ovulatoire est la période la plus fertile du cycle menstruel. Il est important de savoir que l’ovule mature libéré peut survivre jusqu’à 24 heures. Dans le même temps, les spermatozoïdes matures actifs survivent généralement 3 à 5 jours.

L’ovulation est le milieu du cycle menstruel normal. La prochaine période menstruelle commence habituellement après 14 jours.

La phase lutéale commence juste après l’ovulation. C’est une période d’équilibre hormonal différent. Le follicule vide (après l’ovulation) se développe en « corps jaune » qui produit de l’hormone progestérone. La progestérone prépare l’utérus à l’implantation d’un ovule fécondé (si une grossesse survient). Si l’ovule n’est pas fécondé, il traverse l’utérus. À la fin de la phase lutéale, la muqueuse utérine interne se décompose et s’élimine : c’est le moment où commence la prochaine période menstruelle.

Un cycle menstruel régulier est très important : il indique un système reproducteur mature et un certain équilibre hormonal mais ce n’est pas une garantie de l’ovulation. Certaines femmes pourraient avoir des cycles menstruels réguliers, mais pas d’ovulation. Les femmes sans ovulation souffrent d’infertilité.

Cycle menstruel normal : démarrage

Les cycles menstruels commencent à la puberté. La première période menstruelle est appelée « ménarche ». L’âge moyen des premières règles dans les différents pays est de 12 ans, mais il peut varier de 10 à 16 ans (en fonction du développement physique, des hormones, de la génétique, de la situation géographique, etc.). Certaines adolescentes attendent impatiemment leurs premières règles mais tout a son temps. Les premières règles surviennent généralement environ deux ans après le développement de la poitrine et entre 4 et 6 mois après la croissance des poils du pubis et des aisselles. Si vous n’avez pas votre cycle à 17 ans, consultez votre médecin.

Pendant la puberté, les règles peuvent ne pas être assez régulières ou pas assez intenses : c’est une période de développement. Plusieurs facteurs peuvent influer sur la durée du cycle menstruel, notamment la maladie, le stress, les émotions, les voyages, les médicaments, les drogues, les inflammations et certains autres facteurs.

Cycle menstruel normal : durée

Chaque mois, le corps de la femme la prépare à tomber enceinte : les ovaires produisent des follicules, choisissent un follicule dominant et libèrent un ovule mature. Le corps assure l’équilibre hormonal, les hormones montent et descendent, les organes de reproduction subissent des changements cycliques et le corps de la femme « attend » une grossesse tous les mois. Toutes les transformations mentionnées sont appelées « cycle menstruel ». Le cycle menstruel normal commence le premier jour des dernières règles et se termine le premier jour des prochaines règles.

Le cycle menstruel moyen dure 28 jours : tout ce qui se situe entre 23 et 35 jours peut être considéré comme normal. La durée moyenne de la menstruation est de 3 à 5 jours : tout ce qui se situe entre 2 et 7 jours peut également être considéré comme normal.

Le volume des saignements menstruels peut également être différent d’une femme à l’autre. En règle générale, pendant les 2 premiers jours, les saignements menstruels sont les plus abondants. Le saignement menstruel moyen est de 30 à 40 ml.

Cycle menstruel normal : règles imminentes

Le terme « menstruation imminente » désigne un ensemble de symptômes qui vous avertissent que la période menstruelle arrive bientôt. La menstruation imminente signifie simplement que vos règles sont sur le point de commencer. Les symptômes menstruels imminents peuvent varier d’une femme à l’autre (en fonction de la sensibilité, du niveau hormonal et de l’état de santé des femmes) :

  • sautes d’humeur,
  • changements d’appétit,
  • crampes menstruelles,
  • sensibilité des seins,
  • fatigue accrue,
  • changements de niveau d’énergie,
  • rétention d’eau et ballonnements,
  • acné,
  • crampes d’estomac.

Cycle menstruel normal : symptômes

Certaines femmes peuvent ressentir des symptômes désagréables pendant leurs règles :

  • règles douloureuses (appelées « dysménorrhées »),
  • sensibilité et inconfort des seins,
  • ballonnements,
  • troubles émotionnels (irritabilité, tristesse, dépression, sensibilité accrue, fatigue, « pleurs »),
  • nausées et / ou vomissements,
  • changements dans la libido,
  • frénésie alimentaire,
  • maux d’estomac ou diarrhée,
  • mouvements intestinaux,
  • perturbations du sommeil.

Liens assortis des Femmes Info / Google