Pages Navigation Menu

Humeur et cycle menstruel

D’après Barbara L. Parry et Patricia Haynes, les femmes ont une probabilité significativement plus élevée que les hommes d’être sujettes à des troubles de l’humeur. Bien que les raisons de cette différence due au genre ne soient pas tout-à-fait bien comprises, il est clair que les niveaux changeants d’hormones reproductrices à travers les cycles vitaux des femmes peuvent avoir un effet direct ou indirect sur l’humeur. Les fluctuations des hormones reproductrices peuvent affecter de façon interactive les systèmes neuroendocriniens, neurotransmetteurs et circadiens.

Le comportement des femmes dépend très fort des concentrations et proportions d’hormones. Beaucoup de femmes se sentent faibles et imprévisibles pendant leurs règles. La période la plus stable et heureuse se situe généralement avant l’ovulation (les jours 5 à 13 du cycle menstruel). Certaines jeunes filles et femmes ressentent l’ovulation et peuvent avoir mal au ventre avant et pendant l’ovulation (les jours 13 à 15 du cycle). Les jours les plus problématiques se situent dans la période d’attente des règles (jours 16 à 28 du cycle). Les jours cités ci-dessus sont calculés pour le cas de la durée la plus ordinaire du cycle, soit 28 jours.

On connaît bien le fameux syndrome prémenstruel (SPM) lequel comporte plusieurs symptômes :

Humeur et cycle menstruel

  acné ,

  gonflement sensibilité des seins,

  fatigue,

  troubles du sommeil,

  nausées, ballonnement et diarrhée,

  maux de tête et de dos,

  modification de l’appétit,

  certaines douleurs musculaires,

  problèmes de concentration et de mémoire,

  tension, irritabilité, sautes d’humeur ou crises de larmes,

  anxiété ou dépression.

 

Humeur et cycle menstruel

Les symptômes énumérés ci-dessus varient d’une personne à l’autre en fonction des hormones et de la susceptibilité de la femme. Si vous envisager un dîner ou un voyage romantique, mieux vaut faire vos calculs à l’avance.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment