Pages Navigation Menu

Détection du cancer du sein

Le diagnostic précoce du cancer du sein peut sauver des vies, assurer un traitement efficace et des taux de survie élevés. Voilà pourquoi, il est très important de connaître tous les tests possibles du cancer du sein. Des tests de dépistage sont utilisés pour détecter le cancer du sein avant qu’il ne déclenche des symptômes évidents et provoque des problèmes graves. Détection du cancer du sein modernes peuvent trouver des transformations cancéreuses très tôt, lorsque les chances de survie sont les plus élevées.

Les tests de cancer du sein comprennent l’examen manuel, la mammographie, l’échographie, l’IRM (imagerie par résonance magnétique) et la biopsie.

Détection du cancer du sein – Palpation des seins

L’examen des seins peut être fait par la femme elle-même ou par un médecin. Un auto-examen doit être fait régulièrement une fois par mois. Au cours de l’auto-examen les deux seins et les ganglions lymphatiques des aisselles devraient être palpés : vous devriez regarder toutes les modifications, y compris l’apparition de grosseurs, les changements de la peau et les particularités des mamelons.
Outre des grosseurs ou gonflements, les médecins font particulièrement attention à l’irritation de la peau et / ou aux fossettes de la peau, à la douleur et / ou la rétraction des mamelons (tournés vers l’intérieur), une rougeur et / ou une desquamation du mamelon ou de la peau du sein, un écoulement inhabituel de seins (autre que le lait). Les experts médicaux recommandent l’examen clinique professionnel pour les femmes âgées de 29 à 39 ans tous les un à trois ans. Pour les femmes plus âgées les tests annuels du sein sont nécessaires.

Détection du cancer du sein – Mammographie

La mammographie est une radiographie des seins : c’est le test le plus populaire de dépistage du cancer du sein. La mammographie permet de détecter la plupart des anomalies morphologiques, y compris des grosseurs et les kystes dans le sein. La mammographie se fait habituellement pour 2 raisons : 1). en tant que test de dépistage du cancer du sein chez les femmes sans aucun signe d’avertissement et ni symptômes du cancer du sein ; 2). comme un test de diagnostic pour le suivi des grosseurs et la détection d’autres anomalies du sein.
La mammographie peut identifier même un cancer in situ (stades très précoces de développement du cancer du sein) ce qui peut assurer un traitement efficace et un taux de survie de 100%. Plus tôt le cancer du sein est détecté, plus grandes les chances de survie.
Une mammographie de dépistage annuelle est recommandée à toutes les femmes après 40 ans.
Selon les statistiques médicales, le taux de détection du cancer du sein par la mammographie de dépistage est d’environ 80-85%, mais les technologies avancées actuelles augmentent les taux de détection. La mammographie 3-D (trois dimensions) nouvellement introduite peut identifier les transformations cancéreuses plus clairement.

Détection du cancer du sein – Mammographie digitale

Détection du cancer du sein

La mammographie numérique diffère de la mammographie standard uniquement dans la façon dont l’image est stockée : au lieu d’utiliser le film, l’image en mammographie numérique est stockée sous forme de fichier numérique sur un ordinateur. Grâce aux programmes d’ordinateur l’image du sein peut être agrandie ou améliorée et des zones spécifiques suspectes peuvent être agrandies.
La tomosynthèse (appelée « tomosynthèse numérique » ou « tomosynthèse du sein numérique» ou «DBT») est un type amélioré nouvellement développé de la mammographie (3-D) : une méthode pour effectuer une tomographie à haute résolution sous angle limité à des doses mammographiques. C’est une nouvelle dimension dans la détection du cancer du sein. La tomosynthèse peut fournir une précision diagnostique plus élevée par rapport à la mammographie conventionnelle ce qui est très apprécié par les experts.
Les avantages les plus importants de la tomosynthèse comprennent la détection très précoce du cancer du sein, une plus grande précision, un diagnostic précis, une possibilité accrue de détecter des tumeurs multiples du sein et de l’imagerie claire dans les cas de tissu mammaire dense.

Détection du cancer du sein – Échographie du sein

L’échographie utilise des ondes sonores pour produire des images des structures profondes du sein : elle peut faire la différence entre une masse solide et un kyste rempli de liquide. L’échographie mammaire est indolore et très rapide (quelques minutes). Ce test est recommandé à toutes les femmes avec des anomalies du sein, y compris des grosseurs dans le sein, les kystes du sein, le fibroadénome du sein, les seins fibrokystiques et la mammite (inflammation du sein).

Détection du cancer du sein – Biopsie du sein

La biopsie du sein est généralement recommandée dans les cas de tumeurs suspectes dans la poitrine. Les échantillons de biopsie sont envoyés à un laboratoire spécial qui peut identifier les cellules cancéreuses, le type de cellules, leur agressivité ainsi que des récepteurs d’hormones ou d’autres récepteurs qui pourraient avoir une influence sur les options de traitement.
Les cliniques qualifiées ont des méthodes différentes pour prendre la biopsie mammaire : aspiration avec une aiguille, biopsie assistée par le vide, biopsie stéréotaxique, exérèse chirurgicale et biopsie guidée par fil.

Détection du cancer du sein – Imagerie du sein par résonance magnétique

L’imagerie par résonance magnétique du sein (IRM) est un test de diagnostic non invasif qui utilise un aimant et des ondes radio pour créer des images de l’intérieur de la poitrine. Avant de prendre les photos les femmes reçoivent habituellement une injection de colorant.
L’imagerie par résonance magnétique du sein (IRM) peut être utilisée en complément à la mammographie pour détecter le cancer du sein dans son premier stade pour certaines femmes qui sont à risque élevé de développer la maladie. L’IRM du sein n’est pas un remplacement de la mammographie pour les femmes à risque élevé : il devrait être utilisé comme un outil de dépistage complémentaire. Bien que l’IRM du sein puisse être plus susceptible de trouver des tumeurs cancéreuses que la mammographie, en même temps, l’IRM du sein rate souvent des cancers que la mammographie détecte facilement.


Liens assortis des Femmes Info / Google