Pages Navigation Menu

Mammographie

Le cancer du sein est le deuxième cancer le plus fréquent chez les femmes. La mammographie est un test très commun pour les programmes de dépistage du cancer du sein : c’st en fait une radiographie par rayons X de la poitrine (une radiographie de chaque sein). Cet outil de dépistage est utilisé pour la détection du cancer du sein et son diagnostic précis. Il est bien connu que grâce à la mammographie les cancers du sein peuvent être découverts à un stade très précoce ce qui est très important pour la réussite du traitement et un taux de survie élevé (jusqu’à 98-100%).

Habituellement une mammographie de dépistage n’est pas recommandée avant 40 ans (surtout si la femme n’a pas de facteurs de risque ni d’anomalies du sein). Le facteur ‘âge est très important pour la mammographie. Comme les seins des femmes sont denses avant 40 ans, la capacité de diagnostic de cette méthode n’est pas à 100% car dans les seins denses les transformations cancéreuses ne sont parfois pas visibles. Les machines modernes avec des technologies 3-D (mammographie numérique) peuvent découvrir le cancer du sein, même dans les seins très denses. La mammographie numérique est effectuée de la même manière qu’un test traditionnel, mais l’image est affichée sur un écran d’ordinateur avec des options pour agrandir ou cibler des zones différentes, toutes les images pouvant être stockées sous forme de fichier numérique et peuvent être imprimées sur film.

Les mammographies de dépistage peuvent détecter les cancers du sein dans les premiers stades (même « in situ ») ce qui réduit considérablement le taux de mortalité (en particulier chez les femmes entre 40 et 69 ans). Les mammographies de dépistage peuvent également trouver des microcalcifications (petits dépôts de calcaire) qui indiquent parfois la présence d’un cancer du sein.

Malheureusement le cancer du sein chez les filles est également en train de devenir un nouveau problème pour les oncologues et pour les familles ayant des antécédents de cancer. Voilà pourquoi les scientifiques travaillent sur des outils modernes pour le diagnostic précoce et le traitement du cancer du sein.

La mammographie annuelle est fortement recommandée pour les femmes après 40 ans Des mammographies régulières augmentent les chances de découvrir le cancer du sein à un stade très précoce (stades curables).

Mammographie : procédure

Mammographie

C’est un test de routine simple pour dépister le cancer ou d’autres anomalies du sein (des grosseurs, des kystes, etc.). La durée de la procédure est d’environ 15 à 20 minutes. Les mammographies nécessitent de très petites doses de rayonnement et le risque d’exposition aux radiations d’une mammographie est considéré comme pratiquement inexistant. Seuls des rayons X répétés peuvent avoir une influence sur les cellules du corps.

Le meilleur moment pour une mammographie de dépistage est une semaine après les règles : lorsque les seins sont les moins sensibles.

Le prestataire de soins placera chaque sein entre des plaques spéciales. Le sein est comprimé autant que possible entre le support du film et un rectangle de plastique qui pousse vers le bas sur la poitrine. La compression ne devrait durer que quelques secondes : juste assez pour prendre la photo aux rayons X. La seule sensation désagréable peut être due à la compression du sein, mais elle est nécessaire avoir des images détaillées.

Si vous avez une tumeur du sein ou un kyste ou une prothèse, le médecin doit en être informé à l’avance.

Mammographie : résultats

Les résultats pourraient être positifs, négatifs, faux positifs et faux négatifs.
Un test positif signifie qu’une tumeur du sein a été constatée sur la mammographie.
Un test négatif signifie que les deux seins sont en bonne santé, sans aucune anomalie.

Un test faux positif signifie que l’image aux rayons X semble anormale avec certains signes similaires au cancer montrant en fait un cancer du sein inexistant. Dans ces cas, des tests de diagnostic supplémentaires sont nécessaires, y compris la mammographie numérique, l’échographie, la biopsie ou une IRM (imagerie par résonance magnétique).

Un mammogramme faux positif pourrait déclencher le stress, l’anxiété, la dépression et la panique inutiles. En outre, la femme pourra dépenser de l’argent pour des consultations médicales et des tests supplémentaires.

Des résultats faussement négatifs se produisent lorsque la mammographie semble normale alors qu’en fait la femme a déjà un cancer du sein à un stade précoce. Certains cancers du sein ne se voient pas sur les mammographies et pourraient être cachés dans des tissus mammaires denses. La principale cause de résultats faussement négatifs est la densité élevée du sein.

Selon les experts médicaux, dans l’ensemble, la mammographie de dépistage rate environ 10-15% des cancers du sein qui sont présents au moment du dépistage. Des résultats faussement négatifs peuvent être notés chez les jeunes femmes ayant des seins denses. A mesure que la femme vieillit, ses seins prennent généralement plus de graisse et les résultats faux négatifs deviennent moins probables. Malheureusement, les résultats faussement négatifs de la mammographie pourraient conduire à un diagnostic et un traitement tardifs, ce qui pourrait réduire le taux de survie.


Liens assortis des Femmes Info / Google