Pages Navigation Menu

Cancer endométrial

Le cancer endométrial commence par une croissance de cellules anormales dans la paroi de l’utérus (l’endomètre). Ce cancer est aussi appelé cancer de l’utérus ou cancer utérin. Le cancer de l’endomètre survient généralement chez des femmes de plus 50 ans. Heureusement, il se guérit facilement s’il est détecté assez tôt. Et, la plupart du temps, il est dépisté à un stade précoce, avant qu’il ne se soit propagé hors de l’utérus.

Cancer endométrial : causes et facteurs de risque

Le cancer de l’endomètre est le type de cancer de l’utérus le plus courant. Bien que ses causes exactes ne soient pas connues, l’accroissement des niveaux d’pestrogènes paraissent jouer un rôle très important. ole. La cause principale du cancer de l’endomètre est un excès d’oestrogènes par rapport à la progestérone dans l’organisme.

En général, les oestrogènes sont responsables de l’épaississement de la paroi de l’utérus (endomètre). La progestérone s’oppose aux oestrogènes: le taux de progestérone augmente puis retombe à la fin de chaque cycle menstruel, ce qui fait se détacher l’endomètre. C’est ce que l’on connaît comme le saignement menstruel ou règles.

Quand il y a trop d’oestrogènes dans l’organisme, la progestérone ne peut pas faire son travail. L’endomètre s’épaissit de plus en plus. C’est alors que des cellules cancéreuses peuvent commencer à s’y déveloper. Avec le temps, le cancer peut s’installer.
La plupart des cas de cnacer de l’endomètre surviennent entre 60 et 70 ans mais quelques cas peuvent se produire avant 40 ans.
Le facteur de risque le plus important c’est d’avoir trop d’oestrogènes et pas assez de progestérone. Les femmes qui ont ce type de déséquilibre hormonal de façon prolongée courent plus de risques d’avoir un cancer de l’endomètre après l’âge de 50 ans. Ce déséquilibre hormonal peur s’installer si la femme:

  • Est obèse. Les celleules graisseuses fabriquent de l’oestrogène supplémentaire mais le corps ne produit pas de progestérone supplémentaire pour rétablir l’équilibre.
  • Prend des oestrogènes sans progestine dans la thérapie de remplacement hormonal.
  • Aest atteinte du syndrome polykystique ovarien et souffre d’anovulation chronique. Ce qui provoque le déséquilibre hormonal.
  • A ses premières règles avant 12 ans ou sa ménopause après 55 ans.
  • N’a jamais été enceinte ou n’a jamais mené de grossesse à terme.
  • N’a jamais allaité.

Les facteurs suivants peuvent augmenter le risque de cancer de l’endomètre:

  • Diabète,
  • Thérapie de remplacement hormonal sans progestérone,
  • Antécédents de polypes endométriaux ou autres excroissances de la paroi de l’utérus,
  • Infertilité (incapacité à tomber enceinte),
  • Règles rares et irrégulières,
  • Hypertension,
  • Tamoxifen, un médicament utilisé dans le traitement du cancer du sein,
  • Cancer du côlon ou du sein,
  • Maladie de la vésicule biliaire,
  • Radiothérapie antérieure dans le pelvis.

Cancer endométrial : symptômes

Dans la plupart des cas, le cancer de l’endomètre peut provoquer des symptômes à un stade précoce. Le symptôme le plus courant est un saignement vaginal anormal et inattendu après la ménopause. Quand une femme ménopausée a un saignement vaginal, la première chose à vérifier est l’éventualité d’un cancer de l’endomètre. Mais certain des autres symptômes ne sont pas spécifiques et n’orientent pas toujours vers un cancer de l’endomètre. A mesure que la tumeur croît, elle peut causer plusieurs sortes de problèmes, notamment :

Cancer endométrial

  • Saignement vaginal (chez la femme ménopausée)
  • Saignements anormaux après 40 ans (y compris en dehors des périodes de règles ou bien règles devenues plus abondantes et de plus longue durée)
  • Pertes vaginales anormales (claires ou blanches ou malodorantes)
  • Petites pertes après la ménopause,
  • Perte de poids sans raison
  • Douleur pelvienne ou lombaire
  • Miction douloureuse
  • Rapports sexuels douloureux
  • Sang dans les selles ou dans l’urine

Tous ces symptômes sont non-spécifiques et peuvent représenter une variété de problèmes différents. Cependant, vous devez consulter votre médecin si vous avez l’un d’entre eux.

Le diagnostic de cancer endométrial et le traitement vus à la page suivante.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment