Pages Navigation Menu

Douleur pelvienne

La douleur pelvienne est plus fréquente chez les femmes : cette douleur signifie généralement des problèmes dans les organes pelviens, y compris l’intestin, la vessie, l’utérus ou les ovaires. Parfois, la douleur pelvienne vient d’os, de muscles, de nerfs, de vaisseaux sanguins ou d’articulations.

La douleur pelvienne peut être aiguë ou chronique. La douleur aiguë apparaît d’abord soudainement, fortement, de façon inattendue et brièvement. La douleur chronique dure généralement pendant des mois : persistante ou récurrente. Parfois, la douleur pelvienne apparaît à certains moments en fonction du cycle menstruel, des activités sexuelles ou des épisodes de miction.

La douleur pelvienne peut être sourde ou forte, constante ou interrompue (intermittente), légère / modérée ou sévère. La douleur pelvienne peut parfois irradier vers le bas du dos, les fesses ou les cuisses.

Douleur pelvienne au cours du cycle menstruel

Certaines périodes du cycle menstruel peuvent déclencher des douleurs dans la région pelvienne.

Ovulation
Certaines femmes ressentent une douleur aiguë lors de l’ovulation et parfois ils peuvent aussi avoir des taches brunes. Habituellement la douleur de l’ovulation dure quelques heures et apparaît d’un côté différent chaque mois selon l’ovaire qui libère l’ovule.

Dysménorrhée (douleur pendant les règles)
De nombreuses femmes remarquent de l’inconfort ou de la douleur pendant les règles. Parfois (environ 1 femme sur 10) la dysménorrhée peut être sévère et associée à des crampes menstruelles.

Endométriose
Si la femme a de l’endométriose, le plus souvent, elle souffre d’une douleur intense périodique (généralement aux environs de la période des règles).

Douleur en cas de maladie inflammatoire pelvienne

Douleur pelvienne

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP) est généralement déclenchée par des maladies sexuellement transmissibles (principalement chlamydia ou gonorrhée). Les symptômes de MIP comprennent des douleurs dans le bas-ventre ou le bassin, de la fièvre, des saignements irréguliers et des pertes vaginales.

Douleur pelvienne et tumeurs

Kystes ovariens
Les kystes de l’ovaire sont des tumeurs bénignes non cancéreuses : des sacs remplis de liquide se développent habituellement dans un ovaire. La rupture d’un kyste ovarien ou sa torsion déclenche toujours une douleur intense dans les zones pelviennes et abdominales. Les principaux symptômes du kyste de l’ovaire comprennent également une douleur sourde dans le bas du dos et les cuisses, des cycles menstruels irréguliers, des règles longues et abondantes, des saignements anormaux intempestifs, des mictions fréquentes, des nausées et / ou des vomissements, des évanouissements et / ou des étourdissements.

Fibroïdes utérins
Les fibroïdes sont des tumeurs bénignes qui se produisent dans l’utérus. Des changements dégénératifs dans les fibroïdes peuvent causer des douleurs pelviennes, un gonflement abdominal, des règles abondantes, des saignements utérins, des problèmes de miction, de la constipation et de l’infertilité.

Cancer
Quelques types de cancer peuvent également causer des douleurs dans le bassin : cancer de l’ovaire, cancer du côlon, cancer de l’utérus et cancer du col utérin. Chaque type de cancer a des symptômes très spécifiques, y compris la perte inattendue de poids, des saignements utérins ou pertes sanglantes, des problèmes de digestion et une faiblesse inexplicable.

Douleur pelvienne pendant la grossesse

Fausse couche
La fausse couche est l’interruption de la grossesse et la perte d’une grossesse au cours des 24 premières semaines. La plupart des symptômes courants de la fausse couche incluent une douleur pelvienne et / ou abdominale sévère, des saignements vaginaux avec des caillots de sang, des crampes pelviennes et des étourdissements.

Grossesse extra-utérine
Une grossesse extra-utérine se produit lorsque l’ovule fécondé se fixe à l’extérieur de la cavité de l’utérus : dans la plupart des cas, les grossesses ectopiques se trouvent dans les trompes de Fallope. Les symptômes typiques de la grossesse extra-utérine comprennent des douleurs sur un côté du bas-ventre ou du bassin, l’absence de règles, des saignements vaginaux ou des pertes brunes.

Kyste “corpus luteum”
Le kyste “corps jaune” est un type de kyste de l’ovaire qui contient du sang et d’autres fluides. Dans la plupart des cas le kyste corps jaune ne pose aucun problème, mais parfois il peut devenir trop gonflé et peut éclater ce qui peut causer une douleur aiguë d’un côté du bassin.

Travail prématuré
Le travail normal commence après 37 semaines de grossesse, mais parfois les femmes peuvent subir un accouchement prématuré, qui commence généralement par des crampes pelviennes et des douleurs qui vont et viennent régulièrement. Pendant un travail prématuré les femmes ont généralement aussi des pertes de mucus ou de fluide jaillissant du vagin.

Douleur pelvienne : autres causes

Appendicite
L’appendicite est l’inflammation de l’appendice. Les symptômes typiques comprennent des douleurs abdominales, la perte d’appétit, des nausées ou des vomissements.

Syndrome de l’intestin irritable
Le syndrome du côlon irritable est un trouble de l’intestin courant. Ses symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales / pelviennes, des ballonnements, de la diarrhée et / ou de la constipation.

Cystite
La cystite est une inflammation de la vessie, généralement causée par une infection. La cystite est assez fréquente chez les femmes. Elle peut être très inquiétante en raison de plusieurs symptômes désagréables : forte, envie persistante d’uriner ; sensation de brûlure pendant la miction ; inconfort ou douleur pelvienne ; de petites quantités d’urine passant fréquemment et parfois du sang dans l’urine.

Hernie
Habituellement seule une hernie étranglée provoque une douleur intense.


Liens assortis des Femmes Info / Google