Pages Navigation Menu

Grosseur mammaires

Il s’agit d’un gonflement, d’une protubérance ou d’une grosseur dans le sein.

Du tissu mammaire normal est présent aussi bien chez les hommes que chez les femmes de tous âges. Ce tissu réagit aux changements hormonaux et c’est pourquoi certaines grosseurs peuvent apparaître et puis disparaître.

De grosseur mammaires peuvent apparaître à tout âge :

  • Les bébés peuvent avoir des grosseurs mammaires liées aux œstrogènes de la mère. La grosseur disparaît généralement d’elle-même à mesure que l’œstrogène s’élimine de l’organisme du bébé. Cela peut arriver aussi bien aux filles qu’aux garçons.
  • Les fillettes ont souvent des « boutons mammaires » qui apparaissent juste avant le début de la puberté. Ces boutons peuvent être sensibles. Ils sont courants vers l’âge de 9 ans mais peuvent apparaître déjà à partir de 6 ans.
  • Les adolescents masculins peuvent avoir un développement des seins et des grosseurs mammaires à cause des changements hormonaux à mi-puberté. Quoique cela puisse angoisser l’adolescent, ces poussées se résorbent généralement en quelques mois.
  • Les grosseurs mammaires chez une femme adulte suscitent la crainte d’un cancer du sein même si la plupart de ces grosseurs s’avèrent non cancéreuses.

Grosseur mammaire : Causes

Le grosseur mammaires chez la femme sont souvent causées par des modifications fibrocystiques, des fibroadénomes et des kystes.

Grosseur mammaire

Des modifications fibrocystiques du sein peuvent apparaître dans l’un ou les deux seins. Ces modifications sont courantes chez les femmes (particulièrement pendant leur période reproductrice) et sont considérées comme une variation normale du tissu mammaire. Que vous ayez des seins fibrocystiques n’augmente pas votre risque de cancer du sein. Par contre cela rend plus difficile l’évaluation des grosseurs que le médecin découvrira à l’examen. Beaucoup de femmes ressentent une sensibilité de leurs seins en plus des grosseurs associées à leur état fibrocystique.

Les fibroadénomes du sein sont des grosseurs non cancéreuses dans le tissu mammaire, de consistance caoutchouteuse et qui se déplacent facilement à la palpation. Tout comme les modifications fibrocystiques, elles apparaissent le plus souvent pendant les années reproductrice de la femme. D’habitude, elles ne sont pas sensibles et, sauf de rares cas, elles ne deviennent pas cancéreuses. Un médecin peut être quasi certain qu’une grosseur donnée soit un fibroadénome mais la seule manière d’en être sûr, c’est de l’extraire ou d’en faire une biopsie.

Les kystes mammaires sont des poches de liquides qui ont la consistance de raisins. Ils peuvent parfois être sensibles, particulièrement juste avant les règles. Les kystes peuvent être drainés dans le cabinet du médecin. Si le liquide retiré est clair ou verdâtre et que la grosseur disparaît complètement après drainage, aucun autre traitement n’est nécessaire. Si le liquide est sanguinolent, il est envoyé au laboratoire pour vérifier s’il contient des cellules cancéreuses. Si la grosseur ne disparaît pas ou si elle revient, elle est généralement extraire chirurgicalement.

Parmi les autres causes de grosseurs mammaires, on a :

  • Kystes de lait (poches remplies de lait) et infections (mastite) lesquels peuvent devenir des abcès. Ceci se produit typiquement quand vous allaitez ou que vous venez d’accoucher récemment.
  • Le cancer du sein, détecté par mammographie ou échographie et confirmé par biopsie. Les hommes peuvent aussi attraper un cancer du sein.
  • Traumatisme : parfois si votre sein a été violemment frappé, il y aura accumulation de sang qui formera comme une grosseur. Ce type de grosseur a tendance à disparaître d’elle-même en quelques jours ou semaines. Sinon, votre médecin devra la drainer.
  • Lipome : une accumulation de tissu adipeux.
  • Le papillome intracanalaire : une petite grosseur à l’intérieur d’un canal galactophore. Cela se produit près de l’aréole, la partie colorée du sein autour du mamelon, chez les femmes de 35 à 55 ans. C’est inoffensif et ne se sent parfois même pas. Dans certains cas, le seul symptôme c’est un suintement aqueux rosâtre du mamelon. Comme un suintement aqueux ou sanguinolent peut aussi être un signe de cancer du sein, votre médecin doit le vérifier.

Grosseur mammaire : Précautions domestiques

Pour les modifications fibrocystiques, les pilules contraceptives sont souvent utiles. Pour les autres femmes, les précautions suivantes peuvent aider :

  • Éviter caféine et chocolat.
  • Limiter le gras etaugmenter les fibres dans son alimentation.
  • Prendre des vitamines E et du complexe B ou chaque soir de l’huile de primevère.

Grosseur mammaire : A quel moment s’adresser à la médecine

Consultez votre médecin si :

  • La peau de votre sein paraît ridée ou avec de petites fossettes (comme une peau d’orange)
  • Vous détectez une nouvelle grosseur lors de votre auto-examen mammaire mensuel
  • Vous avez comme un bleu sur votre sein alors qu’il n’a eu aucun traumatisme
  • Vous avez des suintements du mamelon, particulièrement s’il est sanguinolent ou rosâtre (teinté de sang)
  • Votre mamelon est inversé (pointant vers l’intérieur) alors qu’il ne l’est pas d’ordinaire

Et aussi si :

  • Vous êtes une femme de 20 ans ou plus et que vous souhaitez apprendre comment pratiquer l’auto-examen mammaire
  • Vous êtes une femme de plus de 40 ans et n’avez pas eu de mammographie dans l’année qui précède.

Grosseur mammaire : A quoi vous attendre lors de la visite médicale

Votre médecin vous questionnera à fond sur votre vie présente et passée, en particulier sur les éléments susceptibles d’être facteurs de risque de cancer du sein et il effectuera un examen complet de vos seins. Si vous ne savez pas comment pratiquer l’auto-examen de vos seins, demandez au médecin de vous enseigner la méthode correcte.
Les questions sur votre passé médical par rapport aux grosseurs mammaires seront notamment :

  • Quand et comment avez-vous détecté la première grosseur ?
  • Avez-vous d’autres symptômes tels que douleur, suintements du mamelon ou fièvre ?
  • Où la grosseur est-elle située ?
  • Est-ce que vous pratiquer l’auto-examen de vos seins et est-ce que cette grosseur est apparue récemment ?
  • Avez-vous eu un traumatisme quelconque à votre sein ?
  • Prenez-vous des hormones, des médicaments ou des compléments alimentaires ?

Grosseur mammaire biopsie

Les tests suivants pourront être effectués :

  • Biopsie de la grosseur
  • Mammographie
  • IRM
  • Aspiration d’un kyste à l’aide d’une aiguille et examen au microscope du liquide retiré
  • Examen au microscope de la nature du suintement du mamelon
  • Échographie pour voir si la grosseur est solide ou si c’est un kyste

Le traitement d’une grosseur mammaire dépend de sa cause. Les grosseurs mammaires solides sont souvent extraites chirurgicalement. Les kystes peuvent être drainés. Les infections requièrent des antibiotiques. Si un cancer du sein est diagnostiqué, la plupart des femmes subiront chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie ou hormonothérapie. Discutez ces diverses options en détail avec votre médecin.
Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein, le médecin pourra aussi proposer une analyse génétique pour voir si vous avez des gènes qui augmentent vos risques de cancer du sein.

Grosseur mammaire : Prévention

Le dépistage du cancer du sein est une méthode importante de détection précoce ce qui permet de traiter et de guérir plus facilement le cancer du sein.

  • Passez une mammographie régulièrement
  • Si vous avez plus de 20 ans, essayez de pratiquer un auto-examen de vos seins tous les mois (voyez l’article “Auto-examen des seins”).
  • Si vous avez plus de 20 ans, passez un examen médical complet de vos seins au moins tous les 3 ans et chaque année si vous avez plus de 40 ans.

Avoir des seins fibrocystiques, une mastite ou une sensibilité des seins liée au SPM n’augmente pas vos risques de cancer du sein. Cependant, avoir des seins fibrocystiques rend votre auto-examen plus incertain car il y a déjà beaucoup de grosseurs mais qui sont normales.

Pour prévenir le cancer du sein :

  • Faites de l’exercice physique régulier
  • Réduisez votre consommation de graisse
  • Mangez beaucoup de fruits, de légumes et autres aliments riches en fibres
  • Ne buvez pas plus d’un verre ou un verre et demi d’alcool par jour

(D’après MedlinePlus: //www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/003155.htm)


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment