Pages Navigation Menu

Ménopause : troubles du sommeil

En général, les femmes ont deux fois plus de difficulté à s’endormir que les hommes et les femmes souffrent plus souvent de troubles du sommeil. Les principales causes des troubles du sommeil chez les femmes sont notamment les cycles hormonaux féminins, les réactions émotionnelles intensifiées, la plus grande sensibilité aux difficultés de l’existence et différents types de stress.

Ménopause : troubles du sommeil – Les troubles du sommeil chez les femmes sont d’autant plus courants qu’elles sont plus âgées à cause du déclin des hormones et les craintes pour leur santé et leur vie.

La ménopause est une étape de la vie des femmes qui survient naturellement et qui signifie l’arrêt des règles : c’est une période de transition dans la vie des femmes et la fin de leur fonction reproductrice. Chez les femmes en bonne santé, la ménopause survient généralement entre 45 et 55 ans. A la ménopause, le système reproducteur de la femme subit des modifications qui résultent dans l’arrêt de la production des œstrogènes.

Le pourcentage de troubles du sommeil chez les femmes commence à augmenter à la préménopause et grimpe jusqu’à 40% ou 45% pendant la transition ménopausale.

D’habitude, les premiers symptômes de troubles du sommeil apparaisse pendant la pré-ménopause, atteignent un pic à la ménopause et peuvent diminuer lentement à la fin de la post-ménopause.

Chaque femme après 45 ans devrait s’informer des multiples symptômes possibles de la ménopause, lesquels peuvent être très dérangeants et parmi ceux-ci, les troubles du sommeil. Beaucoup de femme en ménopause souffrent de troubles du sommeil sans même savoir la raison qui les a déclenchés.

Beaucoup de femmes en ménopause commencent à avoir un sommeil agité, à ne plus savoir s’endormir, à avoir des bouffées de chaleurs et des suées nocturnes, elles se réveillent plus souvent que par le passé en se retournant constamment dans leur lit.

Si vous avez déjà des troubles du sommeil avant votre ménopause, alors pendant la ménopause et la postménopause, vos problèmes nocturnes pourront devenir un vrai cauchemar car ils ne feront qu’empirer.

Pourquoi les femmes souffrent-elles de troubles du sommeil à la ménopause ?

Ménopause : troubles du sommeil

La ménopause est une période de transition dans la vie des femmes à laquelle elles ne peuvent pas échapper. La ménopause est le moment où l’organisme de la femme commence sa transition hormonale et psychologique : ses ovaires produisent progressivement de moins en moins d’œstrogènes.

Les principales causes des troubles du sommeil chez les femmes en ménopause peuvent être classées en deux ensembles de causes complexes : psychologiques et hormonales.

Causes hormonales des troubles du sommeil à la ménopause

Les troubles du sommeil à la ménopause sont principalement causés par des changements (principalement une réduction) des taux d’hormones (principalement les œstrogènes). En fait, la diminution des hormones à la ménopause est responsable de plusieurs symptômes typiques de la ménopause. Les scientifiques ont découvert qu’à la ménopause, la réduction des œstrogènes engendre une diminution de la production de sérotonine laquelle est utilisée pour créer la mélatonine. La diminution du taux de mélatonine est responsable des troubles du sommeil, la mélatonine étant connue comme « l’hormone du sommeil ».

Causes psychologiques des troubles du sommeil à la ménopause

Se voir vieillir est toujours stressant pour une femme. Après 40 ou 45 ans, les femmes souffrent de l’accumulation des problèmes de l’existence : surmenage au travail, fatigue, désillusions, pressions familiales, stress émotionnels de la vie quotidiennes, fin des espoirs dans la vie personnelle et professionnelle, etc. Combinés avec les perturbations hormonales, ces facteurs psychologiques jouent un rôle crucial dans le déclenchement des troubles du sommeil à la ménopause.

Ménopause : troubles du sommeil – Recommandations

Il est bien connu que les troubles du sommeil à la ménopause ne font qu’empirer s’ils ne sont pas traités. Il n’est pas à recommander d’ignorer ces troubles du sommeil de la ménopause. Mieux vaut parler de ce problème avec votre médecin et appliquer des solutions naturelles saines.

Parfois, un simple changement d’habitudes et de mode de vie peut procurer un soulagement significatif de vos problèmes de sommeil lors de la ménopause.

  • L’heure du réveil doit être le même chaque jour quelle que soit l’heure où vous êtes allée vous coucher et que ce soit la semaine ou le weekend.
  • Restez en forme : faites de l’exercice régulièrement 2 à 3 heures avant l’heure du coucher.
  • Évitez de travail trop longtemps et de faire des heures supplémentaires. Évitez tout travail difficile physiquement ou mentalement qui constituerait un stress pour votre organisme.
  • Évitez autant que possible toute situation stressante.
  • Que votre chambre à coucher soit aussi calme que possible (loin du trafic routier, du son de la TV et autres sources de bruit).
  • Utilisez des oreillers spéciaux pour les suées nocturnes capables de vous soulager en régulant votre température.
  • Évitez un éclairage trop fort dans la chambre à coucher et pendant la nuit, la chambre doit être dans l’obscurité.
  • La chambre ne doit pas être trop chauffée : essayez de dormir dans une température basse.
  • D’une façon générale, l’environnement nocturne devrait être absolument confortable, avec une température fraîche, le silence parfait et l’absence de toute lumière.
  • Évitez les longues siestes l’après-midi, surtout après un repas mais une courte sieste (1h, 1h1/2) avant 15h peut être utile dans certains cas.
  • Les repas quotidiens doivent être pris à heures fixes, être équilibrés, sains et appétissants.
  • Dormez dans des vêtements amples (pas synthétiques !) ou bien nue.
  • Maintenez votre poids idéal normal et évitez surpoids et/ou obésité.
  • Buvez un thé soporifique 20 à 30 minutes avant le coucher.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment