Pages Navigation Menu

Troubles du sommeil : causes

Troubles du sommeil chez les femmes : causes

En général les femmes ont deux fois plus de difficulté à s’endormir que les hommes. Les principales causes des troubles du sommeil chez les femmes sont les fluctuations hormonales, leurs plus fortes réactions émotives, leur sensibilité aux difficultés de la vie et différents types de stress.

Les troubles du sommeil chez les femmes deviennent sont plus courants avec l’âge à cause du déficit hormonal et des préoccupations accumulées.

Causés par le cycle menstruel

Au cours du cycle menstruel toutes les femmes en bonne santé subissent des changements hormonaux assez compliqués qui peuvent influencer leur sommeil et engendrer de véritables troubles du sommeil surtout pendant la période prémenstruelle. Il est bien connu que des sautes d’humeur et perturbations émotionnelles s’observent pendant la période prémenstruelle : on parle de syndrome prémenstruel (SPM) qui parfois coïncide avec les troubles du sommeil chez les femmes.

Le syndrome prémenstruel peut affecter la façon dont les femmes dorment (durée et profondeur du sommeil). Les troubles du sommeil le plus couramment associés au syndrome prémenstruel sont le manque de sommeil, la difficulté de s’endormir, les réveils nocturnes, la difficulté de se réveiller, la fatigue et les difficultés de concentration durant la journée.

Les changements hormonaux sont responsables des troubles du sommeil lors de la période prémenstruelle du cycle menstruel : les fluctuations hormonales au cours du cycle menstruel peuvent affecter le sommeil des femmes directement et/ou indirectement.

Causés par la ménopause

La ménopause est une autre période stressante de la vie des femmes à cause de la diminution des hormones féminines, à cause du vieillissement du corps et à cause de l’apparition des nouveaux symptômes déplaisants de la ménopause notamment les troubles du sommeil.

La diminution de la concentration en œstrogènes lors de la ménopause provoque généralement des troubles du sommeil.

Parmi les symptômes les plus courants de la ménopause, il y a les bouffées de chaleur et les suées nocturnes qui perturbent le sommeil et engendre des troubles durables du sommeil. Après un sommeil perturbé de la sorte, les femmes ressentent généralement de la fatigue et une difficulté de concentration pendant la journée.

Environ deux tiers des femmes ménopausées ont des troubles du sommeil.

Les troubles de la respiration au cours du sommeil sont courants chez les femmes ménopausées, notamment les arrêts respiratoires ou apnée du sommeil. Cette difficulté à respirer perturbe le sommeil et peut causer une fatigue au cours de la journée. L’apnée du sommeil est associée à de l’hypertension et des maladies cardiovasculaires.

Causés par le mode de vie

Troubles du sommeil

Généralement parlant, très souvent les femmes restreignent la durée de leurs repos et de leur temps de sommeil à cause de leur rythme de vie plein de responsabilités maternelles et conjugales (souvent assez stressantes !). De plus, la période où la femme est en âge de se reproduire peut aussi être stressante à cause des grossesses, des avortements et même de la contraception permanente et compliquée.

De nos jours, les femmes sont forcées de rivaliser avec les hommes tout en remplissant leurs devoirs d’épouse, de mère de famille, etc. C’est pourquoi elles sont obligées de réduire leur temps de repos ce qui peut déclencher des troubles du sommeil.

Certaines professions féminines peuvent aussi déclencher des troubles du sommeil. Les femmes qui travaillent par pauses et/ou la nuit ont des risques de souffrir de troubles du sommeil.

Un mode de vie passif et inactif peut aussi être cause de troubles du sommeil. Les femmes passives qui dorment longtemps (plus de 9 à 10 heures) peuvent perturber leur horloge interne et avoir des troubles du sommeil.

On a constaté que l’utilisation de café et/ou tabac par les femmes (spécialement en soirée, avant le coucher) peut aussi déclencher différents types de troubles du sommeil.

Il est bien connu que les femmes qui boivent sont un groupe à risques pour les troubles du sommeil car l’alcool peut provoquer une fragmentation du sommeil ainsi que des cauchemars.

Causés par la dépression

La dépression est un autre facteur de risque qui peut causer des troubles du sommeil chez les femmes car l’anxiété et la dépression sont plus fréquentes chez les femmes.

Les troubles les plus courants chez les femmes déprimées sont la difficulté de s’endormir et de se lever tôt le matin.

Causés par le ronflement

Les femmes qui ronflent souffrent souvent de troubles du sommeil. Le ronflement dû à l’obstruction des voies respiratoires ou à l’hypertension peut être cause de troubles du sommeil chez les femmes.

Causés par le surpoids et l’obésité

Être en surpoids ou obèse augmente le risque chez la femme d’avoir des troubles du sommeil.

Les femmes en surpoids ou obèses se plaignent souvent d’être continuellement fatiguées l ajournée et d’avoir du mal à obtenir un sommeil réparateur la nuit.

Les femmes en surpoids ou obèses avec apnée du sommeil ont du mal à respirer la nuit tout en étant endormies et cela dure généralement de quelques secondes jusqu’à une minute. Cela peut être une raison des troubles du sommeil qui peuvent s’ensuivre.

Causés par le stress

Certaines femmes pensent que le stress est une condition normale de la vie pleine de problèmes et de difficultés (sociales, émotionnelles, sexuelles, physiques) des femmes. Pour s’en sortir avec ce stress associé aux tâches quotidiennes, les femmes tendent à négliger l’importance du sommeil et prennent sur leur temps de sommeil et de repos.

Un temps de repos raccourci et perturbé peut facilement dégénérer en troubles du sommeil chez les femmes.
En même temps les hormones du stress peuvent fortement contribuer aux troubles du sommeil.

Causés par la grossesse

La grossesse est une autre période stressante de la vie d’une femme. Pendant la grossesse, les importants changements hormonaux influencent les rythmes du corps ce qui peut engendrer des troubles du sommeil.

Les modifications physiques et les réactions émotionnelles peuvent aussi provoquer des problèmes de sommeil. Durant le premier trimestre de la grossesse, les femmes dorment généralement plus longtemps et font des siestes pour compenser la charge de la grossesse. Dans la plupart des cas, le sommeil s’améliore pendant le second trimestre de la grossesse mais pendant le troisième trimestre le sommeil devient perturbé à cause de l’augmentation de poids corporel, des terribles changements hormonaux et de l’état émotionnel de la femme (attentes et craintes).

Les problèmes de sommeil les plus courants au cours de la grossesse sont le ronflement et l’apnée du sommeil dus à la congestion des voies respiratoires.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment