Pages Navigation Menu

Odeur vaginale

Chaque femme a une odeur vaginale unique en raison de son environnement bactérien et des sécrétions vaginales spécifiques des glandes. En général, l’odeur vaginale est une combinaison de plusieurs facteurs, notamment l’environnement vaginal naturel (bactéries et sécrétions), l’odeur naturelle du corps, l’odeur des aliments et des épices consommés, le parfum du savon, du shampoing et des déodorants utilisés. L’relent vaginale de chaque femme est unique : sorte d’empreinte digitale d’une odeur spécifique (bonne ou mauvaise). Certaines femmes émettent naturellement un parfum vaginal plus intense que d’autres. Le parfum vaginal peut être modifié à différents jours du cycle menstruel : en devenant plus fort et plus subtil.

Parfois, l’relent vaginale peut changer en fonction de plusieurs problèmes de santé, y compris les infections vaginales. Une modification de l’odeur vaginale peut parfois être le signe d’infections vaginales spécifiques (vaginose bactérienne, mycose, gonorrhée, chlamydia, trichomonas) ou d’un tampon oublié ou « perdu ».

Chaque femme connaît parfaitement l’odeur d’un vagin en bonne santé et les changements peuvent être constatés très rapidement. Les changements d’relent vaginale pourraient être le seul symptôme de plusieurs problèmes de santé.

Odeur vaginale de poisson

Une relent vaginale de poisson nauséabonde combinée à un volume accru de pertes vaginales pourrait être un signe de vaginose bactérienne. Il s’agit d’une infection vaginale très spécifique provoquée par une prolifération de bactéries qui perturbe l’équilibre délicat du pH vaginal (déséquilibre des bactéries dans le vagin).

Une relent vaginale de poisson associée à des pertes vaginales vertes ou verdâtres, des démangeaisons vaginales, des douleurs pendant la miction et une sensation de brûlure vaginale pourrait être un symptôme du trichomonas. C’est une infection sexuellement transmissible très courante qui doit être traitée immédiatement.

Odeur vaginale de pain

Odeur vaginale

Les mycoses vaginales sont assez courantes chez les femmes. Elles peuvent être déclenchées par plusieurs facteurs, notamment le stress, le traitement aux antibiotiques, la grossesse, un diabète mal maîtrisé, la douche vaginale, etc. Le symptôme typique de la mycose vaginale est un écoulement vaginal blanc et épais ressemblant à du fromage blanc, associé à des démangeaisons vaginales. Souvent, la mycose vaginale n’a pas d’odeur mais parfois, les levures dégagent une légère relent vaginale. L’odeur ne sera jamais le seul symptôme d’une mycose, mais elle peut aider à la distinguer des autres types d’infections vaginales telles que la vaginose bactérienne, le trichomonas ou la gonorrhée.

Odeur vaginale musquée

L’relent vaginale musquée dans la plupart des cas sent comme une version plus forte (plus lourde) de l’relent vaginale personnelle unique. L’odeur de musc survient généralement après une transpiration intense (après des exercices) ou après le port de culottes trop serrées ou de sous-vêtements en fibres synthétiques. Les vêtements serrés et synthétiques empêchent la peau de « respirer » (ventilation) et entraînent une odeur vaginale musquée plus forte que d’habitude. Une simple hygiène intime de routine peut prévenir les odeurs désagréables de musc vaginal.

Odeur vaginale métallique

Une relent vaginale métallique temporaire est courante juste après les règles ou après un contact intime avec le sperme. L’odeur métallique peut s’expliquer par le changement de pH vaginal dû aux interactions entre la flore vaginale, les saignements menstruels et le sperme. En conséquence, l’environnement vaginal acide a été remplacé par un environnement plus basique qui sent le métal.

En cas de symptômes supplémentaires tels que des démangeaisons vaginales ou une augmentation des pertes vaginales, une odeur métallique vaginale doit être considérée comme un symptôme d’une infection vaginale.

Odeur vaginale et alimentation

Il est bien connu que le régime alimentaire (consommation d’aliments spécifiques) peut avoir une incidence sur l’relent vaginale. Les épices sont les plus puissantes : chaque épice peut changer l’relent vaginale de manière correspondante. Par exemple, si vous consommez du curry tous les jours ou souvent, votre vagin peut sentir le curry. Si vous consommez des agrumes (orange, ananas, pamplemousse), le vagin peut avoir une odeur plus sucrée. La consommation de certains légumes tels que l’oignon, l’ail, le brocoli ou les asperges peut provoquer une relent vaginale désagréable.

Odeur vaginale de pourri

Une relent vaginale de pourriture peut indiquer un tampon ou un préservatif « perdu » (oublié) ou tout autre objet étranger qui s’infecte (pourrit) après un certain temps. Une fois que l’environnement vaginal est modifié, il déclenche une odeur nauséabonde.

Odeur vaginale d’eau de javel

Selon des experts de la santé, certaines méthodes contraceptives locales peuvent également modifier le parfum vaginal. Il a été noté que les utilisateurs de spermicides ou de lubrifiants vaginaux peuvent ressentir une odeur vaginale d’eau de javel (Hypochlorite de sodium). La même odeur vaginale peut apparaître après l’utilisation régulière de préservatifs (préservatifs féminins ou masculins).


Liens assortis des Femmes Info / Google