Pages Navigation Menu

Pertes vaginales malodorantes

Des pertes vaginales malodorantes peuvent créer des problèmes pour la vie sociale et sexuelle. Beaucoup de jeunes filles et de femmes se demandent si l’odeur vaginale est un phénomène normal ou s’il ne devrait y avoir aucune odeur vaginale.
En principe, il est normal pour chaque femme d’avoir son odeur vaginale particulière ; c’est naturel. Mais si vous remarquez une légère différence d’odeur, ce n’est pas nécessairement une infection. Ce changement peut être lié à un moment particulier de votre cycle menstruel car l’odeur de votre vagin peut varier en fonction du la phase du cycle.

C’est en vous familiarisant avec votre odeur vaginale normale que vous pourrez déterminer s’il y a un problème. Des changements d’odeur vaginale se produisent tout au long du cycle menstruel mais peuvent aussi résulter de mycoses, maladies sexuellement transmissibles (MST), trichomoniase, vaginose bactérienne et autres causes.

Les pertes vaginales sont claires ou laiteuses quand la femme n’a pas ses règles. Pendant la menstruation, ces pertes nettoient le vagin. Des pertes vaginales saines s’épaississent et augmentent quand vous êtes stimulée sexuellement, quand vous allaitez et quand vous ovulez.

Le corps de la femme a une méthode naturelle pour se nettoyer et n’a pas besoin de l’aide de douches vaginales ou de spray parfumés. L’usage de sprays parfumés peut irriter la région vaginale et provoquer une perturbation de son pH normal. Se laver le vagin quotidiennement avec un savon non parfumé est une bonne pratique hygiénique. Évitez d’utiliser des savons, des bains mousse ou des sprays parfumés et veillez à vous sécher la région vaginale en la tamponnant avec une serviette propre. Les tampons hygiéniques, les serviettes hygiéniques et le papier de toilette parfumés ne sont pas bons non plus. Les bactéries croissent dans des endroits humides, chaudes et fermés, donc évitez de porter trop longtemps des sous-vêtements mouillés ou un maillot de bains mouillés.

A mesure que vous apprendrez à connaître vos odeurs corporelles saines, vous serez capable de détecter tout risque présent. Une odeur vaginale forte de poisson et des pertes décolorées sont signes qu’il pourrait y avoir un problème. Consulter un médecin vous permettra d’en déterminer la cause et quel traitement serait nécessaire pour votre préserver santé.

Pertes vaginales malodorantes : Causes

La cause la plus courante des pertes malodorantes est la vaginose bactérienne qui résulte d’une prolifération excessive de micro-organismes normalement présents dans le vagin. Les symptômes en sont notamment une forte odeur vaginale de poisson, de la douleur, une sensation de brûlure en urinant, des pertes grises ou jaunes, des démangeaisons ou une rougeur vaginale. Les pertes malodorantes (d’habitude de « poisson ») peuvent être plus évidentes après les rapports sexuels. La vaginose bactérienne n’est pas considérée comme une infection sexuellement transmissible mais elle est plus fréquente chez les femmes sexuellement actives et qui changent souvent de partenaire. Le traitement de la vaginose bactérienne peut comporter des antibiotiques et certains remèdes naturels.

Une autre cause courante de pertes malodorantes est une mauvaise hygiène. Ce serait une bonne idée de vous laver vos organes génitaux externes lorsque vous prenez un bain ou une douche. Utilisez une petite quantité de savon doux non parfumé et beaucoup d’eau. Les douches vaginales ne sont pas nécessaires. Tous les vagins en bonne santé contiennent certaines bactéries et autres micro-organismes. L’acidité normale du vagin tient en respect les bactéries et autres champignons. Mais la douche vaginale peut bouleverser cet équilibre délicat.

La trichomoniase est due à un parasite généralement contracté en ayant un rapport sexuel avec une personne infectée. L’infection peut être présente sans symptômes. Les symptômes sont notamment des pertes vaginales avec une forte odeur, un léger saignement, des démangeaisons et de l’irritation vaginaux. Les hommes comme les femmes sont vulnérables à cette infection. Les hommes peuvent ressentir une brûlure en urinant ou des pertes par l’urètre. La trichomoniase peut être évitée par un usage correct de condoms en latex pendant les rapports sexuels et par un dépistage des MST chez les deux partenaires avant qu’ils ne s’engagent dans des rapports sexuels.

Pertes vaginales malodorantes

Certains contraceptifs et objets inhabituels dans le vagin peuvent provoquer des pertes malodorantes et d’autres problèmes de santé importants. Alterner rapports anal et vaginal pendant une même séance de sexe peut être cause de pertes malodorantes. Quoique rarement, le régime alimentaire peut affecter l’odeur de votre vagin. Dans certains cas d’odeurs vaginales, une alimentation saine (fruits et légumes en abondance) peut résoudre le problème sans traitement médical.

« Perdre » un tampon hygiénique dans votre vagin peut aussi être la raison de vos pertes malodorantes. Cela se produit lorsque le tampon remonte dans le vagin et s’y loge. Un tampon hygiénique oublié peut provoquer une infection vaginale avec production d’une mauvaise odeur.

Votre vagin peut avoir mauvaise odeur si vous avez une fistule recto-vaginale. Un traumatisme pendant l’accouchement peut conduire à une fistule : une ouverture anormale entre rectum et le vagin. Cela permet aux fèces de fuir par le vagin en y produisant une odeur fécale.

Un cancer du col de l’utérus ou du vagin peut aussi être une cause de pertes malodorantes et d’odeurs vaginales.

Que faire si vous avez des pertes vaginales malodorantes

Beaucoup de femmes croient que des pertes malodorantes sont le résultat d’une mauvaise hygiène personnelle et se lavent le vagin avec excès sans savoir que cela ne fait aggraver le problème. Alors qu’une mauvaise hygiène pourrait être la cause, un nettoyage excessif n’est pas une solution. Très souvent, les femmes embarrassées par une forte odeur vaginale ne devraient pas se mettre à se laver intensivement. Cela n’aide pas du tout. La première chose à faire c’est de rétablir l’acidité et l’équilibre de la flore vaginale de façon naturelle. Cela ne peut se faire par une prise excessive d’antibiotiques car cela détruit votre système immunitaire.

  • Essayez d’éviter de vous laver trop souvent; les douches vaginales; les sous-vêtements serrants; certaines substances chimiques contenues dans les savons parfumés, antibactériens, etc.
  • Portez des tampons hygiéniques propres et changez-les régulièrement ;
  • Évitez les douches vaginales, elles ne sont pas nécessaires, elles peuvent détruire l’acidité normale et causer des problèmes vaginaux;
  • Si vous souffrez d’un type quelconque d’infection vaginale, on vous recommande d’éviter les vêtements serrants de sorte que votre vagin puisse respirer. Les vêtements serrants (pantalons moulants) peuvent irriter le vagin et renforcer les odeurs vaginales;
  • Il est aussi important de porter des slips en coton;
  • Pour les femmes, après les rapports sexuels, il est important d’uriner. La miction après le sexe permet d’éliminer toute bactérie qui pourrait se trouver à l’extérieur ou à l’intérieur du canal vaginal et remonter dans l’urètre. Parce que, une fois présents, ces microbes peuvent remonter jusque dans la vessie et provoquer des infections urinaires récurrentes. La miction a un effet nettoyant en évacuant les microbes;
  • Si une infection vaginale persiste malgré le traitement, allez consulter votre médecin car elle pourrait être signe de cancer du col de l’utérus ou du vagin, de vaginose bactérienne, de chlamydia, d’herpès génital, de gonorrhée, de maladie inflammatoire pelvienne, de maladies sexuellement transmissibles (MST), de vaginite, de mycose, etc.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment