Pages Navigation Menu

Pertes vaginales normales

Les pertes vaginales résultent d’un auto-nettoyage vaginal normal et sain. Les pertes vaginales sont un mélange de sécrétions vaginales, de mucus, de cellules mortes, de bactéries et de pertes utérines. La couleur, la texture, le volume, la consistance et l’odeur des pertes vaginales dépendent de plusieurs facteurs, notamment les bactéries vaginales, le cycle menstruel, les fluctuations hormonales, le type de contraception, la nutrition, les infections, la période du cycle de reproduction et d’autres facteurs. Certaines particularités anatomiques pourraient également avoir une influence sur les pertes vaginales. Le volume et la consistance des pertes vaginales peuvent être déterminés par la forme du col utérin et le nombre de glandes internes. La combinaison de sang accru, de changements hormonaux et de glandes cervicales plus grosses entraîne souvent beaucoup de pertes pendant la grossesse. Différentes femmes ont un statut hormonal différent, des bactéries vaginales différentes, des particularités anatomiques différentes, une vie reproductive et sexuelle différente et une contraception différente. C’est pourquoi chaque femme a ses propres pertes vaginales normales.

Pertes vaginales normales : caractéristiques

Les pertes vaginales saines (normales) sont généralement blanches, claires ou jaunes sans odeur nauséabonde. Le volume et l’apparence des pertes vaginales normales peuvent être modifiés pendant le cycle menstruel. Par exemple, après les règles, les pertes vaginales ont généralement une consistance aqueuse ; pendant l’ovulation, les pertes vaginales deviennent plus épaisses et collantes (comme le blanc d’œuf).

Pertes vaginales normales : couleur

Les pertes vaginales normales sont généralement claires ou blanches, mais elles peuvent paraître jaunâtres quand elles sèchent. Les pertes vaginales dépendent des fluctuations hormonales du cycle menstruel. Au début du cycle menstruel normal, les pertes vaginales ont tendance à être plus sèches et collantes. Pendant la phase folliculaire du cycle menstruel, les pertes vaginales deviennent crémeuses et blanchâtres. Au milieu du cycle menstruel (avant, pendant et après l’ovulation), les pertes vaginales peuvent être extensibles, humides et transparentes. Pendant la période prémenstruelle, les pertes vaginales peuvent être à nouveau sèches et collantes.

La couleur des pertes vaginales est un indicateur très important et parfois un symptôme d’infections vaginales spécifiques. Des écoulements vaginaux jaunes, verts, gris, bruns ou noirs peuvent être un symptôme d’infections vaginales (principalement des maladies sexuellement transmissibles).

Pertes vaginales normales : odeur

Pertes vaginales normales

Les pertes vaginales normales peuvent avoir une odeur légère très spécifique ou être sans odeur. Chaque femme a un environnement bactérien vaginal unique et une sécrétion vaginale spécifique de ses glandes. Le parfum des pertes vaginales est une combinaison de plusieurs facteurs, notamment l’environnement vaginal naturel (bactéries et sécrétions), l’odeur naturelle du corps, l’odeur des aliments et des épices consommés, l’odeur de savon, shampoing et déodorants utilisés. L’odeur des pertes vaginales de chaque femme est unique : une sorte d’empreinte digitale à l’odeur spécifique.

Une forte odeur inhabituelle ou odeur métallique vaginale peut être un symptôme d’infections vaginales (principalement la vaginose bactérienne ou les maladies sexuellement transmissibles).

Pertes vaginales normales : texture

La texture des écoulements vaginaux normaux peut varier de pâle et collante à claire et élastique, en fonction du cycle menstruel (fluctuations hormonales) et de l’excitation sexuelle. Les pertes comme du fromage blanc ou les pertes vaginales grumeleuses ou mousseuses doivent être considérées comme anormales.

Pertes vaginales normales : volume

Le volume des pertes vaginales normales peut varier. Dans la plupart des cas, cela dépend du cycle menstruel : volume moyen pendant la phase folliculaire du cycle, augmentation du volume pendant l’ovulation et diminution du volume avant la période menstruelle prévue. Le volume des pertes augmente généralement pendant la grossesse et l’excitation sexuelle.

En général, il est normal de connaître des variations des pertes vaginales au cours des différentes phases du cycle menstruel ainsi que dans des conditions de vie difficiles (stress, contraception, activités sexuelles, grossesse, etc.).

Pertes vaginales anormales

Les changements importants et / ou soudains de pertes vaginales dans la couleur, la texture, la consistance et l’odeur doivent être considérés comme des symptômes d’anomalies. Cela peut être une irritation ou une inflammation vaginale, des infections vaginales ou des objets « oubliés », un manque d’hygiène vaginale ou la contraception vaginale et même un cancer du col de l’utérus.

Causes les plus courantes de pertes vaginales anormales :

  • vaginose bactérienne (déséquilibre de l’environnement vaginal),
  • infections sexuellement transmissibles (chlamydia, trichomonas, gonorrhée),
  • mycose vaginale,
  • vaginite.

Hygiène vaginale

L’hygiène vaginale est essentielle à la santé du vagin. Elle comprend une hygiène de routine quotidienne et quelques recommandations :

  • se laver le vagin 1 à 2 fois par jour,
  • changer de sous-vêtements tous les jours,
  • choisir des sous-vêtements en coton naturel,
  • garder le vagin propre et sec,
  • éviter les sous-vêtements et casseroles synthétiques et serrés,
  • éviter le savon moussant et parfumé,
  • avoir toujours des relations sexuelles sans risque avec la contraception moderne.
  • éviter les douches vaginales,
  • choisir une alimentation saine, riche en légumes et en fruits,
  • éviter de transpirer et prendre une douche après une activité physique intense,
  • garder sa glycémie sous contrôle.

Liens assortis des Femmes Info / Google