Pages Navigation Menu

Pertes vaginales verdâtres

L’écoulement vaginal verdâtre est une sécrétion féminine inhabituelle et anormale souvent associée à une odeur nauséabonde, des démangeaisons vaginales et éventuellement de la fièvre. Dans la plupart des cas, les pertes vaginales verdâtres sont causées par des infections (principalement sexuellement transmissibles), mais peuvent également accompagner d’autres problèmes de santé liés à une infection secondaire ou sous-jacente.

Selon le type et la gravité de l’infection, des pertes vaginales anormales peuvent apparaître sous forme liquide, mousseuses, jaunes ou jaunâtres, puis verdâtres, épaisses ou vertes. Dans la plupart des cas, l’écoulement verdâtre est associé à une gêne, des démangeaisons vaginales, une sensation de brûlure, une odeur vaginale, des douleurs pelviennes et des taches brunes.

Pertes vaginales verdâtres : causes

Certaines infections vaginales, certaines infections transmises sexuellement et un corps étranger dans le vagin sont les causes courantes des pertes vaginales verdâtres :

Pertes vaginales verdâtres : gonorrhée

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible commune causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Elle peut être transmise lors de contacts non protégés. Les symptômes typiques peuvent apparaître rapidement après l’exposition : entre 2 et 10 jours et jusqu’à 3 semaines. Certaines femmes ne mentionnent aucun symptôme mais souvent les symptômes principaux incluent :

Pertes vaginales verdâtres

  • écoulement jaune épais ou verdâtre,
  • démangeaisons et brûlures vaginales,
  • douleur pelvienne,
  • taches brunes entre les règles,
  • miction douloureuse fréquente,
  • nconfort lors des contacts.

La gonorrhée peut provoquer des maladies graves, telles que les maladies inflammatoires pelviennes qui peuvent facilement conduire à la stérilité.

Pertes vaginales verdâtres : trichomonas

Le trichomonas est également une infection sexuellement transmissible causée par Trichomonas vaginalis et qui peut être transmise lors de contacts non protégés. Les symptômes typiques apparaissent généralement 5 à 28 jours après l’exposition et comprennent les suivants :

  • pertes vaginales jaunes verdâtres ou mousseuses,
  • forte odeur vaginale,
  • miction douloureuse,
  • démangeaisons vaginales,
  • irritation et inconfort lors des contacts sexuels,
  • douleur abdominale (rare).

Pertes vaginales verdâtres : chlamydia

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible assez commune causée par la bactérie Chlamydia trachomatis également transmise lors de contacts non protégés. La majorité des femmes (75-80%) ne mentionnent aucun symptôme mais certaines femmes présentent les symptômes suivants :

  • pertes vaginales nuageuses ou jaunâtres ou verdâtres,
  • odeur nauséabonde,
  • démangeaisons vaginales ou sensation de brûlure,
  • saignements après des contacts sexuels,
  • douleur brûlante pendant la miction
  • taches rougeâtres ou brunes entre les règles,
  • douleur abdominale basse avec fièvre.

La chlamydia non traitée pourrait causer des dommages graves et permanents au système reproducteur, y compris la stérilité. La chlamydia pourrait également causer une grossesse extra-utérine mettant en jeu le pronostic vital.

Pertes vaginales verdâtres : maladie inflammatoire pelvienne

La maladie inflammatoire pelvienne est provoquée par une infection des organes reproducteurs, qui se propage souvent du col vers l’utérus, les trompes de Fallope, les ovaires et les structures environnantes. Les principaux symptômes sont les suivants :

  • douleurs abdominales associées à de la fièvre,
  • pertes vaginales verdâtres ou jaunes,
  • infertilité.

Pertes vaginales verdâtres : vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est une affection non infectieuse provoquée par un déséquilibre des bactéries dans le vagin : elle peut se produire même chez les filles n’ayant pas encore commencé leurs activités sexuelles. Les symptômes typiques incluent une odeur vaginale «de poisson » typique, des pertes vaginales grises à blanches ou jaunes à verdâtres.

Pertes vaginales verdâtres : corps étrangers dans le vagin

Les corps étrangers (tampons, jouets) laissés dans le vagin pendant une longue période peuvent altérer la flore bactérienne normale du vagin, entraînant l’apparition d’écoulements vaginaux malodorants de jaune à verdâtre ou bruns, associés à des démangeaisons vaginales, des éruptions cutanées, saignement, douleur pendant la miction ou le sexe et inflammation.

Un tampon oublié pourrait provoquer un syndrome de choc toxique (affection mettant en jeu le pronostic vital et entraînant une évolution rapide du choc résultant de la libération de toxines bactériennes).


Liens assortis des Femmes Info / Google