Pages Navigation Menu

PREMIÈRE CONTRACEPTION D’URGENCE

C’EST LA PREMIÈRE FOIS QUE VOUS AVEZ EU UN RAPPORT SEXUEL IMPRÉVU SANS PROTECTION et VOUS PANIQUEZ : Et si vous tombiez enceinte ? Que faire ? Y a-t-il une solution ou un moyen de prévention ?

La réponse est OUI : pendant les 72 heures qui suivent vous pouvez recourir à une “contraception d’urgence” et éviter une grossesse non désirée.

Il est si rare de rencontrer le véritable AMOUR. Et parfois, vous avez besoin de détente, de bonheur et d’amour. Avec de la chance, vous pouvez vivre une journée spéciale pleine d’amour, de fleurs avec un dîner romantique et une nuit paradisiaque. Mais que faire si vous avez connu cette journée romantique, que vous avez oublié que c’était votre période d’ovulation et que vous n’avez pas pris de précaution ?

Ne vous en faites pas ! Il y a une solution facile appelée “Plan B” ou “contraception d’urgence” ou encore “pilule du lendemain”.

Contraception d’urgence

Le plan B est une contraception utilisée comme procédure d’urgence pour éviter une grossesse non désirée après un rapport sexuel sans protection. Le plan B est utilisé dans les cas suivants :

  • Quand aucun contraceptif n’a été utilisé;
  • Quand la méthode contraceptive habituelle n’a pas marché (oubli de la pilule, rupture du préservatif, déplacement du diaphragme, etc.);
  • Quand la fille ou la femme a été victime d’une agression sexuelle.

Il y a deux sortes de plan B ou contraception d’urgence :

1. des pilules contraceptives d’urgence (contraceptifs oraux à la progestérone seule ou avec une combinaison œstrogène/progestogène) ;

2. Des stérilets qui libèrent du cuivre.

Le plan B doit être utilisé dans les 3 jours (72 heures) qui suivent le rapport sexuel.

Pilules combinées d’œstrogènes-progestrogènes

Deux pilules doivent être prises comme première dose aussi vite que possible après le rapport non protégé mais pas plus tard que 72 heures. Elles doivent être suivies par la prise de deux pilules supplémentaires 12 heures après la première prise.
                                            OU
Quatre pilules peuvent être prises aussi vite que possible, comme ci-dessus, suivies par quatre autres 12 heures après.

Pilules au progestrogène seul

Une seule dose de 1.5 mg de lévonorgestrel doit être prise aussi vite que possible après le rapport sexuel et dans les 72 heures au plus trad.
                                              OU
Une dose de 0.75 mg de lévonorgestrel doit être prise le plus vite possible comme ci-dessus suivie de la même dose 12 heures après la première.

Le plan B à l’aide de pilules combinées réduit le risque de grossesse de 56%-89% si prises dans les 72 heures après le rapport sexuel. Avec le progestogène seul, la réduction est de 60%-93%. En général, la probabilité d’une grossesse après un rapport sexuel non protégé est de 8%. Donc, l’application du plan B ramène le risque de grossesse à 1%-2%. L’efficacité du plan B est d’autant plus grande qu’il a été appliqué plus tôt après le rapport sexuel. En général, l’efficacité de cette contraception d’urgence est de 95% si les pilules sont prises dans les 24 heures, de 85% dans 25-48 heures et de 58% dans les 49-72 heures.

Mode d’action du plan B à l’aide de pilules hormonales

La contraception d’urgence hormonale obtient son effet contraceptif par plusieurs mécanismes selon le moment du cycle de la femme où elle est appliquée. Elle peut empêcher ou retarder l’ovulation et peut aussi agir sur le transport de l’ovule et du sperme et sur la fertilisation. Les résultats des études diffèrent sur la question de savoir si la contraception d’urgence hormonale peut provoquer des modifications de l’endomètre capables d’empêcher l’implantation. Il n’y a pas de preuves que cette méthode de contraception puisse déloger l’embryon une fois implanté.

Effets secondaires du plan B à l’aide de pilules hormonales :

• Nausées : surviennent dans 50% des cas d’utilisation de pilules combinées mais, en général, cela ne dure pas plus de 24 heures. Ces nausées surviennent dans 20% des cas de prise de pilules aux progestrogènes seuls.

• Vomissements : surviennent chez environ 20% des femmes qui ont pris des pilules combinées et 5% de celles qui ont pris des pilules aux progestrogènes seuls. En cas d’utilisation de pilules combinées, un traitement antiémétique peut être envisagé. En cas d’utilisation de pilules simples, ce n’est pas nécessaire. Cependant, si les vomissements se produisent dans l’heure qui suit la prise, il faut normalement reprendre une dose. Cependant, il n’est pas certain que cela améliore l’efficacité car le vomissement peut être une indication que l’hormone a bien été absorbée. Dans ces cas de vomissements des pilules complémentaires peuvent administrées par voie vaginale. Bien qu’il n’y ait pas de preuves cliniques que cette pratique soit efficace, on sait néanmoins que les hormones stéroïdiennes sont facilement absorbées à partir du vagin.

• Saignements utérins irréguliers : certaines femmes ont des petites pertes après la prise de ces contraceptions d’urgence. La majorité des femmes auront leurs règles à temps ou un peu plus tôt. S’il y a un retard de plus d’une semaine, la possibilité d’une grossesse ne peut plus être exclue.

• Autres effets : seins sensibles, migraine, fatigue, douleurs abdominales et vertiges.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment