Pages Navigation Menu

Pustules vaginales : Symptômes

QUESTION

En tant qu’étudiant d’une école de médecine, je suis en train de préparer une brochure intitulée « Santé féminine : symptômes de situations dangereuses ». Une cloque (pustules vaginales) due au HPV sur le vagin pourrait être un signe dangereux de maladie. Quels sont les principaux symptômes associés aux cloques sur le vagin ? Pustules vaginales : Symptômes ? Quelles sortes de cloques sur le vagin sont-elles dangereuses et/ou à risque ?

RÉPONSE des experts

D’une façon générale, la cloque sur le vagin est un symptôme en soi mais les femmes qui présentent des pustules vaginales pourraient aussi avoir d’autres symptômes :

Pustules vaginales

  • Petites excroissances cutanées sur le vagin ;
  • Ulcères cutanés sur le vagin ou les lèvres ;
  • Ulcère vaginal ;
  • Douleur génitale/vaginale ;
  • Sensibilité de la région génitale ;
  • Glandes gonflées dans l’aine ;
  • Pertes vaginales inhabituelles.

Le papillomavirus humain est une des maladies sexuellement transmissibles les plus courantes.

Il y a beaucoup de types différents de HPV (plus de 100 différentes sortes de virus) et plus de 30 sont sexuellement transmissibles et peuvent infecter les partes génitales. La plupart des personnes infectées ne s’en rendent pas compte. On estime que 80% de la population est infectée par une souche de HPV à l’un ou l’autre moment de la vie.

Selon la souche de HPV qui vous a infectée, vous pouvez ou non avoir des symptômes du HPV.

Le principal symptôme du HPV, ce sont les verrues génitales. Celles-ci apparaissent quelques semaines ou quelques mois après l’exposition au virus.

Selon le type de souche de HPV par lequel vous êtes infectée, vous pourrez avoir ou non des symptômes. Celles qui sont infectées par ce qu’on connaît comme un HPV “à faible risque” n’auront probablement qu’un seul symptôme : des verrues génitales ou pustules vaginales. Celles-ci peuvent apparaître n’importe quand dans une période quelques semaines ou quelques mois après l’exposition au virus. Les verrues génitales ressemblent à des petits boutons ou groupes de boutons dans la zone génitale. Ils peuvent être petits ou grands, proéminents ou plats ou en forme de chou-fleur. Les verrues génitales ont l’aspect de petites fleurs de chou-fleur généralement couleur chair, molles et humides. Elles peuvent se développer sur la vulve, le col de l’utérus et autour du vagin ou à dans celui-ci.

Le HPV chez les hommes qui ont attrapé la souche qui cause les verrues génitales peuvent les attraper sur le scrotum ou le pénis. Les deux sexes peuvent aussi les avoir autour de l’anus et occasionnellement sur les cuisses, les fesses ou la gorge. Cependant, il est possible d’être infecté par le HPV sans avoir aucun symptôme génital.

Non traitées, les verrues génitales peuvent disparaître d’elles-mêmes, persister sans changement ou croître en nombre et en taille. Elles ne se transformeront pas en cancer.

Pustules vaginales

Ce qu’il importe de savoir

Un frottis au résultat anormal est souvent le premier signe d’une infection par le HPV. C’est pourquoi il est important de commencer les frottis dès 21 ans. Vous devriez même commencer plus tôt si vous êtes plus spécialement à risque notamment en cas de problèmes à votre système immunitaire ou si vous avez commencé vos activités sexuelles très tôt (13 à 15 ans).


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment