Pages Navigation Menu

Saignement entre les règles

Des saignement entre les règles ne doivent pas être ignorés. Les femmes en bonne santé avec un cycle menstruel normal et régulier ne devraient avoir des saignements qu’une seule fois par mois : à la fin du cycle menstruel (tous les 22 à 35 jours). Tout saignement en dehors des règles doit être considéré comme anormal. Plusieurs facteurs peuvent déclencher des saignements entre les règles, y compris :

  • Fluctuation hormonale,
  • Contraception hormonale,
  • Grossesse,
  • Infections vaginales,
  • Tumeurs bénignes ou polypes,
  • Cancer.

Saignement entre les règles : causes

Fluctuation hormonale

Le système reproducteur féminin est bien contrôlé : les fluctuations hormonales au cours du cycle menstruel sont bien connues et des perturbations provoquées par le stress, les maladies ou d’autres facteurs, pourraient conduire à des saignements irréguliers entre les règles.

Les principales hormones féminines (œstrogènes et progestérone) régulent en permanence l’ensemble du cycle menstruel. Les dysfonctionnements hormonaux dans les ovaires, la thyroïde ou les glandes surrénales peuvent causer des saignements ou des pertes sanglantes.

L’une des causes les plus fréquentes de dysfonctionnements hormonaux chez les femmes pourrait être le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) qui peut causer des règles irrégulières (principalement une oligoménorrhée) et des saignements irréguliers.

L’endométriose est également une cause bien connue de pertes brune entre les règles.

Contraception hormonale

La contraception hormonale comprend les pilules (contraceptifs combinés), les minipilules (progestérone seule), les patches hormonaux timbres transdermiques, les implants contraceptifs (Implanon, Norplant), les injections contraceptives (DepoProvera et Noristerat) et certains stérilets avec composant hormonal (Mirena).

La contraception hormonale est le type le plus populaire de contraception, mais malheureusement, il a plusieurs effets secondaires, y compris des saignements entre les règles et des pertes sanglantes irrégulières.

Saignement entre les règles

Les mécanismes d’action de la contraception hormonale comprennent toujours des changements dans les cycles hormonaux : l’effet contraceptif est basé principalement sur l’inhibition de l’ovulation, l’épaississement de la glaire cervicale ce qui rend difficile pour les spermatozoïdes de passer dans la cavité utérine et de progresser vers les trompes de Fallope, ainsi que des changements dans l’endomètre (paroi interne de l’utérus) qui diminuent les chances d’implantation de l’ovule fécondé.

Les saignements irréguliers et les pertes sanglantes sont fréquents au cours des trois premiers mois de démarrage de la contraception hormonale. Cet effet secondaire est également très typique en cas de pilules oubliées et / ou d’injections dépassées et / ou de patches périmés.

Une attention particulière devrait être accordée aux irrégularités après la contraception d’urgence qui durent généralement quelques semaines.

Grossesse

Un saignement intempestif pendant la grossesse est toujours un sujet de préoccupation (en particulier pendant le premier trimestre). Les cas les plus dangereux sont la fausse couche et une grossesse extra-utérine : les deux peuvent causer des saignements. Parfois, les femmes souffrent de saignements après un avortement artificiel. Dans tous les cas, des soins médicaux d’urgence sont nécessaires.

Infections vaginales

Des saignements vaginaux irréguliers entre les règles pourraient être un symptôme de différents types d’infections, y compris la maladie inflammatoire pelvienne (MIP) et les maladies sexuellement transmissibles (MST).

Les infections du système reproducteur des femmes déclenchent généralement l’inflammation, l’irritation, des dommages aux vaisseaux et des saignements ou des pertes sanglantes.

Tumeurs bénignes ou polypes

Les fibromes utérins (excroissances non cancéreuses du tissu de l’utérus) provoquent souvent des saignements utérins. Des symptômes similaires peuvent être constatés en cas de polypes de l’endomètre et du col utérin (tumeurs non cancéreuses dans l’utérus ou la muqueuse du col de l’utérus), en cas d’ectropion et / ou d’érosion du col.

Cancer

Le cancer est la cause la plus dangereuse des saignements entre les règles. Toutes les femmes de plus de 40 ans avec des saignements entre les règles devraient consulter pour éliminer l’hypothèse d’un cancer dans le système reproducteur : cancer de l’utérus, du col utérin, de l’ovaire et du vagin.


Liens assortis des Femmes Info / Google