Pages Navigation Menu

Seins fibrocystiques

Les seins fibrocystiques se caractérisent par une granulosité et généralement de la gêne dans l’un ou les deux seins. Cet état est très courant et bénin ce qui veut dire que les seins fibrocystiques ne sont pas cancéreux (malins). On parle aussi couramment de “maladie fibrocystique du sein” qui se révèle lors d’un examen mammaire. Le terme “maladie” inquiète les femmes qui pensent alors que leurs seins ne sont pas normaux.

Avoir des seins fibrocystiques signifie avoir des modifications fibrocystiques dans les seins. C’est la cause la plus courante des “seins grumeleux” et elle affecte plus de 60% des femmes. Cet état affecte principalement les femmes entre 30 et 50 ans et tend à diminuer après la ménopause.

Le diagnostic des seins fibrocystiques se complique du fait que la sévérité de cet état varie énormément. Chez certaines femmes, les symptômes de seins fibrocystiques peuvent être très légers avec très peu de sensibilité ou de douleur aux seins. Les symptômes peuvent aussi être limités dans le temps, généralement pendant la période qui précède les règles.

Il se peut même que l’examen des seins par la femme elle-même ou par le médecin ne révèle aucune grosseur. Chez d’autres femmes avec seins fibrocystiques, la sensibilité et la douleur sont permanentes et beaucoup de régions grumeleuses ou nodulaires peuvent être senties à la palpation à travers les deux seins.

Seins fibrocystiques : Causes

Seins fibrocystiques

Les seins sont principalement constitués de tissu qui est affecté par les hormones produites par les ovaires. En général, les seins réagissent facilement aux variations des hormones féminines. Les changements hormonaux au cours du cycle menstruel peuvent faire que la femme ressent ses seins comme gonflés, granuleux et douloureux. Le facteur qui contribue le plus significativement à l’état fibrocystique des seins, c’est la variation hormonale normale pendant le cycle menstruel. Les plus importantes parmi ces hormones ce sont l’œstrogène et la progestérone. Ces deux hormones affectent directement le tissu mammaire en provoquant la croissance et la multiplication des cellules. Beaucoup d’autres hormones que l’œstrogène et la progestérone joue un rôle important dans le développement de seins fibrocystiques. La prolactine, le facteur de croissance, l’insuline et l’hormone thyroïdienne sont les quelques autres hormones qui sont produites ailleurs que dans le tissu mammaire et qui agissent sur les seins de façon importante. En outre, les seins eux-mêmes fabriquent des produits hormonaux à partir de leurs cellules glandulaires et adipeuses. Les signaux libérés par ces produits hormonaux atteignent les cellules mammaires avoisinantes. Ce sont ces facteurs de types hormonaux qui peuvent en fait être les contributeurs principaux aux symptômes des seins fibrocystiques. Ces substances peuvent aussi augmenter les effets de l’œstrogène et de la progestérone et vice-versa.

Dans les seins, ces mêmes hormones stimulent la croissance du tissu glandulaire et augmente l’activité des vaisseaux sanguins et le métabolisme cellulaire. Toute cette activité peut contribuer à la sensation de gonflement des seins et à la rétention d’eau que les femmes vivent couramment avant leurs règles.

Après la ménopause, ces changements hormonaux diminuent considérablement et les modifications fibrocystiques des seins ne se produisent généralement plus.

Les changements dans les seins pendant les règles se constatent chez plus de 60% des femmes et sont le plus courants chez les femmes entre 30 et 50 ans. Les femmes sous thérapie de remplacement hormonal peuvent avoir des symptômes plus nombreux ou plus sévères. Les femmes qui prennent des pilules contraceptives peuvent aussi parfois ressentir une sensibilité des seins : c’est un des effets secondaires ordinaires de la pilule.

Il n’y a pas de cause bien définie aux seins granuleux et douloureux. Il n’y a pas de preuve que manger du chocolat, boire du café ou avoir une alimentation grasse puissent causer ces symptômes.

Seins fibrocystiques : Groupe à risque

L’âge est un facteur : les seins fibrocystiques touchent surtout les femmes de 30 à 50 ans. La raison en est que cet état résulte probablement d’un processus cumulatif de cycles hormonaux répétés chaque mois et l’accumulation de liquide, de cellules et de déchets cellulaires dans les seins. Le processus commence à la puberté et continue jusqu’à la ménopause. Après la ménopause, les seins fibrocystiques deviennent moins problématiques.

Est-ce que l’état fibrocystique peut n’affecter qu’un seul sein ?

D’ordinaire pas. En règle générale, l’état fibrocystique a tendance à être symétrique (bilatéral) et affecte les deux seins. Une femme peut cependant l’avoir plus fort dans un sein que dans l’autre. Mais le sein le moins affecté “rattrape” l’autre avec les années et à la fin les deux seins également fibrocystiques.

Seins fibrocystiques : Symptômes

Les symptômes des seins fibrocystiques sont notamment :

  • Sensibilité des seins,
  • Une ou plusieurs grosseurs dans vos seins,
  • Douleur dans les seins,
  • Suintement des mamelons.

Les symptômes des seins fibrocystiques sont d’ordinaire pires juste avant vos règles et s’atténuent après leur apparition. Vous pouvez ressentir douleur ou gêne généralement dans les deux seins. Vos seins peuvent vous paraître lourds et gonflés.
Certains kystes mammaires sont très petits mais d’autres peuvent gros comme un œuf de poule. En appuyant, les kystes les plus gros peuvent légèrement changer de forme et peuvent être déplacés un petit peu sous la peau.
La plupart des fibroadénomes sont fermes, lisses et caoutchouteux avec un contour bien défini et ils ont tendance à se déplacer sous votre peau.

Vérifiez les seins fibrocystiques : diagnostic et traitement à la page suivante.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment