Pages Navigation Menu

SOPK et régime alimentaire

SOPK, régime alimentaire et style de vie

Par Louise O’Connor, Naturopath & Wellness Coach

Le syndrome ovarien polykystique (SOPK) est directement lié au syndrome de résistance à l’insuline

Les experts en matière de santé s’accordent maintenant sur le lien entre le syndrome ovarien polykystique (SOPK) et le syndrome de résistance à l’insuline lequel consiste en une mauvaise régulation du sucre dans le sang et un gain de poids. Le syndrome de résistance à l’insuline est commun à toutes les femmes atteintes de SOPK même quand elles ne sont pas en surpoids.

SOPK et régime alimentaire : Recommandations

Mon régime alimentaire conseillé en cas de SOPK vous permettra de bannir les aliments sucrés. Les aliments contenant trop de sucre provoquent des pics soudains de votre taux de sucre dans le sang ce qui impose un stress inutile à votre organisme. Avec le temps, cela conduit au syndrome de résistance à l’insuline.

Vous ne devez pas suivre un régime strict faible en glucides et fort en protéines. Vous n’avez qu’à changer vos habitudes en choisissant plutôt des aliments délicieux hautement nutritifs et aussi naturels que possible.

  Évitez les produits industriels faciles qui sont devenus si largement disponibles.

  Évitez les glucides raffinés tels que limonades, biscuits, chocolats, bonbons et céréales sucrées pour petit déjeuner.

  Évitez les aliments qui contiennent des substances sucrées riches en fructose comme le sirop de maïs, le sorbitol, le fructose, le mannitol, le maltitol, l’isomalt et le glycérol.

  Évitez les aliments « diététiques » contenant des édulcorants artificiels nuisibles. Il y a des preuves indiscutables que ces édulcorants artificiels n’aident pas à réguler le taux de sucre dans le sang. En fait, ces édulcorants synthétiques chimiques ne font que stimuler votre envie d’aliments sucrés.

  Augmentez votre consommation de fruits et légumes. Idéalement, vous devriez manger 2 portions de fruits et 5 portions de légumes chaque jour.

Note : Procurez-vous des fruits et légumes « biologiques » autant que possible. Les produits biologiques certifiés sont cultivés et conditionnés sans utilisation de produits chimiques ou d’engrais synthétiques et sans modification génétique.

Les fruits et légumes biologiques sont meilleurs pour vous que les fruits et légumes ordinaires car votre déséquilibre hormonal peut vous rendre beaucoup plus sensible aux produits chimiques dans votre alimentation.

Si vous ne pouvez pas vous procurer de fruits et légumes biologiques vous pouvez laver tous vos fruits et légumes à l’aide d’une solution d’une part de vinaigre de cidre de pomme et douze parts d’eau pour éliminer les pesticides et résidus chimiques. Rincez ensuite les fruits et légumes à l’eau propre pour supprimer l’odeur du vinaigre.

Régime alimentaire

  Choisissez des grains complets, notamment avoine, maïs, riz, froment, orge, seigle, millet et triticale.

Limitez votre consommation d’aliments basés sur des grains transformés comme les céréales en boîte pour petit-déjeuner, le pain blanc et les pâtes. Choisissez des alternatives à grains complets tels que porridge, riz à la vapeur, pâtes et pain à grains complets y compris au seigle et épeautre.

Note : Les fibres sont abondantes dans les fruits, légumes et grains complets. Les fibres aident au contrôle du sucre dans le sang et contribuent au bon fonctionnement des intestins.

  Les aliments riches en protéines comme le poisson frais, la viande rouge maigre, le poulet biologique, les œufs biologiques ou les protéines secondaires comme les grains complets et les légumineuses devraient être consommés deux fois par jour pour équilibrer votre taux de sucre sanguin.

Le poisson est une source de protéines idéale car il ne contient pas de graisses saturées ni de résidus d’hormones. Mangez du poisson frais de la région 2 à 3 fois par semaine si vous n’êtes pas végétarienne.

  Le type de graisse dans votre régime joue un rôle important dans la réception de l’insuline au niveau cellulaire. Les poissons d’eaux froides, les œufs biologiques, les avocats, l’huile d’olive extra vierge, l’huile de noix de macadamia (noix du Queensland), les noix et les graines sont riches en acides gras essentiels.

  Êtes-vous prête à rejeter les cochonneries de votre alimentation ? Cessez donc d’acheter des repas dans des fast-foods. Ces aliments sont pleins de sucres, de calories et d’ingrédients malsains.

  Limitez votre consommation de graisses saturées que l’on trouve dans la viande rouge, le poulet, la charcuterie et les produits laitiers. Évitez les graisses trans que l’on trouve dans la margarine, les plateaux TV, les chips, la friture etc.

  Veillez à manger régulièrement des snacks sains en milieu de matinée et en milieu d’après-midi pour équilibrer votre taux de sucre sanguin entre les repas. Les fruits, les noix, les graines et le yoghourt nature sont tous des snacks sains.

SOPK et style de vie : Recommandations

Associés à une amélioration de votre régime alimentaire, des changements dans votre style de vie auront aussi un effet de réduction des symptômes de votre SOPK.

  Arrêtez de fumer. Fumer stimule la production d’androgènes, ces hormones masculines qui accroissent votre prise de poids, votre pilosité faciale et votre acné.

  Évitez l’alcool. L’alcool met un stress supplémentaire sur le foie, un organe majeur qui vous aide à équilibrer vos taux d’hormones.

  Gérez le stress et l’anxiété. Le stress a un effet majeur sur l’équilibre hormonal. Faites des choses qui vous plaisent et qui vous passionnent, quelles qu’elles soient.

  Restez toujours bien hydratée en buvant 1,5 à 2 litres d’eau pure par jour. Cela désintoxiquera votre organisme et pourra réduire votre problème de rétention d’eau.

  Bougez. Faites de l’exercice physique léger ou modéré 3 à 5 fois par semaine. L’exercice régulier fait perdre du poids et améliore votre résistance au stress.

(D’après //www.natural-weightloss-programs.com/pcos-diet.html)


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment