Pages Navigation Menu

Calendrier menstruel

Chez la femme adulte, les règles reviennent tous les 24 à 35 jours et durent une semaine ou moins. Les adolescentes et les femmes qui approchent de la ménopause sont les plus susceptibles d’avoir de cycles irréguliers, Mais en règle générale, les règles ne devraient pas se reproduire à moins de 3 semaines d’intervalle et ne devraient pas durer plus de 8 jours.

Le début du cycle, appelé Jour 1, est le jour où les saignements commencent. Normalement, ils durent 3 à 5 jours. Généralement, vers Jour 7, certains des ovules dans les ovaires commencent à mûrir. Un ovule est libéré par un des ovaires vers le Jour 14. Les autres ovules cessent de se développer et meurent. L’intervalle entre la menstruation et l’ovulation peut varier de 13 à 20 jours d’une femme à l’autre et il peut aussi changer de mois en mois chez la même femme. Certaines circonstances courantes telles que fatigue excessive, maladie, stress et même un changement soudain de climat (voyage, par exemple) peuvent occasionnellement perturber un cycle par ailleurs régulier en le raccourcissant ou en le rallongeant.

Pendant l’ovulation, l’ovule descend par le tube de Fallope vers l’utérus. Si un seul spermatozoïde s’accouple à l’ovule pendant sa traversée du tube, la grossesse commence. Si la fertilisation ne se produit pas, l’ovule se décompose en un jour ou deux. Vers le Jour 25, le niveau d’hormones chute. Cela provoque la rupture de la couche interne de la paroi de l’utérus qui est évacuée en quelques jours dans les règles. Un nouveau cycle commence alors. Cette partie du cycle entre l’ovulation et la menstruation est à peu près de la même durée chez toutes les femmes. L’ovule est toujours libéré 14 à 16 jours avant le début des règles quelle que soit la longueur du cycle de la femme.
Tenir trace des symptômes de notre cycle menstruel est une bonne façon de rester à l’écoute de notre corps, de nos sentiments et de notre santé. C’est aussi une bonne façon de prédire nos règles à l’avance, même si notre cycle est irrégulier, et de savoir quels sont les époques fertiles si nous avons l’intention de concevoir.

Calendrier menstruel

Il est certainement très pratique de savoir quand vous allez avoir vos règles et combien de temps elles vont probablement durer. Cela permet d’éviter certaines situations potentiellement embarrassantes ou inconfortables et d’y être préparée en ayant par exemple des tampons hygiéniques et de l’ibuprofène sous la main. En outre, de savoir quand vous attendre à avoir vos règles peut être une information important quand vous vous demandez si vous n’êtes pas enceinte ou quand vous essayer de concevoir ou quand vous ou votre médecin soupçonnez un trouble menstruel. C’est pourquoi il est bon de prendre l’habitude de tenir un calendrier menstruel.

Votre docteur pourrait avoir besoin de connaître le passé de vos cycles menstruels s’il y a quelque préoccupation à propos des irrégularités de votre cycle ou si vous souhaitez tomber enceinte.

La plupart des femmes ont des symptômes de syndrome prémenstruel qui apparaissent et disparaissent à peu près au même moment chaque mois. Si vous avez de tels symptômes, votre médecin pourra vous demander de tenir un journal et d’y enregistrer les symptômes et leurs dates d’apparition.

Pourquoi avez-vous besoin d’un calendrier menstruel ?

Calendrier menstruel

Voici juste quelques unes des raisons pour lesquelles vous devriez avoir un calendrier menstruel bien à jour :

Vacances : Les vacances pourraient être d’autant plus agréables que vous puissiez les planifier en dehors de la période de vos règles.

Médecins : Quand vous allez voir votre médecin, il a besoin de savoir quand vous avez eu vos dernières règles. Notamment le (la) gynécologue doit connaître tous les détails pour évaluer votre état de santé reproductive.

Planning familial : Vos périodes de fertilité sont déterminées par votre ovulation et celle-ci peut être calculée à partir de votre calendrier menstruel. Mais vous devez avoir les données des six derniers mois au moins ; une année serait encore mieux.

Vie sociale : Si vous souffrez du syndrome prémenstruel, vous pouvez vous y préparer à temps et éviter des problèmes et des conflits éventuels. Vous pouvez aussi renoncer à une sortie et même prendre un jour de congé.

Vie sexuelle : Si vous envisagez une rencontre, il peut être bon de pouvoir choisir la date en fonction de vos jours fertiles ou non fertiles.

Vous trouverez ci-dessous un calendrier prêt à l’usage et téléchargeable gratuitement.

Calendrier menstruel

10 choses que vous devez savoir au sujet de vos règles
(par Tina Kells)

  • La plupart des filles ont leurs premières règles entre 11 et 15 ans mais il n’est pas anormal de les avoir à 10 ans aussi bien qu’à 18 ans.
  • Pendant les premières années, la plupart des filles ont des règles irrégulières. Il n’est pas inhabituel de voir l’apparition des règles sauter un ou deux mois ou bien de les avoir une fois très près l’une de l’autre.
  • Les règles suivent un cycle de 28 jours ; vous pouvez donc vous attendre à être réglée 13 fois par an.
  • Le syndrome prémenstruel n’est pas un mythe mais il a été exagéré. Il est de nature plus physique qu’émotionnelle. Cela peut être des sensations de gonflement, des crampes, de la rétention d’eau, de la température et des éruptions cutanées.
  • Il est possible, quoique très improbable de tomber enceint par un rapport sexuel non protégé pendant les règles.
  • Les crampes : chez certaines filles, elles sont si sévères qu’elles justifient une absence scolaire ou excluent certaines activités. L’ibuprofène, l’acétaminophène, le naproxène sodium peuvent soulager ces douleurs.
  • Les pilules contraceptives peuvent atténuer les crampes sévères et régulariser le cycle.
  • L’utilisation de tampons hygiéniques n’implique pas que vous n’êtes plus vierge.
  • Les tampons hygiéniques ne doivent pas rester en place plus de 8 heures. Les laisser plus longtemps peut entraîner une maladie appelée « syndrome de choc toxique ».
  • Les règles font partie du cycle normal des femelles. Ce n’est juste que l’expulsion d’un ovule non fertilisé, du tissu de la paroi utérine et de sang. Bien que vous ayez l’impression de perdre beaucoup de sang, en fait vous n’en perdez que 4 à 6 cuillères à soupe, le reste étant des peaux et de l’eau.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment