Pages Navigation Menu

Femmes qui fument et cancer

Chaque femme a entendu parler de la dangerosité du tabagisme mais les femmes continuent quand même à fumer. Il y a toute une série de maladies provoquées par le tabagisme mais les plus dangereuses sont les différents types de cancer. Savez-vous que fumer peut provoquer les cancers suivants ?

  • Cancer cervical (col de l’utérus)
  • Cancer du sein
  • Cancer vulvaire
  • Cancer de la peau
  • Cancer du poumon
  • Cancer de la vessie

Femmes qui fument et cancer du col de l’utérus

Plusieurs études ont identifié de la nicotine dans le mucus cervical des femmes qui fument. On a découvert que certaines substances chimiques trouvées dans le tissu cervical sont similaires à celles du tabac. Il a été suggéré que les substances du tabac pourraient affaiblir la résistance des cellules cervicales aux infections et pourraient ainsi créer un terrain favorable à la multiplication de cellules cervicales anormales.

Vous devriez savoir que la nicotine dans le tissu cervical rend votre col de l’utérus plus susceptible au cancer.
Les scientifiques dans différents pays confirment que fumer peut causer le cancer cervical de 4 à 5 fois plus souvent que chez les femmes qui ne fument pas.

Au cours de ces dernières décennies, on a prouvé que le cancer cervical est causé par différents types de papillomavirus (HPV). Chez les femmes en bonne santé qui contractent le HPV, 90% d’entre elles se débarrassent du virus grâce à leur système immunitaire dans les 2 ans.

Les scientifiques actuels considèrent que les femmes qui fument ont plus de risque de faire un cancer du col de l’utérus lorsqu’elles sont infectées par le HPV que celles qui ne fument pas. Malheureusement, le tissu cervical des femmes qui fument est très réceptif au HPV et leur risque de faire un cancer est beaucoup plus grand. On a en fait trouvé que la nicotine favorise la croissance de cellules cancéreuses dans le tissu cervical. En même temps, la nicotine qui se trouve dans le mucus cervical favorise le développement et la propagation du cancer.

Les professionnels de santé ont constaté que les femmes qui fument atteintes d’un cancer cervical ont plus de chances de rémission si elles cessent de fumer.

On sait qu’un frottis annuel est recommandé à toutes les femmes mais pour celles qui fument c’est un test absolument indispensable pour prévenir le cancer du col de l’utérus.

Femmes qui fument et cancer du sein

On sait que la fumée de cigarette contient plusieurs substances connues pour être cancérigènes. L’American Cancer Society a publié les résultats d’une étude en 1994 qui montrent que les patientes atteintes d’un cancer du sein qui fument augmentent leur risque de mort d’au moins 25% et ce risque augmente avec le nombre de cigarettes fumées par jour. La mortalité par cancer du sein monte jusqu’à 75% pour les femmes qui fument deux paquets ou plus par jour.

ARRÊTER DE FUMER

Les études scientifiques montrent que :

  • Commencer à fumer tôt (dans l’adolescence) peut accroître le risque chez les femmes de faire un cancer du sein. Le risque est particulièrement élevé chez celles qui ont commencé avant 17 ans.
  • Fumer avant la ménopause (particulièrement avant d’avoir des enfants) peut aussi augmenter le risque de cancer du sein.
  • Le risque de cancer du sein est plus élevé chez les grandes fumeuse (25 cigarettes ou plus par jour) et chez celles qui fument actuellement ou ont fumé dans le passé 20 années-paquet ou plus (nombre de paquets fumés par jour multiplié par le nombre d’années).
  • Le risque de cancer du sein est plus élevé pour les femmes qui ont fumé au moins pendant 20 ans.

La bonne nouvelle c’est que si vous cesser de fumer, votre risque de mourir d’un cancer du sein futur retombe au même niveau que chez celles qui ne fument pas.

Femmes qui fument et cancer vulvaire

Malheureusement, le cancer de la vulve survient aussi plus souvent chez les femmes qui fument. Les scientifiques pensent que la cause principale est une réaction toxique aux substances chimiques du tabac.

Il y a plusieurs facteurs de risque pour le cancer vulvaire mais les femmes qui ne fument pas n’attrapent ce type de cancer que très rarement. Fumer expose l’organisme de la femme à beaucoup de substances cancérigènes. Les femmes qui fument sont plus sensibles aux facteurs de risque et ont plus de probabilité d’attraper cette dangereuse maladie. Fumer augmente le risque de cancer vulvaire.

En outre, les femmes infectées par un HPV ont plus de risque de cancer vulvaire si elles fument.

Femmes qui fument et cancer de la peau

Une étude récente a montré le lien entre le tabagisme et le cancer de la peau. Les femmes qui ont fumé pendant au moins 20 ans, ont deux fois plus de risque de faire un cancer de la peau très spécifique moins agressif que le mélanome : le “carcinome à cellules squameuses de la peau”. Il se produit dans l’épiderme, la couche supérieure de la peau, et peut se propager à d’autres organes.
Les chercheurs ont trouvé que plus les femmes fument, plus elles ont de risque d’attraper un cancer de la peau. Malgré le risque élevé chez la femme, les hommes qui fument ont un risque encore plus grand d’attraper un cancer de la peau.

Femmes qui fument et cancer du poumon

Les femmes qui courent un risque de loin plus important d’attraper un cancer du poumon que les hommes qui fument : à nombre égal de cigarettes, le danger est deux fois plus grand que chez les hommes. Les scientifiques pensent que les hormones féminines (œstrogènes) rendent les femmes plus vulnérables. Ces hormones accroissent aussi chez les femmes les risques d’autres cancers (surtout le cancer du sein) mais elles peuvent aussi agir en combinaison avec des facteurs de risques environnementaux et autres facteurs de risque.

D’après les études, il est apparu qu’un gène qui favorise la croissance du cancer du poumon est plus actif chez les femmes que chez les hommes, ce qui expose les femmes au cancer du poumon plus tôt et après avoir fumé moins de cigarettes que les hommes.

Femmes qui fument et cancer de la vessie

Fumer est un facteur de risque pour le cancer de la vessie : le tabagisme est impliqué dans la moitié des cancers de la vessie chez les femmes.

D’après le rapport publié par le National Cancer Institute dans le Journal of the American Medical Association le 16 août 2011, les fumeurs actuels ont un risque de cancer de la vessie plus élevé que ce que l’on avait observé antérieurement et maintenant, le risque chez les femmes est devenu comparable à celui des hommes. Alors que les études précédentes n’avaient trouvé que 20% à 30% de cancers de la vessie chez les femmes causés par le tabagisme, les nouvelles données indiquent que fumer est responsable d’à peu près la moitié des cas de cancers de la vessie chez les femmes.

Les scientifiques pensent que l’augmentation de la proportion de cancers de la vessie attribuable au tabagisme chez les femmes peut résulter d’une prévalence accrue du tabagisme chez les femmes.

Les chercheurs ont trouvé que malgré les réductions des concentrations de goudron et de nicotine dans la fumée de cigarette, il y a eu apparemment une augmentation de certains cancérigènes associés au cancer de la vessie.

Dans cette étude, les anciens fumeurs ont deux fois plus de risque de faire un cancer de la vessie que les non fumeurs et les fumeurs actuels ont quatre fois plus de risque que ceux qui n’ont jamais fumé. Comme avec beaucoup de cancers liés au tabagisme, cesser de fumer a été associé à une réduction du risque de cancer de la vessie. Les participants à l’étude qui n’avaient plus fumé depuis au moins dix ans ont eu une moindre incidence de cancers de la vessie que ceux qui n’avaient arrêté que depuis moins de temps ou que ceux qui fumaient encore.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment