Pages Navigation Menu

Ménopause : Gain de poids

La ménopause est une période très spéciale de la vie d’une femme : lorsque la femme approche de la ménopause, elle endure beaucoup de symptômes déplaisants parmi lesquels le gain de poids ménopausal. Dans la plupart des cas, la femme en ménopause continue à s’alimenter de la même façon mais moins de calories dépensées pour une même consommation alimentaire cela signifie prise de poids. Environ 85% à 90% des femmes ménopausées ont différentes sortes de prises de poids. Dans la plupart des cas, ces kilos supplémentaires ont un effet ravageur sur l’estime de soi et l’image de soi de la femme. En outre, le gain de poids peut déboucher sur un tas de problèmes de santé qui peuvent à la longue menacer sa vie.

En général, un gain de poids s’installe lorsqu’une femme augmente sa mass corporelle à cause soit d’un dépôt de graisse, soit d’un développement musculaire, soit d’un excès de liquide. Mais, le gain de poids associé à la ménopause implique, typiquement, une augmentation de la graisse à mi-corps.

A la ménopause, les femmes prennent environ 6 à 7 kilos : la masse principale s’accumule d’habitude autour de l’abdomen et les femmes constatent que leur corps perd lentement sa forme de sablier et commence à prendre une forme plus ronde.

Cette transformation du corps est un aspect typique du gain de poids à la ménopause.

MÉNOPAUSE : Risques du gain de poids

La graisse abdominale que vous accumulez fait plus que vous embarrasser : elle peut aussi affecter votre santé. La graisse abdominale provoquant, à la ménopause, un gain de poids peut entraîner beaucoup de problèmes de santé. La graisse produit activement des hormones qui peuvent affecter votre santé. L’excès de certaines hormones qu’elles produisent peut promouvoir une résistance de l’organisme, une des premières causes du diabète ou d’autres problèmes qui surviennent quand il y a un déséquilibre ou un changement de vos taux d’hormones.

Le gain de poids à la ménopause n’est pas seulement un problème esthétique mais ce gain de poids peut entraîner de sérieux problèmes de santé tels que :

Ménopause : Gain de poids

  • Maladie cardiaque, attaque;
  • Hypertension;
  • Ostéoarthrite;
  • Cancer du sein;
  • Trop de cholestérol;
  • Maladie rénale;
  • Apnée du sommeil;
  • Résistance à l’insuline (risque de diabète);
  • Aggravation des symptômes de la ménopause.
Gain de poids et cancer du sein

Les femmes qui prennent plus de 10 kilos à la ménopause augmentent leur risque de cancer du sein de 20% mais celles qui perdent 10 kilos à la ménopause réduisent leur risque de cancer du sein de 23 %.

MÉNOPAUSE : Causes du gain de poids

Il est bien connu qu’à mesure que les années passent le métabolisme ralentit : ce qui met en place les conditions favorables au gain de poids. Mais plusieurs facteurs sont en outre impliqués dans le gain de poids à la ménopause.

Les hormones
Les fluctuations hormonales lors de la ménopause peuvent être une des causes du gain de poids. Les scientifiques ont découvert que les œstrogènes peuvent influencer la distribution de la graisse dans l’organisme. Pendant la ménopause, les ovaires produisent moins d’œstrogènes et l’organisme des femmes essaie de trouver ces hormones ailleurs que dans les ovaires. Les cellules adipeuses peuvent produire des œstrogènes, de sorte que le corps s’efforce de convertir des calories en graisse pour augmenter son taux d’œstrogènes. Malheureusement, les cellules adipeuses ne brûlent pas les calories comme le font les cellules musculaires, ce qui provoque le gain de poids. Il est bien connu que les femmes jeunes (en âge de reproduction) tendent à stocker la graisse dans le bas du corps (la silhouette en “poire”), tandis que les femmes ménopausées stockent la graisse autour de l’abdomen (silhouette en “pomme”). Plusieurs études ont montré que le manque d’œstrogènes provoque la prise de poids.

La rétention d’eau est souvent associée à la ménopause parce que l’accumulation d’eau et le ballonnement sont causés par une diminution du taux de progestérone. Bien qu’en fait cela n’entraîne pas de gain de poids, les vêtements peuvent sembler plus étroits et la femme peut avoir la sensation d’avoir grossi.

Les androgènes aussi pourraient être responsables du gain de poids à la ménopause. Dans la plupart des cas, le taux d’androgènes augmente à la ménopause et cette augmentation des androgènes a pour effet de diriger la graisse vers le milieu du corps plutôt que vers les hanches comme d’habitude.

La résistance à l’insuline peut s’installer à la ménopause : cela se produit lorsque l’organisme de la femme transforme la moindre calorie absorbée en graisse. Avec le temps, les aliments transformés et raffinés rendent l’organisme de la femme résistant à l’insuline présente dans le sang.

L’âge
En général, à partir de 30-35 ans, les capacités physiques des femmes commencent à décliner et continuent à se détériorer jusqu’environ l’âge de 60-70 ans. Bette diminution de capacités physique affecte leur poids car les femmes deviennent moins aptes à se livrer à des activités physiques qui leur permettraient de conserver un poids stable en brûlant de calories. S’ajoutant à cette susceptibilité au gain de poids avec l’âge, le métabolisme commence à ralentir après 30 ans, ce qui contribue aussi au gain de poids.
Il est bien connu que la vitesse de ce déclin dépend fortement des activités physiques et du mode de vie des femmes.

Le mode de vie
Le gain de poids à la ménopause dépend très fort du mode de vie de la femme. Bien que les changements physiques soient un aspect inévitable du vieillissement qui mène au gain de poids, les femmes peuvent énormément influencer le changement de poids à la ménopause en observant un mode vie sain, c’est-à-dire en consommant moins et en dépensant plus de calories.
A la ménopause, certains facteurs liés au mode vie peuvent entraîner un gain de poids :

Ménopause : Gain de poids

  • Stress,
  • Dépression,
  • Réduction des activités physiques,
  • Habitudes alimentaires caloriques,
  • Médicaments contre les effets du vieillissement,
  • Consommation habituelle d’alcool,
  • Arrêter de fumer (pour raison de santé).

Les muscles et le métabolisme
Le corps change toujours à la ménopause. En vieillissant, nos muscles fondent et notre métabolisme ralentit. Ces changements peuvent contribuer à un gain de poids lors de la ménopause. D’autres modifications physiques associées à la ménopause pourraient être notamment des changements de la peau (sécheresse et perte d’élasticité), une sécheresse vaginale et la perte de cheveux. Ces changements peuvent affecter l’image et l’estime de soi de la femme ménopausée.

Les gènes
Des facteurs génétiques pourraient jouer un rôle important dans le gain de poids à la ménopause : des prédispositions génétiques déterminent la quantité de calories que vous brûlez, le poids que vous pouvez prendre et dans quelle parties de votre corps la graisse va s’accumuler. Alors que certaines femmes parviennent à avoir une distribution convenable de leur graisse récemment stockée, chez la plupart des femmes, elle s’installe carrément dans leur abdomen.

MÉNOPAUSE : Gain de poids : que faire ?

Votre gain de poids à la ménopause pourrait être bien contrôlé en suivant quelques conseils :

  • Changez vos habitudes alimentaires : préférez toujours le moins gras et le plus riche en fibres. Passez à davantage de fruits et légumes et/ou limitez la viande, le pain et le sucre raffiné. Prenez de plus petites portions de nourriture. Évitez les sauces grasses.
  • Faites de l’exercice physique régulier : au moins 30 à 40 minutes d’exercice modéré chaque jour (aérobic, gym, etc.). Cela va stimuler fortement votre métabolisme.
  • Prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur pour brûler quelques calories en plus. Garez votre voiture un peu plus loin de votre porte. Portez vos sacs de courses plutôt que d’utiliser un caddie.
  • Renforcez vos muscles : développez et entretenez votre masse musculaire par des exercices de force (haltères) ou de la marche (régulière !).
  • Changez votre garde-robe en fonction de vos changements physiques.
  • Évitez les régimes alimentaires de choc parce que votre corps réagira à cette pénurie d’énergie en utilisant le tissu musculaire comme carburant et si vous perdez du tissu musculaire, vous brûlerez moins de calories. En même temps, le taux de leptine tombe après un régime de choc ce qui augmente votre appétit et ralentit votre métabolisme. Il est bien connu que la leptine contrôle l’appétit et le métabolisme. Le résultat, c’est que vous allez probablement reprendre encore plus de poids lorsque vous vous remettrez à manger normalement.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment