Pages Navigation Menu

Taches vaginales noires

Un environnement vaginal sain est une part importante de la santé reproductive des femmes. Un nettoyage vaginal normal est nécessaire : c’est la raison pour laquelle les femmes ont des pertes vaginales qui consistent en une combinaison de liquide vaginal (sécrétions du col et du vagin), de cellules mortes, de certaines bactéries et de restes de la période menstruelle antérieure. Les pertes vaginales saines sont normalement claires ou blanches avec une odeur spécifique de chaque femme, mais sans couleur et ne sentant pas mauvais. Pendant le cycle menstruel, la qualité et la quantité des écoulements vaginaux peuvent être modifiées en fonction des fluctuations hormonales, mais chez les femmes en bonne santé, les écoulements vaginaux sont toujours nets, sans couleur étrange et sans odeur désagréable. Si la femme a des crampes vaginales noires à n’importe quel moment de son cycle menstruel, il convient de les évaluer et de les contrôler : cela pourrait être le signe de plusieurs problèmes de santé. En général, les taches vaginales noires sont un signe de saignement ancien : plus la couleur est foncée, plus le sang est vieux.

Tout changement dans les pertes vaginales (couleur, texture, odeur, volume) pourrait indiquer des problèmes spécifiques. Des écoulements vaginaux modifiés associés à d’autres symptômes tels que des démangeaisons vaginales, une odeur vaginale de poisson, une éruption vaginale ou une sensation de brûlure vaginale pourraient indiquer certaines infections vaginales.

Taches vaginales noires au cours du cycle menstruel

Taches vaginales noires

Certaines femmes peuvent avoir des taches noires ou des taches brunes avant ou après leurs règles normales (pendant quelques jours). Rien à craindre : il est fort probable que l’utérus élimine du vieux sang oxydé et de la muqueuse utérine. Mais si les taches noires continuent plus de quelques jours, cela pourrait être le signe de quelque chose d’autre.

Des taches noires irrégulières et inattendues pourraient résulter de plusieurs dysfonctionnements hormonaux, notamment le syndrome des ovaires polykystiques, l’insuffisance ovarienne précoce, le syndrome de Turner, le syndrome adrénogénital, etc.

Parfois, les filles peuvent avoir des taches noires causées par des «règles conservées» lorsque le sang menstruel est emprisonné dans l’utérus et ne peut pas sortir en raison d’une entrée totalement ou partiellement couverte du vagin par l’hymen (situation anormale).

Taches vaginales noires : saignement d’implantation

Pendant l’implantation, l’œuf fécondé se fixe (s’implante) sur la muqueuse utérine, ce qui peut provoquer un peu de saignements locaux. Plus tard, ces saignements sortent du vagin comme des taches roses, brunes ou noires (selon le temps mis pour sortir du vagin). Habituellement, l’implantation a lieu entre 6 et 12 jours après la fécondation et de petites taches noires au cours de cette période pourraient être le premier signe de grossesse.

Taches vaginales noires : objets dans le vagin

Si vous avez des taches noires combinées avec une odeur nauséabonde désagréable, vous avez probablement oublié un corps étranger dans le vagin (tampon oublié, morceaux de préservatif ou autres contraceptifs vaginaux ou autres objets). Les taches nauséabondes noires peuvent être associées à de la fièvre ou au syndrome de choc toxique (SST), une maladie assez rare mais très grave.

Taches vaginales noires : fausse couche ou grossesse extra-utérine

Les taches vaginales noires, brunes ou rosâtres sont toujours un sujet de préoccupation pendant le premier trimestre de la grossesse. Cela pourrait être considéré comme un symptôme de menace de fausse couche possible. Si vous avez manqué vos règles et que votre test de grossesse est positif et que les taches noires s’en sont suivies, il est préférable de consulter votre médecin pour prévenir une fausse couche.

Des taches noires irrégulières et inattendues pourraient également être un signe de grossesse tubaire (surtout si elles sont associées à des règles manquées, à des douleurs abdominales et à des vertiges).

Taches vaginales noires : maladie inflammatoire pelvienne

Des taches vaginales irrégulières noires ou brunes associées à une odeur nauséabonde, des douleurs pelviennes, une miction douloureuse, des relations sexuelles douloureuses et de la fièvre peuvent être des symptômes de la maladie inflammatoire pelvienne (MIP) le plus souvent causée par des infections transmissibles sexuellement telles que la gonorrhée et la chlamydia. Au cours de la MIP, l’inflammation se propage généralement aux trompes de Fallope, à l’utérus et aux ovaires, provoquant des taches noires.

Taches vaginales noires : anomalies cervicales

Parfois, les taches noires peuvent être provoquées par des anomalies cervicales telles que des polypes cervicaux, une cervicite, une vaginite et des infections cervicales. Dans la plupart des cas, cela est dû à un vaisseau cervical endommagé, à des saignements locaux limités et à du sang oxydé.

Le cancer du col utérin est le facteur le plus dangereux pouvant causer des taches noires sur le vagin. Le cancer du col utérin est un type de cancer à propagation lente. Les taches vaginales noires pourraient être le premier signe de cancer du col utérin. Une attention particulière devrait être accordée et une visite urgente chez votre médecin serait recommandée. Un diagnostic précoce peut augmenter considérablement le taux de survie.

Certaines femmes (généralement après 40 à 45 ans) peuvent présenter des taches noires ou brunes en raison d’une sténose cervicale : le rétrécissement du col de l’utérus, qui peut gêner ou ralentir considérablement l’écoulement du sang menstruel.

Taches vaginales noires : que faire ?

Des taches vaginales noires pendant quelques jours peuvent simplement être du vieux sang oxydé expulsé du corps. Chaque fois que vous avez des taches noires irrégulières, vous devez en discuter avec votre médecin, en particulier si elles sont associées à une odeur nauséabonde, des douleurs pelviennes, de la fièvre, des mictions fréquentes et des brûlures vaginales.

Une attention particulière doit être portée aux pertes noires pendant la ménopause, car cela pourrait être le signe de transformations cancéreuses.
Chaque fois que vous constatez de grands changements dans la couleur, la texture ou l’odeur de vos pertes vaginales, cela peut être un signe d’infections ou d’autres anomalies. La meilleure solution consiste à consulter votre médecin pour obtenir des précisions et un traitement à temps.


Liens assortis des Femmes Info / Google