Pages Navigation Menu

Pertes vaginales noires entre les règles

Les pertes vaginales noires entre les règles ne sont pas courantes et provoquent généralement du stress, des préoccupations, des inquiétudes et des confusions. Au cours du cycle menstruel normal, les femmes ne présentent des écoulements sanguins et des écoulements bruns que pendant les règles et, pendant tout le mois, les femmes en bonne santé ne devraient présenter aucun écoulement vaginal de couleur inhabituelle. Pourquoi certaines femmes ont-elles des pertes vaginales noires entre les règles ? Cette question a peut-être surgi dans l’esprit de plusieurs filles et femmes. La menstruation est déjà une sorte de période stressante : elle vient régulièrement tous les mois, mais lorsque vous souffrez en plus de pertes noires, elle peut certainement vous énerver.

Les pertes noires entre les règles peuvent être le symptôme de graves problèmes de santé chez certaines femmes mais, dans le même temps, il peut s’agir simplement d’une « tempête hormonale » temporaire ou d’un nettoyage utérin. Les écoulements vaginaux noirs entre les règles sont le plus souvent associés aux vieux tissus de l’endomètre.

Une fois que vous commencez la puberté, un écoulement blanc et / ou clair est normal. Le vagin est auto-nettoyant. Cette même décharge augmente au fur et à mesure que vous vous rapprochez de l’ovulation ou lors de l’excitation sexuelle. Vous pouvez avoir cette perte normale pendant des semaines, des mois voire des années avant d’avoir vos premières règles. Elle continuera également après avoir eu vos règles. Parfois, vous pouvez avoir quelques pertes noires avant vos premières règles. Vos premières règles peuvent aussi ressembler à cela.

Pertes vaginales noires entre les règles

Si vos règles sont en retard, vous pourriez avoir des pertes noires ou brunes plutôt que rouges. Cela pourrait également signifier que, pour quelque raison que ce soit, au cours de vos dernières règles, toute la muqueuse utérine n’a pas pu sortir à temps. Des pertes noires peuvent se produire juste après les règles et ne font que « nettoyer » votre vagin. D’habitude, le vieux sang a l’air marron ou noir. Cela peut se produire lorsque vous ovulez au milieu du cycle menstruel.

Les pertes vaginales noires entre les règles peuvent également être un symptôme de plusieurs maladies et affections telles que la maladie inflammatoire pelvienne, la ménopause, les maladies sexuellement transmissibles (blennorragie, chlamydia ou verrues génitales) ou le cancer du col utérin.

Les pertes vaginales noires entre les règles peuvent être le résultat d’une élimination dysfonctionnelle de l’endomètre (dysfonctions hormonales).

Si la cause des pertes vaginales noires entre les règles est simplement constituée de vieilles cellules utérines, le traitement peut consister en de simples suggestions de style de vie, telles qu’une meilleure nutrition, des exercices réguliers et une consommation accrue d’eau. Si vous découvrez que les pertes noires résultent d’une autre affection, consultez votre médecin.

Des pertes vaginales noires entre les règles peuvent être symptôme de différentes maladies

La maladie inflammatoire pelvienne (PID) est une inflammation des organes reproducteurs déclenchée par une infection. Les symptômes communs incluent perte d’appétit, infertilité, douleurs abdominales et pertes vaginales noires entre les règles.

Les verrues génitales sont des infections sexuellement transmissibles (IST) causées par certaines souches du virus du papillome humain (VPH). Les symptômes communs incluent une grosseur vaginale, une masse ressemblant à un chou-fleur, des démangeaisons vaginales, une éruption génitale et des pertes vaginales noires entre les règles.

La gonorrhée est également une infection sexuellement transmissible causée par Neisseria gonorrhoeae. Les symptômes communs incluent des douleurs pelviennes, des lésions de la bouche, une sensation de chaleur au toucher, des écoulements vaginaux jaunes continus et des écoulements bruns entre les règles.

La chlamydia est une maladie sexuellement transmissible (MST) courante causée par la bactérie appelée « Chlamydia trachomatis », qui peut endommager les organes de reproduction de la femme. Les symptômes communs incluent perte d’appétit, perte de poids, écoulement inhabituel de l’anus, infertilité et écoulement vaginal noir irrégulier entre les règles.

La vaginite est une inflammation vaginale locale provoquée par différents types d’infection ou des facteurs non infectieux. Il s’agit d’une condition inconfortable assez courante, en particulier chez les femmes atteintes de diabète. Les bactéries, levures, virus ou certains produits chimiques (savon, aérosol, vêtements synthétiques) peuvent irriter la peau et les tissus délicats du vagin. Les symptômes communs incluent la douleur dans l’urètre, les pertes vaginales jaunes continuelles, la sécheresse vaginale et parfois l’apparition de pertes vaginales noires entre les règles.

La ménopause est une période naturelle très spécifique de la vie de la femme qui signifie la cessation des menstruations (fin de la fonction de reproduction et des années de procréation). Les symptômes communs incluent la douleur dans l’urètre, la sécheresse vaginale et les épisodes de pertes vaginales noires entre les règles.

L’endométriose est un problème de santé très spécifique : il s’agit de la croissance de cellules de l’endomètre (similaires à la muqueuse interne de l’utérus) à un emplacement inhabituel en dehors de l’utérus. Les symptômes communs incluent des taches irrégulières brunes ou noires et / ou des pertes vaginales avant et après les règles.

Le cancer du col utérin commence dans les cellules à la surface du col de l’utérus. Au fil du temps, le cancer du col utérin peut envahir plus profondément le col et les tissus voisins. Les symptômes communs incluent la douleur pendant les rapports sexuels, l’inconfort vaginal, les pertes vaginales brunes ou noires entre les règles.

Les taches chaotiques et / ou pertes vaginales noires entre les règles peuvent également se produire en cas d’oubli de pilule contraceptive, d’infection utérine ou d’inflammation provoquée par un stérilet, un stress, un kyste vaginal, des polypes ou des fibromes.


Liens assortis des Femmes Info / Google