Pages Navigation Menu

Trichomoniase

La trichomoniase est une maladie sexuellement transmissible (MST) courante qui affecte les femmes jeunes, sexuellement actives. La trichomoniase est causée par un protozoaire unicellulaire parasite, le trichomonas vaginalis. On estime que 7,4 millions de cas surviennent chaque année aux USA. Environ 20% des femmes développent une trichomoniase du vagin durant leurs années reproductrices.

La trichomoniase peut affecter les hommes et les femmes mais ce sont plus souvent les femmes qui auront des symptômes une fois infectées. En fait seuls 10% à 50% des hommes infectés manifesteront des symptômes de la trichomoniase, ce qui en rend la transmission à leurs partenaires sexuelles très facile.

Transmission de la Trichomoniase

La trichomoniase est le plus couramment transmise par rapports sexuels non protégés.

Quasi 100% des infections se produisent par rapport pénis à vagin ou vulve à vulve avec un partenaire infecté. Les femmes peuvent être infectées par contact aussi bien ave les hommes qu’avec les femmes. Les hommes ont plus de chance d’être infectés par des femmes. Le vagin est le site le plus courant de l’infection chez les femmes alors que c’est l’urètre chez les hommes. Comme le protozoaire peut survivre hors du corps pendant 45 minutes, on peut contracter la trichomoniase par contact avec du linge infecté (essuies, draps, maillots de bain, …). Il est cependant rare de contracter l’infection de cette manière.

Ce qu’il importe de savoir

A peu près 1 femme sur 5 développent une trichomoniase vaginale. La plupart des hommes atteints de trichomoniase ne manifestent aucun symptôme, mais ils peuvent néanmoins infecter leurs partenaires sexuelles.

L’inflammation génitale causée par la trichomoniase peut accroître chez les femmes la susceptibilité à l’infection par le VIH si elles sont exposées au virus. Avoir la trichomoniase peut augmenter le qu’une femme infectée par le VIH transmette ce virus à sa, son ou ses partenaires.

Symptômes de la Trichomoniase

La TRICHOMONIASE transmise sexuellement

Les symptômes de la trichomoniase apparaissent chez la femme 5 à 28 jours après l’exposition. La plupart des symptômes incluent ce qui suit :

Pertes vaginales
Chez les femmes, l’infection commence généralement par des pertes vaginales jaunes verdâtres, mousseuses et d’une odeur de poisson. Une forte odeur vaginale est typique de la trichomoniase. Ces pertes peuvent s’accompagner d’irritation et de douleur de la région génitale. Chez certaines femmes, ces pertes ne sont pas importantes.

Irritation de la vulve – Inconfort lors des rapports sexuels
La vulve peut être irritée, avec démangeaisons et douleurs. Dans certains cas sévères, le pourtour de la vulve peut être enflammé et les lèvres enflées. L’infection peut aussi causer de l’inconfort ou de la douleur pendant les rapports sexuels ainsi que des démangeaisons et de l’irritation des organes génitaux de la femme.

Problèmes urinaires
La miction peut être douloureuse ou fréquente tout comme dans les cas d’infection de la vessie. Les symptômes urinaires et vaginaux peuvent se manifester seuls ou ensemble.

Le « col de l’utérus en forme de fraise »
Les femmes peuvent aussi souffrir d’un col de l’utérus en forme de fraise du fait de la forme et de la couleur des lésions du col et des parois vaginales.

Douleur dans le bas-ventre
Dans de rares cas, des douleurs du bas ventre peuvent survenir, soit chez environ 10% des femmes atteintes de trichomoniase.

MST combinées
Beaucoup de femmes atteintes de trichomoniase ont aussi la gonorrhée, la chlamydia ou autres MST.

Problèmes chez les hommes
Les hommes ont moins souvent des symptômes mais ils peuvent avoir des pertes purulentes par le pénis et la miction peut être douloureuse et fréquente.

Trichomoniase et grossesse

Les femmes enceintes atteintes de trichomoniase pourraient accoucher prématurément et d’un bébé de poids trop faible, c’est-à-dire de moins de 2750 g.

Complications de la Trichomoniase

Sans traitement, la trichomoniase peut sévir pendant des années. Chez les hommes, cela peut endommager la vessie et la prostate. Une infection prolongée chez la femme peut enflammer les tubes de Fallope et endommager le col de l’utérus. La trichomoniase est aussi associée à un risque accru d’attraper le VIH, le virus qui cause le SIDA. On estime que si vous avez le trichomoniase, vous avez 3 à 5 fois plus de risque d’attraper le VIH.

Les bébés nés de femmes atteintes de trichomoniase sont souvent nés avant terme et d’un poids inférieur à la normale. La trichomoniase peut attaquer la paroi de l’utérus, ce qui provoque l’arrivée prématurée du bébé.

Diagnostic de la Trichomoniase

Dans la plupart des cas, le médecin suspectera une trichomoniase à partir d’une infection vaginale. Chez les femmes, le diagnostic peut être vite fait en examinant au microscope un prélèvement des pertes vaginales et en y identifiant le parasite. Si le résultat n’est pas clair, l’échantillon prélevé peut être mis en culture pendant quelques jours. Occasionnellement le trichomonas peut être détecté dans l’urine par examen au microscope mais l’identification se fera plus sûrement à partir d’une culture d’un échantillon d’urine.

Des tests de dépistage d’autres MST sont généralement effectués en même temps parce que beaucoup de personnes infectées par la trichomoniase le sont aussi par la gonorrhée et la chlamydia.

Traitement de la Trichomoniase

Une seule dose d’antibiotique suffit à guérir la plupart des femmes mais les hommes doivent prendre l’antibiotique pendant 7 jours. La trichomoniase se traite aisément par antibiotiques oraux. La métronidazole est efficace à 90%-95% contre la trichomoniase. Les femmes enceintes peuvent aussi être traitées par la métronidazole de façon à empêcher le trichomonas de menacer leur grossesse.
Prise avec de l’alcool, la métronidazole peut provoquer des nausées et des rougeurs. Les peut aussi donner un goût métallique dans la bouche, des nausées et causer une diminution des globules blancs dans le sang. Les femmes qui prennent ce médicament peuvent être plus susceptibles de faire une mycose vaginale (candida). Il vaut mieux éviter de prendre de la métronidazole pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Les personnes infectées devraient s’abstenir de rapports sexuels jusqu’à ce que l’infection soit guérie au risque d’infecter leur(s) partenaire(s).

Facteurs de risques de la Trichomoniase

Certains groupes ont un risque élevé de contracter la trichomoniase. Quiconque a un trouble du système immunitaire ou si celui-ci est affaibli court un plus grand risque d’infection. Ce sont notamment les diabétiques, les obèses, celles qui viennent juste d’accoucher et celles qui prennent des antibiotiques oraux ou des contraceptifs oraux. Si vous avez déjà une MST, votre risque d’attraper la trichomoniase est aussi plus grand. La trichomoniase est associée aux infections par la gonorrhée, la chlamydia et le VIH.

Prévention de la Trichomoniase

  • La trichomoniase ne peut être évitée que par l’abstention de rapports sexuels ou par une relation mutuellement monogame avec un partenaire que l’on sait exempt de l’infection sur base d’un test.
  • Pour tout rapport sexuel, utilisez un condom. Les condoms réduiront significativement la probabilité d’une infection. Les condoms masculins en latex pourvu qu’ils soient utilisés constamment et correctement, peuvent réduire le risque de transmission de la trichomoniase.
  • Évitez d’avoir des partenaires sexuels multiples car cela aussi accroît vos risques d’infection. Informez-vous de la santé sexuelle de votre partenaire et faites vous dépister avant toute nouvelle relation sexuelle. Si vous avez quelque symptôme de trichomoniase, évitez tout contact sexuel jusqu’à ce que vous ayez été complètement soignée et guérie.
  • Evitez d’utiliser le linge d’autres personnes. Évitez de porter des sous-vêtements ou maillots de bains moulants en nylon car ils peuvent créer un environnement chaud et humide propice au développement de bactéries.
  • Tout symptôme génital comme sensation de brûlure en urinant, douleurs anormales ou éruptions dans la région génitale doivent être un signal pour arrêter tout rapport sexuel et aller consulter un médecin immédiatement.
  • Toute personne atteinte de trichomoniase (ou d’ailleurs de n’importe quelle MST) doit se faire soigner et avertir ses partenaires sexuels récents de façon à ce qu’ils eux-mêmes consultent et se fassent soigner si nécessaire. Cette attitude réduira le risque que les partenaires attrapent des complications et que la personne se fasse réinfecter. Les rapports sexuels doivent être interrompus jusqu’à ce que la personne atteinte ainsi que tous ses partenaires aient été soignés et n’aient plus de symptômes de trichomoniase.

Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment