Pages Navigation Menu

Endométriose et kystes “chocolat”

L’Endométriose est la présence de glandes ou de tissu endométrial en dehors de l’utérus. Les kystes “chocolat” sont un type de kystes ovariens liés à l’endométriose. On les appelle aussi “endométriomes”. Ce sont des kystes dans les ovaires formés de tissu endométrial (similaires à ceux qui recouvrent la paroi interne de l’utérus). En fait le kyste chocolat est un kyste de l’ovaire avec hémorragie interne et formation d’un hématome contenant du sang ancien de couleur brune. L’appellation “chocolat” provient l’apparence physique de ces excroissances due à la couleur brune du vieux sang. Des kystes chocolat se forment quand du tissu endométrial (la membrane muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’utérus) croît dans les ovaires. Les kystes chocolat sont généralement remplis de vieux sang vaseux, brun foncé ou brun rouge d’où leur surnom. Leur diamètre peut varier de 1,5 à 20 cm et ne sont pas nécessairement inquiétants. Cependant, s’ils se rompent, leur contenu peut se répandre dans les ovaires et dans la cavité pelvienne ce qui peut être très douloureux et pourrait aussi coller ensemble certains organes pelviens. Si cela se produit avec les tubes de Fallope et les ovaires, cela peut être cause d’infertilité.

Les kystes chocolat affectent les femmes en âge de se reproduire et peuvent causer des douleurs pelviennes chroniques associées aux règles (crampes, menstruelles, endométriose).

Les kystes chocolat (endométriose ovarienne) commencent probablement par une lésion superficielle. Ce processus devient invasif et la lésion endométriale s’installe comme tissus ovarien. Une fois que les déchets menstruels s’accumulent sur le site de l’endométriose dans les ovaires, des kystes chocolat se forment qui sont remplis d’un liquide couleur chocolat. En fait, c’est un kyste qui représente des déchets dus à des menstruations cycliques dans une enceinte close : l’ovaire. Les kystes chocolat peuvent parfois atteindre une taille impressionnante : certains ont été décrits comme aussi grand qu’un ballon de football ou comme un pamplemousse qui oblitère complètement l’ovaire mais il y a généralement une démarcation nette entre la paroi du kyste et le tissu ovarien adjacent.

KYSTES “CHOCOLAT”

Mensuellement, le tissu endométrial est produit quand un signal hormonal est libéré qui prépare l’utérus à recevoir un ovule fécondé. Quand il n’y a pas de grossesse, l’endomètre est évacué sous la forme des règles. C’est un autre signal hormonal qui déclenche cette évacuation par des contractions musculaires. Quand ce type de tissu s’est développé hors de l’utérus, cette évacuation n’est pas possible et ce tissu s’accumule et devient un kyste endométriotique.

En général, les kystes chocolat ne menacent pas la vie de la femme mais ils le pourraient si on n’intervient pas. Une rupture d’un kyste chocolat pourrait devenir une menace mortelle : ce n’est pas une chose qu’il faut négliger. Dans ce cas, une intervention médicale urgente est indispensable.

Quand une telle rupture se produit, le contenu du kyste chocolat se répand dans le corps notamment dans la cavité pelvienne. A part la douleur intense (cela ne peut pas passer inaperçu : il s’agit d’une douleur très forte, insupportable), cela peut conduire à des complications du fait que le kyste contient du sang et se situe dans la région pelvienne.

SYMPTÔMES des KYSTES CHOCOLAT

Les symptômes les plus typiques du kyste chocolat sont :

  • Des douleurs menstruelles qui commencent souvent quelques jours avant les règles et qui durent jusqu’à la fin des règles.
  • Douleur pendant les rapports sexuels (Dispareunie). Typiquement, la douleur est ressentie profondément à l’intérieur et dure quelques heures après le rapport.
  • Douleur dans le bas du ventre et la région pelvienne.
  • Infertilité puisque le passage de l’ovule de dans le tube de Fallope peut être bloqué.

SYMPTÔMES des KYSTES CHOCOLAT

DIAGNOSTIC des KYSTES CHOCOLAT

Les kystes chocolat peuvent être diagnostiqués par radiographie ou échographie transvaginale. Un test sanguin positif appelé CA125 peut aussi indiquer la présence d’un kyste chocolat quoiqu’un cancer de l’ovaire donne aussi un résultat positif donc ce pourrait être une source d’inquiétude. Dans ces cas, une chirurgie exploratoire peut être nécessaire pour déterminer la nature du problème.

TRAITEMENT des KYSTES CHOCOLAT

Quand un kyste chocolat commence à poser des problèmes que ce soit douleurs ou infertilité, il peut être éliminé par chirurgie.
Dans la plupart des cas, un kyste chocolat peut être éliminé au cours d’une laparoscopie à l’aide d’une petite incision et un instrument en forme de tige pour minimiser la taille de l’incision. Dans le cas où le kyste serait très gros, l’ovaire pourrait être enlevé complètement. Parfois, la cystectomie, c’est-à-dire l’enlèvement du kyste seul peut être suffisant. Dans d’aitres cas, si le kyste est très gros, mal placé ou s’il y en a plusieurs, une opération appelée oophérectomie ou enlèvement de l’ovaire peut être nécessaire. Cette chirurgie n’est pas considérée comme à risque mais une infection est toujours possible et le médecin pourra prescrire un antibiotique postopératoire.

Il faut noter ici qu’alors que l’endométriose est généralement traitée en supprimant les règles, il devrait aussi y avoir un traitement qui rétablirait l’équilibre hormonal lequel pourrait être la cause profonde. Certains spécialistes suggèrent qu’une cure définitive des kystes chocolat peut se faire par une approche holistique naturelle. Ils s’appuient sur l’hypothèse que les kystes ovariens sont des indicateurs d’un problème sous-jacent de l’organisme. La solution ne serait pas d’attaquer les kystes mais de s’attaque aux problèmes sous-jacents et de restaurer l’équilibre naturel de l’organisme.


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment