Pages Navigation Menu

Hygiène intime

Il est important de suivre quelques règles simples d’hygiène intime pas seulement pour éviter les infections mais aussi pour se maintenir propre et fraîche. Beaucoup de mères apprennent à leurs filles de se laver les parties génitales tout les jours avec du savon. Les filles obéissent à leur mère et finissent par attraper le muguet vaginal (mycose) ou autre maladie liée à un déséquilibre acide/base du vagin.
Savez-vous qu’il n’y a pas de santé sexuelle sans parties génitales saines ? Si vous voulez éviter les problèmes, vous devez connaître l’opinion des médecins sur l’hygiène intime.

Bien que la façon de se laver les parties intimes ait l’air simple, cela doit être fait en suivant certaines règles en rapport avec l’anatomie particulière de la femme et sa fonction reproductive. Vous devez savoir que l’intérieur de la matrice est stérile et tout virus ou bactérie qui y pénétrerait est susceptible de provoquer différents problèmes de conception et de grossesse. Ainsi, seuls les spermatozoïdes sont bienvenus dans l’utérus. La nature prend soin de la santé féminine en installant des gardiens qui laissent entrer les spermatozoïdes dans l’utérus et en même temps barrent la route aux bactéries et virus nocifs.

Ces gardiens sont des bactéries particulières qui peuplent le vagin. La microflore normale de cet organe est constituée à 90% d’un bacille qui excrète de l’acide lactique. L’environnement acide du vagin inactive la plupart des bactéries dangereuse sans endommager les spermatozoïdes. Si pour une raison quelconque, cet environnement devient alcalin, le nombre de bacilles produisant l’acide lactique diminue spectaculairement et d’autres microbes prennent leur place. Cette situation s’appelle dysbactériose.

La microflore vaginale anormale est la cause de beaucoup de problèmes : inflammations, maladies sexuellement transmissibles et même cancer du col de l’utérus. Le manque de bacilles de l’acide lactique affaiblit leur fonction protectrice et par conséquent une infection peut facilement affecter le vagin et le col de l’utérus et provoquer une inflammation.

La microflore vaginale anormale est l’ennemie de la santé sexuelle de la femme !

La cause la plus fréquente de microflore vaginale anormale est la savonnée qui pénètre dans le vagin au cours de la toilette intime. Ce n’est pas dangereux si ça n’arrive qu’une fois. Mais une alcalinité permanente affecte la microflore et provoque la dysbactériose. Le premier signe de dysbactériose est généralement une odeur de poisson. Pour pouvoir s’en débarrasser, la femme doit consulter un médecin. Dans certains cas, la dysbactériose ne manifeste aucun symptôme ; le seul signe consiste en pertes vaginales plus abondantes.

Quelles sont les règles de l’hygiène intime ?

Hygiène intime

Les règles de l’hygiène féminine sont très simples. Les voici :

  Lavez-vous les parties génitales avec de l’eau chaude en partant du pubis vers l’anus de façon à ne pas infecter le vagin avec des microbes de l’anus. Utilisez un savon doux ou un gel intime lorsque vous vous lavez les parties génitales extérieures. Ne dirigez pas le jet d’eau vers votre vagin. Un fort jet d’eau direct non seulement lessive le lubrifiant protecteur mais peut faire entrer des bactéries nocives dans le vagin et donc augmenter les risques d’inflammation.

  Vous ne devriez pas vous nettoyer le vagin avec une douche vaginale car cela peut amener un déséquilibre de la région vaginale, notamment de la microflore ce qui non seulement peut affaiblir le barrage naturel aux infections mais aussi provoquer irritation et inflammation du vagin.

  Eviter d’introduire des corps étrangers dans votre vagin comme des sex toys mal nettoyés ou autre chose qui pourrait endommager la peau délicate du vagin.

  Séchez vos parties génitales avec un linge propre et doux. Cet essuie ne doit être utilisé que par son propriétaire exclusif.

  Vous n’avez pas besoin d’aucune sorte d’éponge pour votre hygiène intime. Vous risquez d’écorcher la peau très tendre de ces parties.

  Seule la peau autour de l’entrée du vagin peut être lavée au savon.

  Ne prenez pas de bain ni n’allez nager en piscine pendant vos règles. Changez de tampon hygiénique au moins 4 à 5 fois par jour. Rappelez-vous qu’un tampon ne peut rester dans le vagin que 6 à 8 heures.

  Ne portez pas de slips en matière synthétique ou alors pas trop souvent. Un tel sous-vêtement empêche la peau de respirer et crée un environnement favorable aux bactéries nocives. Des sous-vêtements en coton vous éviteront ce genre de problème.

  Vous ferez bien d’éviter tout contact sexuel pendant vos règles. Les rapports sexuels pendant les règles augmentent les risques d’infection dans l’utérus, spécialement si le partenaire néglige les règles d’hygiène.

Prenez soin de votre santé sexuelle en suivant ces quelques règles. Cela en vaut la peine.

 


Liens assortis des Femmes Info / Google


Leave a Comment