Pages Navigation Menu

Alimentation anticancer

Des études scientifiques ont confirmé que certains aliments contribuent effectivement au développement de différents types de cancer et d’autres groupes d’aliments peuvent non seulement réduire les risques de cancer, mais peuvent aussi empêcher le développement de cellules cancéreuses (alimentation anticancer, régime anticancéreux) et une augmentation des taux de survie. Voilà pourquoi la plupart des experts de la santé recommandent un régime alimentaire réduisant les risques de cancer.

Que signifie une alimentation réduisant les risques de cancer ? Est-ce un régime avec certains aliments anticancéreux magiques ou est-ce juste une liste d’aliments sains ? La réponse est très simple : plusieurs types d’aliments contiennent des antioxydants (raisins noirs, tomates, chou-fleur, brocoli, etc.) qui combattent les cellules cancéreuses, certains aliments contiennent des vitamines spécifiques (vitamines D, B17, A, E) qui peuvent empêcher le développement du cancer et il y a certains aliments qui déclenchent le développement du cancer et nourrissent les cellules cancéreuses (sucre, des graisses saturées).

Un régime réduisant les risques de cancer (alimentation anticancer) implique quelques changements dans les habitudes alimentaires.

Évitez les aliments gras et excluez les graisses saturées

Il est bien connu que les cellules cancéreuses « aiment » les lipoprotéines de faible densité (LDL) lesquelles stimulent la croissance des « mauvaises cellules ». C’est la raison pour laquelle vous devriez éviter les aliments gras.

Les graisses saturées (palme, palmiste, noix de coco, huiles de graines de coton) peuvent être plus dangereuses parce que les graisses hydrogénées (celles qui ont été chimiquement modifiées en graisses saturées à partir d’insaturées) sont potentiellement cancérigènes. Consommer des graisses saturées pourrait être encore plus cancérigène que de manger trop gras.

Important :

Excluez les graisses saturées (principalement des fast-foods) de votre alimentation.

Limitez votre consommation quotidienne de matières grasses à pas plus de 15-20% des calories totales alimentaires.

La bonne nouvelle c’est qu’il y a aussi de la graisse saine qui peut être incluse dans chaque régime quotidien. Les chercheurs sur le cancer ont noté que les huiles riches en acides gras oméga-3 peuvent même être bénéfiques. Ils ont observé que les femmes esquimaudes qui ont une concentration élevée d’acides gras oméga 3 dans leur alimentation ont une fréquence plus faible de cancer du sein. Les scientifiques ont suggéré que les acides gras oméga-3 pourraient bloquer l’effet des œstrogènes sur les cellules mammaires, réduisant ainsi le risque qu’elles deviennent cancéreuses. Certaines études expérimentales montrent également que des suppléments alimentaires à l’huile de poisson (riches en acides gras oméga 3) réduisent la fréquence des cancers colorectaux chez les animaux.

Le menu quotidien doit toujours comporter beaucoup de fruits et légumes crus

Plusieurs études ont confirmé que la plupart des fruits et légumes frais contiennent des propriétés anticancéreuses (phytochimiques, antioxydants) qui pourraient aider l’organisme à lutter contre le cancer. La plupart des experts ont convenu que manger des fruits et légumes crus réduit les risques de toutes les sortes de cancer.

Alimentation anticancer

Selon des recherches récentes, les fruits et les légumes contiennent cinq principales propriétés qui sont naturellement agents bloquant les carcinogènes : les phénols, les indoles, les flavones, les cumines et les isothiocyanates. Les plus puissants légumes anticancéreux qui peuvent réduire vos risques de développement du cancer sont les légumes crucifères : le brocoli, le chou, les choux de Bruxelles, les feuilles de moutarde, le chou frisé et le chou-fleur. Ces légumes non seulement stimulent votre système immunitaire, mais aussi bloquent les enzymes qui attirent des agents cancérigènes dans les cellules saines. Les scientifiques estiment que manger beaucoup de légumes crucifères pourrait réduire vos risques de cancer du sein et du côlon d’environ 35 à 40%.

Rappelez-vous : les antioxydants réduisent les risques de cancer

Une alimentation quotidienne riche en antioxydants peut diminuer les risques de cancer. Les scientifiques ont découvert comment les antioxydants protègent le corps humain contre le cancer :

  • Les antioxydants renforcent le système immunitaire : plus fort est système immunitaire, moindres sont les possibilités de développement du cancer ;
  • Les antioxydants libèrent un produit chimique très spécifique appelé « facteur de nécrose tumorale » qui stimule le suicide des cellules cancéreuses ;
  • Les antioxydants empêchent les réactions radicalaires qui peuvent provoquer la multiplication des cellules cancéreuses et qui peuvent rendre le contenu de l’intestin cancérigène ;
  • Les antioxydants préviennent les défaillances du métabolisme de la cellule, ce qui peut la prédisposer à devenir cancérigène ;
  • Les antioxydants protègent la membrane des cellules, y compris des cellules intestinales.

Les fruits et légumes sont la principale source d’antioxydants naturels : des propriétés naturelles qui peuvent prévenir différents types de cancer et même s’attaquer aux cellules cancéreuses.

Augmentez l’apport en fibres pour réduire les risques de cancer

Il existe des preuves scientifiques confirmant les liens entre alimentation riche en fibres et réduction du risque de cancer colorectal :

  • Les fibres poussent et évacuent plus rapidement des carcinogènes potentiels à travers les intestins, ce qui diminue le temps de contact entre les agents cancérigènes et la paroi intestinale ;
  • Les fibres sont capables d’absorber les acides biliaires, en les empêchant d’agir sur des bactéries pour produire des fécapentanes, substances cancéreuses qui sont formées par la décomposition des aliments dans le côlon ;
  • Les fibres favorisent la croissance des bactéries saines dans les intestins lesquelles évincent les bactéries indésirables qui produisent des fécapentanes ;
  • Les fibres sont capables de se lier aux hormones œstrogènes dans les intestins, réduisant ainsi l’effet des œstrogènes dans les cellules du tissu mammaire, ce qui peut réduire les risques de développement du cancer du sein.

Remplacez la viande rouge par des produits de la mer

Il y a des preuves scientifiques que le risque de développer un cancer du côlon est en corrélation avec la quantité de graisses animales dans l’alimentation quotidienne : le risque de cancer du côlon est 2,5 fois plus élevé chez les femmes qui ont l’habitude de manger de la viande rouge (bœuf, porc, agneau) chaque jour, par rapport à celles qui en consomment moins d’une fois par mois. Remplacez la viande rouge par le poisson, les fruits de mer ou même le poulet (sans la peau) pour diminuer vos risques de cancer.

 

Aliments rouges

Légumes anticancer : brocoli, choux de Bruxelles, chou, carottes, chou-fleur, aubergine, haricots verts, chou frisé
oignons (rouges), poivrons, radis, soja, courge, patates douces, tomates, ignames.

Fruits anticancer : abricots, myrtilles, pamplemousse, raisins, citrons, mangues, oranges, papayes, pêches, kakis, fraises, framboises, mandarines.


Liens assortis des Femmes Info / Google